A.Vogel Blog
 

Blogue A.Vogel – Sain et Naturel

Pour cultiver sa santé!

Faire le grand ménage de la maison sans aggraver son rhume des foins

par Sonia Chartier, le 20 avril 2017, Allergies@fr
ménage

L’entretien de la maison devient-il une épreuve quotidienne pour vos symptômes du rhume des foins?

Le rhume des foins peut vous rendre plus sensible, en particulier aux fleurs, aux assainisseurs d’air artificiels et aux agents chimiques présents dans les produits d’entretien.

Voyons comment garder sa maison propre sans déclencher ou exacerber les symptômes du rhume des foins.

Garder la maison propre 

L’un des problèmes que vous avez probablement remarqué quand vous êtes aux prises avec le rhume des foins, c’est à quel point votre sensibilité semble exacerbée. Votre peau est plus sujette aux éruptions, votre estomac peut être plus sensible et certaines odeurs comme les parfums ou la lotion après-rasage peuvent vous sembler plus fortes ou tout simplement différentes.

Cela s’explique en partie parce que les réactions liées au rhume des foins créent de l’inflammation. Votre organisme accumule les composés inflammatoires comme l’histamine, ce qui cause l’enflure, la rougeur et les démangeaisons que vous ne connaissez que trop bien. L’histamine règle également certains aspects des fonctions intestinales, alors il n’est pas étonnant que votre système digestif se sente un peu déglingué quand l’histamine fait des siennes dans votre organisme.

L’enflure causée par l’histamine dans vos voies nasales rend vos voies respiratoires encore plus sensibles aux irritants atmosphériques, notamment les particules de parfum, les purificateurs d’air, les désodorisants en aérosols et les produits de nettoyage.

En même temps, votre peau est devenue ultra-sensible parce que l’histamine facilite la dilatation des vaisseaux sanguins, si bien que vous devez vivre quotidiennement avec des rougeurs, des démangeaisons et des sensations bizarres de picotements. La peau enflammée est moins à même de faire obstacle aux produits chimiques que l’organisme préférerait ne pas voir dans le système sanguin. La barrière que constitue habituellement la peau est moins efficace et risque plus d’absorber les toxines que de les repousser.

Tout cela signifie que vos réactions aux agressions extérieures, facilement stoppées par le système immunitaire, ou que votre organisme rejetterait normalement, peuvent prendre des proportions exagérées. Vos savons, shampoings, crème à raser, produits de maquillage et de protection solaire habituels peuvent soudainement provoquer une poussée d’éruptions cutanées ou un blocage des voies nasales.

Certains irritants sont impossibles à éviter. Étant donné que vous ne pouvez vivre dans une bulle protectrice jusqu’à ce que le pollen véhiculé par l’air ait disparu, et que pour certaines personnes, les réactions sont constantes (on parle alors de rhinite allergique plutôt que de rhume des foins), il est très important de réduire le plus possible les sources du problème.

Un peu de répit

Évitez les fleurs et les plantes à la maison et dans votre environnement de travail pour le moment. Les lys, chrysanthèmes, tournesols et marguerites sont particulièrement problématiques, mais votre organisme peut également réagir à d’autres types de fleurs, alors tenez-vous loin des bouquets d’anniversaire et n’embrassez pas la mariée tant qu’elle n’aura pas jeté son bouquet à la prochaine candidate qui aura la chance de trouver le grand amour.

Faites le grand ménage

Réorganisez votre placard de produits d’entretien. Il existe tellement de bons produits nettoyants sans produits chimiques, doux mais efficaces. Ils vous offrent un vaste choix pour garder votre domicile propre sans agresser vos voies respiratoires.

Commencez par votre savon à vaisselle ou votre produit pour lave-vaisselle, puis examinez votre nettoyant ou vaporisateur pour surfaces, avant de passer à votre détergent à lessive et aux assainisseurs d’air, ces derniers étant souvent particulièrement chargés de matières toxiques.

Si vous travaillez dans un bureau, demandez d’éviter les nettoyants chimiques liquides et en aérosol sur votre poste de travail et dans l’environnement immédiat.

Quand vous conduisez, retirez les assainisseurs d’air de l’habitacle : à ce point-ci, même les bons produits à base d’huiles essentielles peuvent irriter votre nez et vos yeux.

Les produits pour le bain

Les savons, les gels et les nettoyants pour le corps sont souvent chargés d’éléments qui peuvent irriter encore plus votre peau déjà sensible et vos sinus. Encore une fois, l’abondance de produits proposés dans les magasins de produits naturels ou les parfumeries spécialisées vous permettront de choisir parmi quantité d’options à la fois jolies et efficaces tout en étant douces et non irritantes.

Il existe toute une variété de shampoings et de revitalisants qui sont exempts d’agents chimiques agressifs. N’hésitez pas à vous adresser au personnel des magasins de produits de santé et cosmétiques, qui pourront vous recommander les meilleures marques pour votre organisme ultra-sensible.

Coloration et maquillage

Si vous utilisez des colorations capillaires, il est peut-être temps de changer pour une gamme naturelle afin de réduire la quantité de produits chimiques qui attaquent votre cuir chevelu. N’oubliez pas que la surface de la peau est plus enflammée et par conséquent plus poreuse lorsqu’elle est inondée d’histamine.

Pour réduire les risques d’irritation, vous devriez jeter les vieux pinceaux et produits de maquillage et nettoyer avec soin vos pochettes et coffrets à cosmétiques à l’aide de produits sans agents chimiques! Faites table rase et équipez-vous de marques qui ne sont pas cruelles pour votre peau, les animaux ou l’environnement.

Recherchez des déodorants purs qui, tout en masquant les odeurs désagréables, n’encombreront pas votre système de toxines. Essayez un déodorant naturel au cristal de roche, 100 % naturel, qui procure une protection efficace et durable contre les odeurs corporelles.

Quels sont vos produits ‘propres’ favoris pour minimiser votre charge toxique?

Read more:
gérer son stress
Comment gérer son stress

Tout ce que vous devez savoir sur la gestion du stress Ah, le stress... Voilà probablement un des rares problèmes...

Close