Capsules fraîcheur Ménopause: Comment soulager la constipation pendant la ménopause

Aujourd’hui, notre chronique sur la ménopause portera sur la constipation et la façon dont la baisse du taux d’œstrogène peut causer ce problème digestif courant. Je recommanderai également quelques moyens simples de vous aider à régler le problème.

Digestion | Ménopause | Santé des femmes | Vieillir en santé


Mackie Vadacchino
@AVogel_ca


19 septembre 2018

À quel point la constipation constitue-t-elle un problème grave?

Beaucoup de gens ne prennent pas la constipation au sérieux, alors qu’ils le devraient. Pourquoi? Parce que la constipation peut avoir des répercussions considérables sur la santé. En outre, si vous êtes en ménopause, elle peut influer sur vos symptômes de ménopause, aggravant certains et risquant d’en déclencher de nouveaux. Mais ne vous en faites pas, je vais vous expliquer en plus de détails ce qui se passe et ce que vous pouvez faire pour améliorer la situation.

Allez à la selle régulièrement

Les gens me demandent ce qu’on entend par régularité et à quelle fréquence on doit aller à la selle. Eh bien, si l’on y réfléchit, nous mangeons trois repas par jour, mais la plupart d’entre nous ne vident leur intestin qu’une fois par jour. Pour ceux d’entre vous qui y vont encore moins souvent — disons une fois tous les trois jours — cela signifie que vous avez l’équivalent de neuf repas d’aliments digérés en attente dans votre tube digestif. Qu’arrive-t-il alors?

Le tube digestif est un milieu chaud et humide, l’endroit idéal pour le développement des bactéries. Si la nourriture reste là trop longtemps, elle peut commencer à se putréfier et à libérer des gaz, attirant des bactéries indésirables et causant de ce fait toutes sortes de problèmes. Sans compter que faire travailler ses intestins tous les jours est très important pour la santé et également pour la ménopause.

Quelles sont les conséquences de la constipation?

Gaz, ballonnements et crampes
Alors quelles sont les conséquences de la constipation? Comment vous affecte-t-elle? Du fait que la nourriture reste longtemps dans l’intestin et à cause de la production de tous ces gaz, les principaux symptômes sont les flatulences, les ballonnements et les crampes. Le stress digestif a tendance à se manifester de la façon suivante : Vous vous levez le matin toute contente de pouvoir enfiler votre jupe et de fermer la glissière sans difficulté et puis, en milieu d’après-midi vous vous sentez comprimée autour de la taille et gonflée. C’est ce qu’on appelle couramment les ballonnements.

Problèmes de foie
La constipation peut également affecter votre foie. Si tout reste bloqué pendant des jours entiers, toutes les toxines que l’organisme veut éliminer sont réabsorbées dans le système digestif et le foie doit les retraiter. Or, pendant la ménopause, le foie se fatigue vite parce qu’il doit travailler très fort pour neutraliser toutes les hormones et faire face à tous les changements. Alors s’il est constamment bombardé par les toxines jour après jour, très souvent il se dit que trop, c’est trop et il arrive même qu’il excrète les toxines par la peau. Au bout du compte, la constipation peut même causer des démangeaisons et des éruptions cutanées à cause de toutes ces toxines qui s’accumulent dans le sang.

Autres symptômes
Et ce n’est pas tout! Vous pouvez aussi avoir des maux de tête, une sensation de « cerveau brumeux » et de fatigue... Le foie joue aussi un rôle très important dans la pousse des cheveux, si bien qu’un foie très stressé pendant la ménopause peut contribuer à la perte de la qualité et même la quantité des cheveux.

Bactéries indésirables
Nous savons également que les matières qui restent dans l’intestin trop longtemps peuvent attirer des bactéries indésirables qui se multiplient rapidement et peuvent nuire aux bonnes bactéries. Ces « bonnes bactéries » sont vitales pour la santé et jouent un rôle important dans le contrôle hormonal. Elles décomposent les aliments d’origine végétale et s’en servent pour fabriquer des phyto-estrogènes bénéfiques. C’est pourquoi un système digestif qui fonctionne bien contribue à fournir une dose supplémentaire de phyto-œstrogènes au système sanguin. Si vous êtes constipée, il se peut que vos bonnes bactéries soient soumises à un stress important et ne puissent jouer leur rôle dans le contrôle hormonal. Les importantes variations hormonales qui peuvent s’ensuivre déclenchent alors des réactions comme les bouffées de chaleur, les douleurs articulaires et les sautes d’humeur. Tout cela simplement à cause de la constipation.

Déshydratation
Nous savons également que la déshydratation est directement liée à la constipation, et que la constipation et les bouffées de chaleur vont très souvent de pair. En passant, les bouffées de chaleur et les sueurs nocturnes sont une cause de déshydratation et la déshydratation nuit à la capacité d’aller à la selle. Lorsqu’on est ballonnée, on se sent grosse et affreuse. On se regarde dans le miroir et on n’aime pas ce qu’on voit. Cela peut affecter la confiance en soi et l’image corporelle, alors on doit éviter dans la mesure du possible d’en arriver là.
C’est habituellement assez facile de résoudre le problème.

Que faire?

  • Boire de l’eau. Priorité numéro un : boire beaucoup d’eau, surtout si vous souffrez de bouffées de chaleur et de sueurs nocturnes. Assurez-vous de boire beaucoup d’eau de façon régulière : c’est l’une des choses les plus simples que vous pouvez faire pour éviter ou pour soulager la constipation.
  • Manger des fibres. Assurez-vous d’incorporer suffisamment de fibres à votre alimentation. Cela ne veut pas dire manger des tonnes de pain ou de pâtes ou encore ajouter des cuillérées de son de blé à vos céréales du matin. De fait, le son et la farine de blé ne sont pas les meilleurs types de fibre pour votre système digestif. Essayez plutôt de le son d’avoine, qui est doux pour le système, et veillez à manger beaucoup de légumes et un peu de fruit. Un remède efficace pour la constipation légère est le riz rond entier. Bien qu’il prenne du temps à cuire, une bonne cuillère à soupe chaque jour peut vraiment contribuer au bon fonctionnement de votre intestin.

Mise en garde

Les muscles du plancher pelvien
Juste une petite mise en garde : nous avons quelque chose qu’on appelle les muscles pelviens, et ils sont très importants. Ils constituent une sorte de harnais qui s’étend entre les hanches pour soutenir la vessie, les intestins et l’utérus. Pendant la ménopause, ces muscles peuvent s’affaiblir un peu, ce qui peut entraîner un glissement vers le bas de ces organes. Peut alors se produire un prolapsus de l’intestin. Si vous trouvez que vos habitudes intestinales ont changé, que vous avez plus de difficulté à aller à la selle, ou que vous avec du mal à vous vider correctement — vous vous dites que vous devriez aller à la selle un peu plus, mais vous ne pouvez pas, rien ne marche — ou encore que vous devez retourner aux toilettes 15 minutes plus tard pour finir la chose, alors il se peut que vous ayez un prolapsus. Si certains de ces symptômes vous semblent vaguement familiers, consultez votre médecin.

Quand convient-il d’aller voir le médecin

Jusqu’ici je n’ai parlé que de ballonnements mineurs qui vont et viennent et sont associés à tous vos problèmes digestifs. Mais si les ballonnements sont continuels, si vous commencez à enfler et que le gonflement ne se résorbe pas, si vous trouvez que votre ventre est anormalement dur ou mou, ou si vous ressentez de la douleur ou de l’inconfort, surtout allez immédiatement voir votre médecin. Si vous éprouvez ces symptômes depuis plus de deux semaines, vous devez aller consulter. Il pourrait s’agir de fibromes ou de kystes, qui nécessitent un suivi.

J’espère vous avoir éclairé un peu sur le monde pas si merveilleux de la constipation, qui doit être vraiment pris au sérieux, en particulier pendant la ménopause.

Herbamare Original 2,5g - Offre exclusive au avogel.ca! Herbamare sample