5 conseils pratiques pour une meilleure digestion l'été

La belle saison est indissociablement liée à des images bucoliques de déjeuners sur l’herbe et de barbecues sur des terrasses inondées de soleil. Quoi de plus invitant que l’odeur de grillades préparées en plein air, accompagnées de généreuses salades colorées?

Digestion

Cortney Good
Desiree Abecassis
@AVogel_ca


23 juillet 2019

Les troubles digestifs sont plus fréquents qu'on pourrait le croire durant les mois d'été. Malaises gastriques, ballonnements, gaz, constipation, brûlures d'estomac, diarrhée et indigestion ne sont que quelques-uns des symptômes qui peuvent se manifester avec le retour des grandes chaleurs.
Certaines de ces perturbations digestives peuvent être dues notamment à la déshydratation, à une préparation inadéquate de la nourriture et, bien sûr, aux aliments qu'on choisit de consommer.

L'été et les fringales

Pour bien comprendre les effets du climat et de la hausse des températures sur nos habitudes alimentaires et nos systèmes digestifs, il faut d'abord se demander POURQUOI nous mangeons. Dans des circonstances « normales », la décision de prendre un repas repose d'abord et avant tout sur un besoin de base : obtenir les éléments essentiels à notre survie. De la même manière, lorsqu'on choisit de sauter un repas, ce peut être parce qu'on se sent déjà rassasié, que l'appétit n'y est pas ou simplement que la température extérieure nous ôte toute envie de manger.

Une saine alimentation fournit les nutriments et l'énergie dont l'organisme a besoin pour répondre aux exigences de la vie quotidienne. Ce qu'on choisit de manger lorsqu'on a faim – ou qu'on a irrésistiblement envie d'un aliment particulier – peut être influencé par de multiples facteurs :

  • La commodité
  • Le coût
  • Les influences culturelles
  • Des raisons émotionnelles
  • Les goûts personnels
  • Les préférences familiales
  • La pression de l'entourage

Pour bon nombre d'entre nous, l'été est le prétexte par excellence pour renouer avec les plaisirs de la table : on cuisine sur le barbecue, on plonge allègrement dans le pot de crème glacée et, dans certains cas, on ne rate pas une occasion de se retrouver autour d'une boisson rafraîchissante... et alcoolisée. Après tout, c'est le moment parfait pour passer du bon temps en famille, profiter du plein air et des activités estivales, se détendre au soleil et prendre enfin ces vacances tant attendues à la plage ou ailleurs. Hélas, on peut facilement l'imaginer, certaines de ces douceurs peuvent avoir des conséquences digestives qui ne sont pas toujours des plus agréables.

L'ardeur du soleil peut amener certaines personnes à tout faire pour se rafraîchir, ce qui peut affecter leurs choix alimentaires. Dans les circonstances, il n'est pas rare d'avoir follement envie de crème glacée, de boissons frappées, d'une bière bien froide ou d'un lait fouetté. Certains, toutefois, opteront instinctivement pour des repas plus légers; en effet, la chaleur peut accentuer l'impression de lourdeur qu'on ressent après avoir mangé trop copieusement.

La déshydratation, la chaleur et le système digestif : en quoi la hausse du mercure affecte-t-elle notre digestion?

Il est important de prendre conscience de la nature et de la quantité des boissons que l'on consomme par une belle journée ensoleillée. Ne nous y trompons pas : en été, la chaleur peut avoir un effet notable sur le bon fonctionnement de notre organisme. La déshydratation est en fait pareille à un nuage noir flottant au-dessus de notre tête et menaçant de ruiner d'une heure à l'autre la journée qui s'annonçait pourtant idyllique.

La déshydratation est le résultat d'un déséquilibre fluidique – l'équation est simple : on est déshydraté lorsqu'on perd davantage de liquides qu'on en consomme. Plusieurs facteurs peuvent entraîner la déshydratation : une transpiration excessive, la pratique plus intense d'activités en plein air au soleil et, sans surprise, un apport insuffisant de liquides pour compenser les pertes.
La déshydratation déclenche une série de réactions dans l'organisme, accompagnées de divers effets secondaires : bouche sèche, maux de tête, fatigue, fièvre, crampes musculaires, vomissements, diarrhée et, ô malheur, de vilaines rages de sucre.
De plus, la déshydratation nuit au fonctionnement optimal d'organes comme le foie, qui a besoin d'eau pour produire le glycogène et les autres éléments qui nous procurent de l'énergie. Ce manque peut alors provoquer des rages d'aliments salés ou sucrés comme le chocolat. Et, une fois que ce cercle vicieux est amorcé, il est difficile d'en sortir.
Les empoisonnements alimentaires sont également monnaie courante durant les mois d'été. La cuisson en plein air et les plats apportés par tout un chacun peuvent devenir de véritables villégiatures pour bactéries si on les laisse trop longtemps lézarder au soleil.

Voici mes 5 meilleurs trucs pour optimiser votre digestion durant la période estivale

Rassurez-vous, il est possible de réduire les risques de troubles digestifs et de déshydratation pendant les mois d'été; il suffit de prendre certaines précautions. Partant du principe qu'il vaut mieux prévenir que guérir, voici quelques conseils à mettre en pratique pour ne rien manquer des festivités de la belle saison :

  1. Hydratez-vous. Si vous ne deviez faire qu'une chose pour faciliter la vie de votre système digestif en été, ce serait de toujours bien vous hydrater. Buvez beaucoup de liquides durant les mois plus chauds – en privilégiant la consommation d'eau afin d'abaisser votre température corporelle et de compenser adéquatement la perte de fluides. Le maintien d'une bonne hydratation vous aidera également à éviter les fringales qui peuvent amener à trop manger et entraîner d'autres troubles digestifs.
  2. Ralentissez le rythme. En été, c'est le moment ou jamais de ralentir, de relaxer et d'apprécier la bonne chère. Alors, levez un peu le pied et prenez votre temps pour manger. Savourez bien chaque repas et accordez-vous le temps qu'il faut pour traiter et assimiler la nourriture. En effet, manger trop vite peut entraîner des ballonnements, des gaz et même de pénibles douleurs intestinales. Il ne faut pas non plus oublier de prendre le temps de digérer; la science le confirme d'ailleurs : le système digestif doit être dans un état parasympathique pour maximiser l'absorption des éléments nutritifs.
  3. Soyez vigilant lorsque vous mangez à l'extérieur. Posez des questions et faites attention à la manière dont les aliments ont été préparés. Si vous mangez à l'extérieur avec des amis, demandez depuis quand les plats sont sur la table. La personne qui vous reçoit n'a peut-être pas vérifié si les plats chauds ont été suffisamment cuits ou si les plats froids sont toujours au frais sur la glace. Évitez-vous les affres de la consommation d'aliments possiblement contaminés par les bactéries.
  4. Faites des choix judicieux. Soyez attentif aux aliments qui vous mettent l'estomac à l'envers. Profitez de l'abondance de fruits et légumes durant cette période de l'année pour maintenir un apport régulier en fibres et en eau. Songez également à mettre des infusions – chaudes ou froides – à votre menu de boissons, à base par exemple de menthe, de camomille, de racine de gingembre ou de fenouil.
  5. Consommez des plantes amères. Les plantes amères comme le pissenlit, le boldo, l'artichaut et le chardon-marie sont excellentes pour la digestion pendant les chauds mois d'été. Un « amer » végétal est un mélange constitué principalement d'herbes, de fruits, d'écorces, de graines ou de fleurs. Les vertus des amers sont reconnues depuis longtemps pour le soulagement des malaises digestifs; ces préparations stimulent en effet la production de sucs digestifs et contribuent même à nettoyer le foie, qui travaille sans relâche pour optimiser la digestion.
    Allons encore un peu plus loin et voyons comment chaque plante amère de notre Complexe Digestion - Boldocynara peut vous aider quand votre système digestif devient un peu engourdi.
    • Racine de pissenlit. Le pissenlit (Taraxacum officinalis) est une plante amère très prisée des herboristes depuis des siècles pour ses propriétés curatives. Le pissenlit est en effet excellent pour réduire l'inflammation dans l'organisme, augmenter l'appétit, détoxifier et éliminer les impuretés du foie et des intestins, de même que pour favoriser des selles plus régulières. Il facilite la digestion en stimulant la sécrétion d'enzymes digestives et d'acide gastrique, ce qui aide au fractionnement des aliments dans l'estomac et les intestins. De plus, les principes amers du pissenlit font merveille contre les ballonnements et les gaz provoqués par les repas trop copieux qu'on se permet parfois durant la saison estivale.
    • Chardon-marie. Le foie joue un rôle crucial pour la fonction digestive. Il libère la bile dans l'intestin grêle, ce qui nous aide à digérer les matières grasses. Il se charge en outre d'éliminer de l'organisme les éléments chimiques indésirables. Le chardon-marie est une plante très efficace qui contribue à la régénération et à la détoxification du foie. Cet effet secondaire unique de la consommation de chardon-marie est précieux pour assurer le fonctionnement optimal de cet organe vital. Le chardon-marie aide par ailleurs à soulager les nausées, les ballonnements et les gaz, de même que les malaises digestifs.
    • Artichaut. L'artichaut est une excellente source de fibres et peut donner un coup de pouce pour décomposer les aliments – en particulier les matières grasses difficiles à digérer. Un autre effet positif de cette plante est qu'elle permet au foie de métaboliser le cholestérol et les lipides. L'artichaut déclenche la production de bile, aidant ainsi à réduire toute douleur digestive associée aux ballonnements.
    • Boldo. Non seulement la feuille de boldo est utile pour le traitement des ballonnements ou la malabsorption des nutriments, mais elle est également bénéfique pour atténuer les brûlures d'estomac, qui sont souvent le prix à payer pour savourer certains mets parmi les plus tentants.

En conclusion

L'appétit et la santé digestive peuvent changer du tout au tout durant la saison estivale. Toutes les raisons sont bonnes pour célébrer les beaux jours et les plaisirs de la table en agréable compagnie. Heureusement, il est tout à fait possible de garder votre système digestif au sommet de sa forme pendant cette période de l'année. Il suffit de bien vous préparer et de prendre quelques mesures préventives : assurez-vous de maintenir un bon niveau d'hydratation, ralentissez la cadence, faites des choix alimentaires éclairés et consommez des plantes amères pour accélérer la digestion devenue paresseuse.

Boldocynara d'A.Vogel, un excellent extrait naturel de plantes, vient à la rescousse de votre système digestif; il vous aidera à maîtriser les malaises qui risquent de jeter de l'ombre sur vos vacances ensoleillées. Soyez proactif et n'ayez pas peur de mordre à belles dents dans l'été!

Références:
https://www.webmd.com/diet/features/why-we-eat-the-foods-we-do#1
https://www.mayoclinic.org/diseases-conditions/dehydration/symptoms-causes/syc-20354086
https://my.clevelandclinic.org/health/articles/7041-the-structure-and-function-of-the-digestive-system
(2018). Food Hangovers-Fact, not Fiction: Healing herbs to cope with the aftermath. Alive: Canada's Natural Health & Wellness Magazines.

Complexe Digestion – Boldocynara®

A.Vogel Boldocynara® Complex

60 comps

$ 21.99

A.Vogel Boldocynara (Complexe Digestion – Boldocynara®)est idéal pour soulager les troubles …
Plus d'info

Joignez-vous à nous pour sauver les abeilles! Sauvons les abeilles