40 est-il vraiment le nouveau 30? En tout cas, pas les lendemains de veille!

Il semblerait que la gueule de bois est plus difficile à supporter à la quarantaine et à la cinquantaine. Tiens donc...

Digestion

asktheexpert
Sonia Chartier
@AVogel_ca


05 décembre 2017

Avec le temps, les circonstances de la vie peuvent évoluer. La carrière et la vie de famille, par exemple, peuvent faire en sorte que l’on consomme moins d’alcool que dans la vingtaine et la trentaine.

On ne vous apprend rien en vous disant que les quelques verres bus un soir risquent de faire encore des vagues le lendemain matin. Sans compter que des intolérances ou des allergies peuvent se développer à tout âge.

Selon le Dr Robert Pandina, directeur du Centre d’études sur l’alcool à l’Université Rutgers, il est possible qu’avec le temps, votre organisme devienne sensible à un ingrédient particulier, par exemple les sulfites ou les tanins dans une boisson que vous aviez l’habitude de consommer sans problème.

Par ailleurs, si votre masse musculaire n’est plus celle de vos 24 ans (on présume qu’elle n’a pas augmenté...), cela peut affecter la manière dont l’alcool se diffuse dans votre organisme. De plus, rappelle le Dr Reid Blackwelder, président de l’Académie américaine des médecins de famille, la quantité d’eau corporelle tend à diminuer chez les personnes plus âgées, qui sont souvent déshydratées.

La santé du foie

À partir de la cinquantaine, le foie augmente de volume. Cela signifie qu’il ne fonctionne plus aussi bien qu’avant, explique Gary Murray, directeur par intérim de la division Métabolisme et effets sur la santé de l’Institut national sur l’abus d’alcool et l’alcoolisme, une entité qui fait partie des Instituts nationaux de santé (NIH) des États-Unis.

En vieillissant, vous prenez peut-être plus de médicaments, ce qui pourrait aussi influence la réaction de votre organisme à l’alcool.

Et la liste continue... L’alcool peut en outre affecter davantage la qualité de votre sommeil à mesure que vous prenez de l’âge, si bien que vous avez beaucoup plus de mal à récupérer le lendemain.

Si vous n’éprouvez aucun de ces symptômes auto-infligés, de trois choses l’une : ou bien vous êtes un phénomène et devriez léguer votre corps à la science, ou bien vous vivez dans le déni, ou bien vous avez simplement beaucoup de chance!

Que pouvez-vous faire pour de meilleurs lendemains de veille?

Si par contre vous faites partie des mortels ordinaires, vous trouverez peut-être un certain réconfort sous la forme d’une combinaison de plantes médicinales. Depuis longtemps on fait appel au chardon-Marie pour soulager les effets néfastes des abus de nourriture et d’alcool .  Combiné à l'artichaut,  au boldo et au pissenlit,  vous ne perdez rien à l’essayer pour éponger un peu les dégâts.

En espérant que vos prochaines veilles aient de meilleurs lendemains!

Référence :
Petersen, A. 2013 « Drinking After 40: Why Hangovers Hit Harder » The Wall Street Journal

Complexe Digestion – Boldocynara®

A.Vogel Boldocynara® Complex

60 comps

$ 21.99

A.Vogel Boldocynara (Complexe Digestion – Boldocynara®)est idéal pour soulager les troubles …
Plus d'info

Si vous vous réveillez la nuit, faites que ce soit pour la bonne raison! Voyez la vidéo! Videos