Est-ce que l'alcool facilite la digestion?

Digestion | Manger santé

Cheryl Vincelette
Audrey Sckoropad
@AVogel_ca


05 décembre 2020

Comme en toutes choses, la modération est de mise et loin de moi l'idée de bannir complètement l'alcool – quoique si vous choisissez de le faire, votre corps vous en remerciera probablement. La digestion est l'un des systèmes biologiques sur lesquels l'alcool a un impact. En effet, l'alcool endommage les cellules qui tapissent l'estomac et l'intestin, et empêche le transport de certains éléments nutritifs par le sang. Voyons un peu plus concrètement comment l'alcool nuit à la digestion.

L'effet de l'alcool sur le corps

En général, l'alcool est un déchet dont l'organisme tente de se débarrasser. Même une toute petite quantité a des répercussions sur les fonctions biologiques. Lorsqu'on boit plus que ce que le corps est capable de traiter, on se sent de plus en plus intoxiqué à mesure que l'alcool s'accumule dans le sang et se distribue partout dans le corps. Lever un peu trop le coude, que ce soit à une seule occasion ou régulièrement, peut avoir des effets néfastes pour la santé. Ces répercussions sont multiples; en fait, la plupart des organes majeurs subissent les contrecoups de la consommation d'alcool.

  • Cerveau : L'alcool perturbe la capacité du cerveau à utiliser ses voies de communication. Cette interférence peut modifier l'humeur et le comportement; les idées deviennent moins claires et les mouvements moins coordonnés.
  • Le cœur aussi est affecté par l'alcool, qui peut entraîner une cardiomyopathie (c'est-à-dire un étirement et un affaissement du muscle cardiaque), de l'arythmie (un rythme cardiaque irrégulier), un AVC ou encore de l'hypertension.
  • Foie : Chacun sait que la consommation d'alcool touche directement le foie. Il peut s'ensuivre des problèmes d'inflammation comme une stéatose, une fibrose, une cirrhose ou une hépatite alcoolique.
  • Pancréas : L'alcool amène le pancréas à produire des substances toxiques pouvant éventuellement engendrer une pancréatite.
  • Estomac : La consommation d'alcool entraîne des malaises gastriques comme des ballonnements, des gaz et de douloureux ulcères. Elle peut aussi affaiblir le système immunitaire et rendre plus vulnérable aux maladies.
  • Système squelettique et musculaire : À long terme, la consommation d'alcool peut nuire au maintien de la solidité des os. Ceux-ci deviennent plus minces, ce qui augmente le risque de fracture en cas de chute. Et les fractures pourraient alors mettre plus de temps à guérir. L'alcool peut aussi entraîner une faiblesse musculaire, des crampes et éventuellement une atrophie.

Comment l'alcool se digère

L'alcool ne se digère pas comme les autres aliments. Une fois avalé, l'alcool descend dans l'œsophage jusque dans l'estomac et l'intestin grêle, en évitant le processus digestif normal pour aller directement dans le sang. Environ 20 pour cent de l'alcool consommé est absorbé dans l'estomac, et environ 80 pour cent dans l'intestin grêle.

L'alcool est métabolisé au niveau du foie, où des enzymes se chargent de le décomposer. En général, le foie peut traiter une once de spiritueux (ou une consommation standard) en une heure. Si vous buvez à un rythme plus rapide, votre système devient saturé; l'alcool excédentaire s'accumulera dans votre sang et vos tissus jusqu'à ce qu'il puisse être métabolisé. Voilà pourquoi enfiler des culs-secs à répétition ou jouer à des jeux d'alcool peut faire grimper le taux d'alcoolémie et le maintenir élevé pendant des heures.

L'alcool facilite-t-il la digestion?

Ce n'est pas l'alcool qu'il y a dans votre boisson qui aide à la digestion. Au contraire, on sait que l'alcool entrave la vidange gastrique de l'estomac en bloquant les nerfs de l'abdomen qui jouent un rôle clé pour le mouvement du bol alimentaire. Cela dit, un verre de liqueur aux herbes avant le repas peut stimuler la sécrétion d'acide gastrique par les muqueuses de l'estomac. Mais le mérite ne revient pas à l'alcool – cette action est plutôt attribuable aux substances amères provenant des plantes. Ces mêmes substances, dans des boissons non alcooliques comme le café espresso, auront le même effet!

Pour réduire les dommages causés à l'appareil digestif par l'alcool sans sacrifier le plaisir de prendre un verre de temps à autre, tenez-vous-en aux recommandations d'usage. Une consommation d'alcool raisonnable équivaut à un verre par jour pour les femmes et les personnes de plus de 65 ans, et de deux verres par jour pour les hommes – on parle ici d'une bière standard, d'un verre de vin ou d'une mesure standard de spiritueux. Ne buvez jamais l'estomac vide et veillez à avoir une alimentation équilibrée procurant une variété de nutriments.

Comment donner un coup de pouce à votre digestion

Si votre digestion n'est pas optimale et que vous êtes à la recherche d'un mieux-être, sachez qu'il existe des solutions pour améliorer votre santé digestive. Nous avons vu comment l'alcool agit dans notre appareil digestif; voyons maintenant quels sont les remèdes et les aliments qui peuvent faciliter la digestion.

  • Aliments fermentés : Conservés selon un processus très ancien qui prolonge leur durée de conservation ainsi que leur valeur nutritive, ces aliments peuvent fournir à votre organisme une bienfaisante dose de probiotiques. Les probiotiques sont des micro-organismes vivants qui sont essentiels à une bonne digestion. Il existe toutes sortes d'aliments fermentés, par exemple le kimchi, la choucroute, le kombucha, le miso, le yogourt, le kéfir, le tempeh et bien d'autres encore. Vous pouvez égelement considérer un petit-lait lacto-fermenté, comme le Molkosan
  • Buvez plus d'eau : pour bien fonctionner, le corps a besoin de demeurer hydraté. Tout le monde le sait... mais de la théorie à la pratique, il y a parfois un grand pas à franchir. Un apport suffisant en eau est primordial pour le processus digestif. Cela permet aux aliments ingérés de parcourir les intestins, tout en gardant ces derniers à la fois lisses et souples.
  • Les remèdes naturels peuvent contribuer à la santé de l'appareil digestif et apporter un certain soulagement en cas d'inconfort. Complexe Digestion d'A.Vogel, par exemple, peut être d'un précieux secours pour apaiser les malaises digestifs tels que les brûlures d'estomac, le reflux gastrique, les éructations excessives, les ballonnements, les nausées, la sensation de digestion anormale ou lente, ou la satiété précoce. Ce produit est un formidable mélange d'herbes comme le chardon-marie, l'artichaut, le boldo et le pissenlit.
    Un essai clinique multicentrique ouvert a été mené durant une période de six semaines afin de vérifier l'efficacité et l'innocuité du Complexe Digestion avec seulement deux comprimés par jour. Selon l'appréciation fournie par les patients, la fréquence de leurs troubles digestifs a diminué de 78 % et l'impact sur leurs activités quotidiennes a été réduit de 81 %.

Références:
https://www.niaaa.nih.gov/alcohols-effects-health/alcohols-effects-body
https://www.conehealth.com/services/behavioral-health/7-things-drinking-alcohol-does-to-your-body/
https://www.ncbi.nlm.nih.gov/pmc/articles/PMC543875/
https://alcoholrehab.com/alcoholism/effects/alcohol-effects-on-the-digestive-system/
Bommer S, Klein P, Suter A. A multicentre open clinical trial to assess the tolerability and efficacy of Boldocynara®, a traditional herbal preparation for functional digestive disorders. Planta Med
2013; 79 - PB11