A.Vogel Blog
 

Blogue A.Vogel – Sain et Naturel

Pour cultiver sa santé!

La bedaine et l’homme

par Sonia Chartier, le 6 septembre 2017, Santé des hommes
bedaine

La fameuse bedaine de bière.  On la connait, on la redoute et on veut qu’elle disparaisse. Qu’on soit grand buveur de bière ou non, la graisse a la fâcheuse tendance de s’accumuler sous la ceinture.

Au delà du souci esthétique et de poser problème quand vient le temps de boutonner son pantalon, le bedon rond est synonyme de risques pour la santé…

Premièrement, si on attache la ceinture en bas de la bedaine, on risque d’exposer la craque de fesse. Mais si on tente de l’attacher en haut, le pantalon ne se rend tout simplement pas…Il faudrait mettre en marché des pantalons à panneau élastique comme en portent les femmes enceintes. Outre ces questions quelques peu frivoles, il faut savoir que le surpoids abdominal est plus dangereux pour la santé que les autres types de tissus adipeux.

Quand le gras est superficiel et qu’on peut le pincer, on le dit sous-cutané. Le problème des gros ventres, c’est que la graisse dite viscérale se loge dans la cavité abdominale, autour des organes et qu’elle affecte leur bon fonctionnement.  Et cette graisse-là augmente les risques de :

Pourquoi la graisse viscérale est-elle aussi néfaste?

La graisse viscérale sécrète des toxines qui affectent le fonctionnement de l’organisme. L’une d’entre elles, la cytokine est une substance inflammatoire qui diminue la sensibilité à l’insuline (lire : alerte diabète!) et augmente les risques de maladies cardiovasculaires. Un lien a même été établi entre graisse viscérale et cancer du colon, de l’œsophage et du pancréas. Ce n’est pas de la petite bière (même si c’est une bedaine de bière).

Comment déterminer si votre ventre est trop gros?

Prenez tout simplement la mesure de votre tour de taille avec un galon à mesurer, juste au dessus de l’os de la hanche, au même niveau tout le tour, sans trop serrer.  Expirez, ne trichez pas en rentrant le ventre et notez la mesure. Un résultat de plus de 40 pouces (102 cm) indique une trop grande accumulation de graisse abdominale.

Si vous dépassez le 40, c’est que votre apport calorique dépasse vos besoins.  Traduction, vous mangez trop pour l’énergie que vous dépensez.  On recommande donc de modifier votre alimentation et d’augmenter votre dépense énergétique. Ne prenez pas peur, ce n’est pas si difficile.

Manger et boire

Prenez le temps d’analyser votre assiette :

  • la moitié devrait contenir des légumes et fruits variés (les pomme de terre et les frites ne comptent pas).
  • un quart de grains : comme le riz complet, les pâtes de grains entiers ou le pain brun
  • un quart protéines maigres (oui, juste 1 quart!!!) comme le poisson, la volaille, les légumineuses et les noix
  • Le gras est essentiel mais il faut choisir le bon gras : huile d’olive par exemple. Évitez le beurre et les gras trans. Les avocats et le saumon sont d’excellentes sources de bons gras.
  • Buvez de l’eau, de l’eau et de l’eau. Un peu de café ou de thé sans sucre, une ou deux portions de lait et un petit verre de jus de fruit pur tout au plus. Évitez les boissons sucrées.
  • Limitez les boissons alcoolisées à 2 par jour si vous êtes âgé de 65 ans et moins, et à 1 par jour après 65 ans. Non seulement trop d’alcool n’est pas bon pour vous, mais ces boissons constituent un important apport calorique.

Une alimentation riche en fibres permet d’éviter la constipation et d’éliminer les toxines. Certaines plantes amères facilitent la digestion et peuvent s’avérer un bon soutien quand on change nos habitudes alimentaires. Notre flore intestinale est un autre aspect digestif à considérer et qu’on néglige souvent.  Une flore en santé permet de mieux assimiler les nutriments et assure une bonne régularité.

Bouger

Vous avez sûrement entendu parler des fameuses 30 minutes d’exercice modéré par jour.  C’est très bien… mais insuffisant.  Vous pourriez vous lancer dans le semi-marathon mais en fait, on recommande plutôt de brèves périodes d’exercices intenses qui sont faciles à intégrer dans un horaire chargé : quelques séries de tractions ou de pompes de 30 secondes, ou encore des Tabatas (On alterne 20 secondes d’exercices intenses, 10 secondes de relâche, répétez 8 fois – 4 minutes et c’est fini!).

Il faut y ajouter des exercices contre résistance (ou avec des poids) au moins 2 fois par semaine pour bâtir des muscles. L’avantage d’avoir du biceps c’est que les muscles brûlent plus de calories que les graisses, et continuent de le faire même une fois l’exercice terminé.

Commencez par prendre de nouvelles habitudes toutes simples :

  • prenez les escaliers au lieu des ascenseurs (ou en partie si vous travaillez au 39ème)
  • levez-vous de votre chaise à toutes les heures pour vous dégourdir les jambes et bouger un peu
  • profitez d’une petite marche durant la pause du midi (prenez une pause du midi)
  • n’allumez pas la télé dès votre retour à la maison – soyez actif
  • allez au magasin du coin à pied ou en vélo

Dormir et relaxer

Ça ne demande pas trop d’effort!  Jouez à la belle au bois dormant et dormez longtemps; au moins 6 à 8 heures par nuit.  Les gens qui ne dorment pas suffisamment ont tendance avoir le bedon plus rond.  De plus, quand on manque de sommeil, on dirait que notre appétit se décuple pour compenser au manque d’énergie.

Pour vous et votre santé, il vaut mieux perdre de la bedaine et garder la craque de fesse à couvert. Tous vous en seront reconnaissants.

Références:
http://www.mayoclinic.org/healthy-lifestyle/mens-health/in-depth/belly-fat/art-20045685?pg=1
http://www.webmd.com/diet/obesity/features/the-risks-of-belly-fat#1
https://www.hsph.harvard.edu/nutritionsource/healthy-eating-plate/translations/french_canada/

Read more:
pieds froids
5 trucs pour en finir avec les pieds froids

co-écrit par Rick Olazabal, B.Sc., BN Bien des gens se plaignent d’avoir les pieds froids. Bien que cela soit plutôt...

Close