Dire non merci à la viande… et adieu aux douleurs du SPM?

Les hormones féminines constituent un écosystème fascinant, à la fois subtil et diversifié, dont les fluctuations peuvent se traduire par toutes sortes de symptômes physiques.

Manger santé | SPM

Cortney Good
Desiree Abecassis
@AVogel_ca


03 juillet 2020

Avez-vous parfois l'impression que du jour au lendemain, vous passez de « tout est au beau fixe » à « rien ne va plus »? Vous vous levez maussade et fatiguée... et parfois, comble de malheur, vous voyez même apparaître sur votre menton quelques boutons disgracieux qui n'y étaient pas la veille. Que s'est-il passé au juste?

Pourtant, vous avez été bien sage dernièrement. Vous êtes allée au gym, avez surveillé votre alimentation et avez réussi à maintenir un nombre décent d'heures de sommeil. Cela n'empêche pas les symptômes de s'accumuler – vous éprouvez plus de ballonnements que jamais et vous n'arrivez plus à contrôler vos fringales d'aliments sucrés et salés.

Tout ça ressemble fort au syndrome prémenstruel, communément appelé SPM. Le SPM désigne un ensemble de symptômes physiques et émotionnels qui s'installent 1 à 2 semaines avant le début des règles. La majorité des femmes éprouveront au moins un des symptômes du SPM qui suivent à chaque cycle menstruel, à une intensité pouvant varier de légère à sévère.

La plupart des symptômes du SPM se résorbent avec le déclenchement des règles; toutefois, les saignements sont souvent accompagnés de crampes. Certaines femmes peuvent même souffrir du trouble dysphorique prémenstruel (TDPM), une forme aggravée de SPM où 5 symptômes ou plus sont présents.

Quels sont les symptômes du SPM?

Les symptômes du SPM peuvent être physiques ou émotionnels, et se subdivisent en catégories liées notamment à l'anxiété, aux fringales, à la dépression ou encore à l'hydratation/déshydratation.

Parmi les symptômes physiques les plus fréquents du SPM :

  • Sensibilité des seins
  • Ballonnements
  • Rétention d'eau et prise de poids
  • Enflure des mains et des pieds
  • Maux de tête
  • Rages de sucre et de sel
  • Crampes utérines les jours précédant les menstruations
  • Poussées d'acné
  • Fatigue
  • Douleur dans le bas du dos
  • Palpitations
  • Étourdissements
  • Nausées

Parmi les symptômes émotionnels courants du SPM :

Les symptômes du SPM ne se présentent pas de la même manière d'une femme à l'autre. Mais même s'il ne s'agit que de légers ballonnements et d'un peu d'irritabilité, ces symptômes peuvent avoir un impact négatif sur la vie quotidienne.

Chez celles qui souffrent d'une forme sévère de SPM ou carrément de TDPM, les symptômes peuvent être très dérangeants et obliger à s'absenter du travail. Le recours à des médicaments classiques pour traiter ces symptômes n'a rien de miraculeux – sans parler du coût de ces produits. D'autre part, s'ils aident à atténuer les symptômes, ils ne s'attaquent pas à la source du problème, le déséquilibre hormonal, lequel doit absolument être traité pour soulager durablement l'inconfort du SPM.

À cet égard, l'alimentation pourrait fournir une piste de solution intéressante. Et s'il existait un moyen tout simple de prévenir et de réduire les symptômes du SPM? Quelque chose d'aussi peu compliqué que de modifier ses habitudes alimentaires? Explorons un peu les possibilités...

Impact du régime alimentaire et du mode de vie sur les symptômes du SPM

La recherche indique que les symptômes du SPM peuvent être la conséquence de changements périodiques du cycle hormonal féminin, de la présence de prostaglandines (substances favorisant les contractions utérines) ou de l'action de neurotransmetteurs ; les causes exactes restent à élucider.
La présence de symptômes du SPM a été associée à un surplus d'œstrogène, à la cessation d'une œstrogénothérapie , à un manque de progestérone, à une carence en magnésium, en calcium ou en vitamines du complexe B, à un surcroît d'inflammation ainsi qu'à des taux élevés de prostaglandines.

Voici quelques-uns des principaux éléments liés au mode de vie et à l'alimentation qui peuvent exacerber les symptômes du SPM :

  • Tabagisme
  • Stress
  • Manque d'exercice
  • Alcool
  • Caféine
  • Aliments sucrés
  • Aliments salés
  • Consommation élevée d'aliments transformés
  • Consommation de viande rouge

S'abstenir de consommer de la viande peut-il réduire vos symptômes du SPM?

Puisque la consommation de viande rouge est un facteur susceptible d'aggraver les symptômes du SPM, serait-il bénéfique de l'éliminer du régime alimentaire? Des études montrent qu'une alimentation végétarienne particulièrement riche en fruits et légumes et pauvre en gras saturés peut réduire les symptômes du SPM.

Adopter une alimentation végétarienne implique de ne consommer aucun produit de viande. Le végétarisme est différent du végétalisme. Un régime végétalien exclut tout produit d'origine animale, y compris les produits laitiers, les œufs et les produits provenant des abeilles.

La consommation d'aliments transformés peut engendrer une inflammation systémique, en plus d'affecter la digestion car ce type d'alimentation réduit la quantité de bactéries utiles dans le tractus gastro-intestinal. Peu nutritifs, ces aliments risquent également d'affaiblir le système immunitaire et de miner sa capacité de tenir les envahisseurs à distance.

Considérant l'ampleur des changements hormonaux qui se produisent naturellement chaque mois dans le corps des femmes non ménopausées, il serait bon pour elles d'éviter tout ce qui risque de susciter davantage d'inflammation (et donc de déclencher les symptômes du SPM) dans les jours qui précèdent leurs menstruations.
La consommation de viande rouge, en l'occurrence, peut aggraver les symptômes du SPM. C'est que les viandes rouges contiennent des acides gras oméga-6 qui peuvent avoir un effet pro-inflammatoire sur l'organisme. L'acide arachidonique est l'un des gras polyinsaturés présents dans la partie grasse des viandes rouges; il a un effet sur les niveaux de prostaglandines. Si ces derniers sont trop élevés, les menstruations seront précédées et accompagnées de crampes.

Les recherches indiquent également que la consommation d'une grande quantité de gras saturés, comme ceux qu'on retrouve dans le bacon et les aliments frits, peut intensifier la douleur et l'inflammation associées au SPM. Les viandes transformées contiennent également beaucoup de sel, ce qui peut entraîner de la rétention d'eau et un gain de poids.

Pour plusieurs, adopter une alimentation végétarienne signifie consommer plus de fruits et de légumes regorgeant de phytonutriments aux propriétés anti-inflammatoires naturelles.

Et si vous n'avez pas envie de vous priver de viande?

Si vous ne souhaitez pas adopter un régime sans viande pour soulager vos symptômes du SPM, veillez à consommer des viandes maigres de la plus haute qualité, provenant d'animaux élevés au pâturage, en liberté et biologiquement. La volaille blanche et le poisson sont préférables à la viande rouge.

Prise de suppléments durant les fluctuations hormonales, en présence de symptômes du SPM

Des carences en vitamine B6, en calcium, en magnésium et en fer peuvent contribuer aux symptômes du SPM. Les femmes végétariennes peuvent souffrir de telles carences (et d'autres) parce qu'elles ne consomment pas de viande. Un régime qui contient beaucoup d'aliments transformés et raffinés et peu de fruits et légumes peut aussi entraîner des carences.

Un supplément alimentaire complet comme Bio-Strath pourra s'avérer très bénéfique durant les semaines précédant les menstruations – et après. En effet, ce produit renferme 60 des 100 différents nutriments dont l'organisme a besoin quotidiennement, sous une forme équilibrée et biodisponible.

Cela inclut tous les minéraux, vitamines, enzymes et substances de base comme les acides aminés qui sont indispensables au métabolisme ainsi qu'à la régulation des cycles hormonaux féminins. Il s'agit d'un formidable complément au régime alimentaire pour demeurer en santé, avoir plein d'énergie, se sentir moins fatiguée et absorber davantage de nutriments.

En conclusion

Bien des femmes sont aux prises avec le SPM, mais heureusement, il est possible de diminuer la sévérité et la fréquence des symptômes par l'adoption d'une alimentation adéquate et d'habitudes de vie appropriées.
Les aliments pro-inflammatoires, y compris les produits transformés, ceux qui contiennent beaucoup de sucre ou de sel, de même que les matières grasses de mauvaise qualité, devraient être à tout prix évités.
Puisqu'une consommation excessive de viande risque d'exacerber les symptômes, essayez d'éliminer la viande pendant un moment si vous n'arrivez pas à surmonter vos symptômes du SPM. Dans ce cas, je vous recommande vivement de tenir un journal de ce que vous mangez et de vos habitudes de vie. Enfin, un supplément alimentaire complet de qualité, comme Bio-Strath, pourra aider grandement en procurant les acides aminés de même que l'ensemble des nutriments nécessaires à l'organisme humain.

Références :
https://medlineplus.gov/premenstrualsyndrome.html
https://www.ncbi.nlm.nih.gov/pmc/articles/PMC3118460/
https://www.health.harvard.edu/a_to_z/premenstrual-syndrome-pms-a-to-z
https://emedicine.medscape.com/article/953696-clinical
https://obgyn.onlinelibrary.wiley.com/doi/full/10.1111/j.1471-0528.2004.00130.x?sid=nlm%3Apubmed
https://www.ncbi.nlm.nih.gov/pmc/articles/PMC6723319/].
https://www.ncbi.nlm.nih.gov/pubmed/10674588
https://www.ncbi.nlm.nih.gov/pmc/articles/PMC5963185/#CR10
https://www.ncbi.nlm.nih.gov/pmc/articles/PMC5331532/

 

Bio-Strath® Original Elixir

Bio-Strath® Original Elixir

250ml

$ 25.69

ajouter au panier

Contribue à favoriser le bien-être en diminuant la fatigue et aide à soutenir l’organisme lors …
Plus d'info