Capsules fraîcheur Ménopause: De quelle quantité de protéines a-t-on besoin pendant la ménopause?

Bonjour et bienvenue à cette autre édition des Capsules Fraîcheur Ménopause d’A.Vogel. Aujourd’hui, je vais discuter de la raison pour laquelle les protéines sont si importantes pendant la ménopause.

Manger santé | Ménopause | Santé des femmes


Mackie Vadacchino
@AVogel_ca


12 juillet 2018

Les gens associent souvent les protéines aux sportifs et aux culturistes, mais en réalité elles tiennent une place primordiale dans l’alimentation de chacun, en particulier des femmes ménopausées! Ce nutriment est essentiel pour la construction des muscles et la production des hormones, la santé de la peau, la solidité des ongles, les enzymes digestives et plus encore. Maintenant, nous allons voir pourquoi et combien on doit en consommer réellement.

Au cours des ans, les protéines ont acquis une mauvaise réputation qu’elles ne méritent pourtant pas. On nous a tous dit que nous mangions trop de protéines et que nous devrions en réduire la consommation. Le problème, c’est que, du fait de tous les changements qui surviennent dans nos hormones et notre organisme pendant la ménopause, nos besoins en protéines ont tendance à augmenter.

Pourquoi les protéines sont-elles si importantes?

Pourquoi avons-nous besoin de protéines? Chacune des cellules de notre organisme en a besoin! Elles constituent le fondement de la vie : les protéines aident le corps à fabriquer de nouvelles cellules et à réparer celles qui sont endommagées. Il se produit tellement de changements physiques à la ménopause qu’il est important d’en consommer assez. Les organes, la peau, les muscles, les poils et les ongles ont tous besoin de beaucoup de protéines.

De nombreuses hormones sont constituées de protéines, et pas seulement les hormones sexuelles. Oui, nous avons besoin de protéines pour nos hormones sexuelles, mais nous en avons également besoin pour d’autres hormones qui participent au bon fonctionnement du système digestif et de la thyroïde, et qui contribuent à la santé des os. En fait, nous avons besoin de toute une panoplie d’hormones tout simplement pour que notre organisme continue de fonctionner correctement.

Les protéines jouent un rôle important dans la structure des os, tout comme le calcium. Nous avons également besoin de protéines pour nos globules rouges, qui contiennent du fer et permettent d’acheminer l’oxygène aux diverses parties du corps.

Le sang contient également du plasma, une sorte de liquide clair qui renferme des particules du nom de lipoprotéines, lesquelles aident à faire circuler le cholestérol dans l’organisme et à l’éliminer. Cette fonction est importante, en particulier quand on prend de l’âge.

Nous avons besoin de protéines pour fabriquer des enzymes, des composantes hautement spécialisées qui effectuent des tâches spécifiques dans l’organisme. Nous avons besoin de nombreuses enzymes différentes pour nous aider à décomposer, à digérer et à absorber les aliments.

Nous avons besoin de cholestérol pour aider au bon fonctionnement des nerfs, lesquels ont besoin de quelque chose qu’on appelle les neurotransmetteurs : ces molécules permettent aux nerfs d’envoyer des messages partout dans le corps, soutiennent le système nerveux et contribuent à réguler la température. Les neurotransmetteurs sont essentiels et ils sont composés principalement de protéines.

Quelles sont les fonctions qui sont affectées par un manque de protéines?

Tous les aspects de notre santé que nous venons de citer dépendent du fait que nous consommons beaucoup de protéines. Alors si votre apport en protéines est insuffisant pendant la ménopause, quelles fonctions pensez-vous seront les plus touchées?

Pendant la ménopause, étant donné que la production d’hormones décline, si l’apport en protéines est insuffisant, l’organisme aura du mal à produire les hormones sexuelles qui assurent notre équilibre.

Les protéines contribuent également à la digestion. Or, pendant la ménopause, la digestion est affectée par la baisse du taux d’œstrogène, si bien que nous n’arrivons plus à bien décomposer et absorber les aliments. Il ne faut pas oublier que l’œstrogène est une hormone qui, comme toutes les hormones, a besoin de protéines. Il nous faut donc beaucoup de protéines pour faciliter la digestion et contrôler le cholestérol, d’autant plus que le taux de cholestérol peut augmenter pendant la ménopause.

Comment le corps utilise-t-il les protéines?

Le corps ne sait pas stocker les protéines, contrairement aux graisses, qui elles s’accumulent un peu trop facilement. Si nos besoins en protéines augmentent pendant la ménopause et que notre alimentation n’en comporte pas assez, l’organisme les utilisera avant tout pour assurer les fonctions vitales.

Par conséquent, les ongles, les cheveux et la peau risquent de passer les derniers et d’être privés de protéines. De fait, la fragilité des ongles, des cheveux et de la peau constitue l’un des premiers signes d’un manque de protéines.

Nous avons également besoin de beaucoup de protéines pour développer nos muscles et malheureusement, du fait que le taux d’œstrogène baisse pendant la ménopause, la tonicité musculaire peut en prendre un coup. Beaucoup de femmes me disent avoir l’impression de perdre de la masse musculaire, de s’affaiblir et de se fatiguer beaucoup plus vite.

Où trouver les protéines et quelle quantité consommer?

Comment s’assurer d’un apport suffisant en protéines et connaître la quantité à consommer? On s’entend pour dire qu’il faut manger une portion respectable de protéines à chaque repas; et c’est très souvent là que le bât blesse, car les régimes alimentaires typiques de la ménopause ont encore trop souvent tendance à se concentrer sur la limitation des glucides.

Ce qu’il faut c’est quelque chose comme une portion de protéines de la taille de la paume de la main et de l’épaisseur d’un jeu de cartes environ. Si vous mangez de la viande et du poisson, dans le premier cas, choisissez de la viande maigre de qualité, et pour le poisson, mangez-en à volonté, ainsi que des œufs. Les œufs sont considérés comme une protéine complète et constituent donc un complément idéal à votre régime alimentaire.

Si vous êtes végétarienne ou végétalienne, vous devrez combiner les noix et les graines, les légumineuses et les céréales. Le tofu constitue un excellent ajout à votre alimentation. Si vous êtes végétarienne, encore une fois, vous pouvez manger des œufs. Mais n’abusez pas des produits laitiers : bien qu’une petite quantité de produits laitiers puisse vous aider à remplir vos besoins en protéines, n’en faites pas votre principale source de protéines parce qu’ils sont très riches en gras saturés.

Si vous faites partie de ces personnes qui ne peuvent avaler un petit-déjeuner copieux ou vous dites simplement, « Vous savez, finalement je n’aime pas tant que cela la viande » ou « Je suis végétarienne ou végétalienne et je mange déjà beaucoup de noix, de graines et de choses de ce genre », alors vous pouvez recourir à certaines de ces fabuleuses poudres de protéines à base de plantes comme source de protéine ajoutée. Buvez une petite boisson protéinée une fois par jour avec l’un de vos repas ou comme collation entre les repas.

Les protéines sont si importantes pendant la ménopause qu’un simple petit supplément peut faire toute une différence.

J’espère que cet article vous a été utile. Les protéines sont vraiment importantes pendant la ménopause et le simple fait d’en rajouter un peu quotidiennement peut faire une énorme différence pour votre niveau d’énergie et la façon dont votre organisme gère vos hormones. Elles vous permettront également de rehausser votre estime de soi en aidant vos cheveux, votre peau et vos ongles à rester en santé pendant cette période et au-delà.

A.Vogel MenoForce
(auparavant A.Vogel Menopause)

A.Vogel MenoForce Hot Flashes - Night Sweats

30 comps

$ 26.99

Utilisé en phytothérapie pour aider à soulager les symptômes de la ménopause dont les …
Plus d'info

Gagnez un voyage pour visiter nos jardins en Suisse!