Les débalancements hormonaux et les SPM: Vitex, un allié de force!

Les fluctuations naturelles qui reviennent mensuellement lorsqu’on a un cycle menstruel apportent certains changements parfois significatifs, au niveau de l’énergie et de la sensibilité.

SPM

Cheryl Vincelette
Audrey Sckoropad
@AVogel_ca


25 mai 2022

Comprendre le cycle hormonal féminin

Le cycle menstruel est le mécanisme biologique qui aide à préparer le corps de la femme à une potentielle grossesse. Il débute à la puberté, et se termine à la ménopause. Un cycle dure 1 mois; il commence dès le premier jour des règles jusqu'au premier jour des règles suivantes. S'il n'y a pas de fécondation, le cycle recommence le mois prochain.

Phase folliculaire

Il y a 3 phases dans le cycle hormonal. La première phase ou le "début" d'un nouveau cycle est lorsqu'une hormone indique aux ovaires de préparer à relâcher des ovules. On appelle cette phase la phase folliculaire car les ovules grandissent dans des follicules. Les follicules relâchent à ce stade de l'oestrogène, une hormone qui rend l'endomètre plus épais et plus moelleux, de sorte qu'il sera agréable et confortable pour un ovocyte fécondé s'il en arrive un. Cette phase débute dès la première journée des menstruations jusqu'à l'ovulation. En général, cela prend de 1-3 semaines. C'est la phase la moins prévisible du cycle.

Ovulation

Lorsqu'un ovule est relâché de l'ovaire, on nomme ceci l'ovulation. Le changement des niveaux d'œstrogène lors de phase folliculaire provoque une augmentation rapide d'une autre hormone appelée hormone lutéinisante (LH). Ceci aide un follicule à ouvrir et à relâcher l'ovocyte, qui à son tour fait son chemin à travers la trompe de fallope vers l'utérus. Si l'ovocyte est fécondé, une grossesse est possible. S'il ne l'est pas, il va se dissoudre en deux jours.

La plupart des femmes ne ressentent pas exactement lorsqu'elles sont en période d'ovulation. Mais parfois, certaines vont ressentir des crampes pendant une ou deux journées . La glaire cervicale a tendance à être un peu plus collante et claire pendant l'ovulation.

La phase lutéale (pré-menstruelle)

Le niveau d'énergie commence à descendre comme si l'on s'abandonnait doucement vers l'hibernation. Pendant cette période, qui dure elle aussi entre 10 et 18 jours en moyenne, le follicule qui a libéré l'ovocyte dégénère. Il se transforme en corps jaune et sécrète une hormone, la progestérone, dont le rôle essentiel est de préparer la muqueuse utérine (endomètre) à la nidation de l'embryon. Lorsqu'il n'y a pas de grossesse, cette phase prend fin avec le début des règles.

Les règles

Les menstruations: cette période d'écoulements sanguins que les femmes vivent chaque mois pour une durée allant de 3 à 7 jours.

Les ressentis physiques et émotionnels

De nombreuses femmes ressentent des fluctuations tant au niveau corporel que psychologique durant leur cycle menstruel. Ceci est dû aux variations hormonales. Les symptômes peuvent varier de personne à personne, mais aussi selon la phase du cycle dans laquelle on se retrouve.

En general, voici les symptômes souvent associés au SPM

Symptômes émotionnels :

  • Tension ou anxiété
  • Humeur dépressive
  • Plus grande sensibilité
  • Sautes d'humeur, irritabilité ou colère
  • Modification de l'appétit
  • Difficulté à s'endormir (insomnie)
  • Isolement social
  • Difficultés à se concentrer

Symptômes physiques :

  • Douleur au bas du ventre
  • Douleurs articulaires ou musculaires
  • Maux de tête
  • Fatigue
  • Prise de poids provoquée par la rétention d'eau
  • Gonflements abdominaux
  • Poitrine sensible
  • Poussées d'acné
  • Constipation ou diarrhée

Différentes manières d'apaiser le SPM naturellement

Les recherches démontrent que 80% des femmes souffrent à un certain degré de symptômes de SPM pendant leur cycle hormonal.

Vous serez peut-être surpris de savoir que vos habitudes quotidiennes ainsi que votre routine peuvent jouer un rôle significatif au niveau de comment vous vous sentez et spécialement dans la sévérité des symptômes que vous ressentez. Des changements quotidiens comme votre activité physique et les choix alimentaires que vous faites peuvent faire la différence entre un cycle sans symptômes versus un cycle menstruel inconfortable et douloureux.

Manger sainement

L'obésité étant un facteur de risque du syndrome prémenstruel, une alimentation saine est un élément essentiel dans la gestion de vos symptômes du syndrome prémenstruel.

Si vous vous interrogez sur la meilleure façon d'adopter une alimentation saine, « manger l'arc-en-ciel ou coloré » est généralement une excellente règle de base. Les fruits et légumes et les grains entiers riches en fibres sont optimaux. Il a également été prouvé que les aliments riches en calcium, en acides gras oméga-3, en vitamine D et en vitamine B sont des traitements naturels bénéfiques pour le SPM. Assaisonnez sainement vos plats avec un sel de meilleure qualité, qui est rempli d'herbes fraîches et de légumes, comme Herbamare Épicé.

Me croiriez-vous si je vous disais que le chocolat noir est un autre aliment qui peut aider avec le SPM? Riche en fer et en magnésium, le chocolat noir fait un bon travail pour prévenir les carences en fer et en magnésium qui contribuent au développement et à la sévérité des symptômes du SPM. Ma collation favorite lorsque je suis en phase lutéale: des dattes medjool farcies de beurre d'amandes Natur et enrobées dans du chocolat noir.

Les huiles essentielles

Le dos, reins et ventre peuvent être très endoloris en cas de syndrome prémenstruel. Heureusement, un bon massage avec une huile ciblée peut faire toute la différence ! En plus, cela pourrait aussi soulager les ballonnements au passage. L'huile de lavande bio Aromaforce ou l'absolu de rose Aromaforce dilué dans un peu d'huile d'amande douce et appliqué sur le bas ventre en massage peut faire un grand bien et aider à diminuer les crampes.

Faire de l'exercice régulièrement

Une augmentation de l'activité physique entraîne la libération d'endorphines et fait baisser les effets du cortisol, ce qui favorise la tolérance à la douleur et aide à gérer l'aspect émotionnel des symptômes du SPM. Des études ont montré que la marche, la natation et la course sont des exercices efficaces pour les femmes aux prises avec le SPM. Nul besoin de se pousser trop, il suffit de bouger un minimum de 20 min par jour.

L'utilisation de produits naturels

Quand on se penche vers la nature, on trouve toujours des herbes qui peuvent nous supporter dans notre mieux être. Par exemple, pour le cycle menstruel, le fruit du gattilier (Vitex agnus-castus) est utilisé en médecine à base de plantes depuis des millénaires pour traiter les perturbations hormonales féminines. Son extrait a fait l'objet d'études contrôlées contre placebo attestant son efficacité pour soulager les symptômes du SPM, notamment la sensibilité des seins et l'irritabilité. Il est aussi utilisé en phytothérapie pour aider à régulariser les règles. Vitex SPM de A.Vogel est un extrait de cette plante. Ce produit est facile à prendre: 2 fois par jour (20 gouttes dans un peu d'eau) pour la durée de 3 cycles.

Si pour vous le SPM vient avec des vagues d'irritabilité et de nervosité, il est bénéfique de prendre un moment pour s'apaiser avec soit des exercices de respiration, un bain chaud ou la lecture d'un bon livre. Le Relax Spray vaporisateur buccal de A.Vogel, qui contient de la passiflore et de la mélisse, est connu pour ses effets calmants sur la nervosité et l'irritabilité. Pour un soulagement nocturne et une bonne nuit de sommeil, essayez les Relax Comprimés, enrichis de valériane.

Sources:

https://www.floliving.com/infradian-rhythm/
https://www.healthline.com/health/womens-health/luteal-phase
https://pubmed.ncbi.nlm.nih.gov/31823933/
https://www.ncbi.nlm.nih.gov/pmc/articles/PMC6852652/#abstract-1title
https://www.ncbi.nlm.nih.gov/pmc/articles/PMC6086430/
https://nunm.edu/2019/05/chaste-tree-berry-pms/#fn1