Allergies et grossesse : quoi faire… ou pas

Allergies


Owen Wiseman
@AVogel_ca


25 juin 2019

Une femme peut-elle développer des allergies pendant sa grossesse?

Toute personne peut développer des allergies à un moment ou un autre de sa vie; en fait, la grossesse est une période souvent propice à l'apparition d'allergies en raison des multiples changements que subit l'organisme féminin pour accueillir le fœtus. Des allergies peuvent toutefois se déclarer n'importe quand à l'âge adulte, en particulier lorsqu'on est exposé à des allergènes potentiels avec lesquels on n'a jamais eu de contact auparavant.

Si je souffre déjà d'allergies, mes symptômes risquent-ils de s'aggraver durant la grossesse?

La prise de volume du fœtus et conséquemment de l'utérus entraîne un déplacement du diaphragme, ce qui affecte le système respiratoire en provoquant entre autres une accélération de la respiration. On peut aussi noter une diminution de certains facteurs comme la capacité de diffusion et le volume résiduel, de même qu'une augmentation d'autres facteurs, par exemple le volume courant. Toutes ces modifications d'ordre respiratoire, ajoutées aux changements que subit le système immunitaire lors de la grossesse, peuvent aggraver les symptômes d'allergies ou d'asthme de la future mère.

On estime également que des symptômes de congestion nasale (suffisamment importants pour gêner le bon fonctionnement des activités quotidiennes) apparaissent chez plus de 30 % des femmes enceintes. Cela s'explique par les changements de l'irrigation sanguine des voies nasales et par l'activation des glandes sécrétant le mucus. Tenez-le-vous pour dit et préparez vos mouchoirs!

Mon alimentation peut-elle provoquer le développement d'allergies chez le bébé?

La recherche et les recommandations actuelles vont dans le sens suivant : un régime alimentaire plus varié chez la mère réduirait le risque que l'enfant souffre plus tard d'allergies ou d'affections comme l'asthme, l'eczéma atopique, la sibilance (respiration sifflante) ou la rhinite allergique. Ces habitudes alimentaires ne devraient pas se limiter à la grossesse; un régime varié est également à conseiller pour l'enfant après sa naissance.

Une étude sur la diversité alimentaire durant l'enfance a conclu qu'à l'âge de 6 mois, les bébés dont l'alimentation était moins variée couraient un plus grand risque de souffrir de rhume des foins. À 12 mois, ces mêmes enfants étaient alors plus sujets à l'asthme, au rhume des foins et à des épisodes de sibilance.

Par ailleurs, il est important de vous assurer de maintenir un apport en vitamine D adéquat tout au long de la grossesse. Il a été démontré que cette vitamine joue un rôle spécifique dans la réponse immunitaire, notamment en ce qui concerne la réaction aux allergies alimentaires. La recherche a fait la preuve que presque toutes les cellules du système immunitaire adaptatif possèdent un récepteur de vitamine D à leur surface. Le rôle de cette vitamine dans la prévention des maladies allergiques n'est pas encore connu avec précision, mais il est à l'étude.

Voici quelques suggestions pour vous aider à maîtriser les vilaines allergies pendant la grossesse :

OUI – Selon les allergies dont vous souffrez, évitez les déclencheurs tels que les poils et squames d'animaux, la poussière ou le pollen. L'utilisation d'un filtre à haute efficacité pour les particules de l'air (HEPA) est un excellent moyen de purifier l'air intérieur et de réduire la quantité d'allergènes auxquels vous vous exposez. Un air plus pur peut même prévenir les éternuements qui vous réveillent en pleine nuit et vous aider à obtenir le repos nécessaire... et d'autant plus précieux car les nuits complètes risquent de se faire rares une fois que bébé sera au monde!
OUI – Évitez l'exposition à la fumée de tabac. La fumée secondaire a des effets tératogènes, ce qui signifie qu'elle possède des propriétés susceptibles de causer des mutations ou des anomalies chez le fœtus. La fumée secondaire peut provoquer un travail prématuré, un avortement spontané ou un plus faible poids du bébé à la naissance, ce qui est associé à un plus haut risque de complications ou de mortalité.
NON – N'évitez pas certains aliments par crainte de développer des allergies. Comme nous l'avons mentionné plus tôt, il est important d'avoir un régime riche en aliments provenant de diverses cultures et régions géographiques.
OUI – Augmentez votre apport d'acides gras omégas-3 de source alimentaire. Des études indiquent que les mères qui consomment peu d'acides gras omégas-3 ont des enfants davantage sujets à l'eczéma. L'effet protecteur des omégas-3 se poursuit à l'adolescence, ce qui réduit les risques que l'enfant développe de l'eczéma lorsqu'il traversera la tempête hormonale mieux connue sous le nom de puberté.
OUI – Recherchez un soulagement de vos symptômes au besoin. Comme nous l'avons mentionné, l'exposition à des allergènes pendant la grossesse peut avoir un certain effet protecteur pour l'enfant à naître. Soulagement Allergies est une préparation homéopathique contenant divers ingrédients, dont des plantes de la famille des astéracées (Asteraceae), qui sont des plantes à fleurs parmi les plus répandues au Canada. Des utilisateurs de ce produit, sous forme de comprimés (y compris la version junior), de gouttes ou de vaporisateur nasal ont constaté une amélioration de 88,5 % de leurs symptômes d'allergies. Et puisqu'il s'agit d'une préparation homéopathique, le produit est sûr pour les femmes enceintes ou allaitantes.
NON – Cessez d'éviter les arachides si vous n'êtes pas allergique! Au contraire, en consommer pourrait faciliter une réaction normale du bébé à cet aliment après sa naissance.
NON – Ne consommez pas d'alcool. Si cette recommandation semble aller de soi considérant les nombreuses études menées sur le syndrome d'alcoolisme fœtal, elle mérite d'être réitérée dans le contexte du développement d'allergies pendant la grossesse. L'alcool peut en effet induire des concentrations plus élevées d'immunoglobuline E, l'anticorps qui réagit exagérément aux allergènes et contribue à l'apparition des symptômes allergiques.
OUI – Ajoutez des probiotiques à votre menu; selon les lignes directrices de l'Organisation mondiale de l'allergie, la prise de suppléments de probiotiques peut prévenir le développement de l'eczéma chez les mères à haut risque.
NON – Ne vous obligez pas à dormir sur le dos. Pour atténuer la congestion et faciliter la circulation de l'air par les narines, redressez votre tête dans un angle d'environ 30 degrés.

Références:

https://www.jacionline.org/article/S0091-6749(13)02990-4/fulltext
https://www.ncbi.nlm.nih.gov/pmc/articles/PMC2999828/
https://www.ncbi.nlm.nih.gov/pmc/articles/PMC4070123/
https://www.ncbi.nlm.nih.gov/pmc/articles/PMC5537898/
https://www.ncbi.nlm.nih.gov/pmc/articles/PMC5579643/
https://www.ncbi.nlm.nih.gov/pubmed/3738592/
https://www.ncbi.nlm.nih.gov/pubmed/11991851
https://www.ncbi.nlm.nih.gov/pubmed/24366539
https://www.ncbi.nlm.nih.gov/pubmed/25628773

A.Vogel Soulagement Allergies - vaporisateur nasal

A.Vogel Allergy Relief (Pollinosan®) Nasal Spray

20mL

$ 19.29

Sinus congestionnés grâce aux allergies? Le vaporisateur nasal Soulagement Allergies (Pollinosan) …
Plus d'info

Joignez-vous à nous pour sauver les abeilles! Sauvons les abeilles