Les maladies du cœur ont-elles un sexe?

Dans cet article, nous nous penchons sur ce qui différencie les hommes et les femmes... mais comme le sujet est à peu près inépuisable, nous allons aujourd’hui nous concentrer sur les maladies du cœur.

Circulation


Owen Wiseman
@AVogel_ca


05 septembre 2018

Comment expliquer la crise cardiaque?

La crise cardiaque, ou infarctus du myocarde, survient lors du blocage d’une artère qui alimente le cœur. Cela signifie que le sang ne peut plus acheminer aux cellules cardiaques l’oxygène nécessaire à leur fonctionnement. Les cellules meurent peu à peu et le cœur devient de moins en moins efficace.

À quoi ressemble une crise cardiaque?

Lorsque le cœur cesse de fonctionner comme il le devrait, de multiples problèmes peuvent se manifester. Vous pourriez notamment ressentir de la fatigue en raison de l’incapacité du muscle cardiaque à pomper le sang vers les tissus. Le cerveau n’étant pas oxygéné adéquatement, une sensation de faiblesse ou des étourdissements pourraient s’ensuivre. Certaines personnes auront soudainement le souffle court et une sensation d’oppression dans la poitrine, ou encore des sueurs froides et une douleur irradiant le long d’un bras ou de la mâchoire.

Quels sont les symptômes qui affectent spécifiquement les hommes et les femmes?

La principale différence réside dans l’intensité des symptômes décrits plus haut; ceux-ci sont en général moins marqués chez les femmes. Les hommes sont plus susceptibles d’éprouver de la douleur dans les épaules et les bras, des sueurs froides et des nausées, tandis que les femmes souffriront plutôt de douleurs au niveau du dos et de la mâchoire, d’évanouissements et d’une fatigue extrême.

On note également des différences importantes en ce qui a trait aux déclencheurs. Un stress émotionnel précède souvent la crise cardiaque chez les femmes; l’activité et l’effort physique seront davantage en cause chez les hommes.

Les hormones féminines exercent-elles une influence?

Sans aucun doute! L’œstrogène est une puissante hormone sécrétée en grandes quantités pour préparer l’utérus à la grossesse après l’ovulation. Cette hormone a entre autres pour effet de favoriser la coagulation, de dilater les vaisseaux pour faciliter la circulation sanguine, d’accroître le bon cholestérol et de réduire le mauvais; elle aide même à éliminer les radicaux libres.

Il est par conséquent normal que la femme produise de moins en moins d’œstrogène à mesure qu’elle avance en âge et que sa réserve d’ovules s’épuise. L’état d’hypercoagulabilité associé à l’œstrogène est un important facteur de risque de thrombo-embolie, c’est-à-dire la formation de caillots sanguins qui peuvent se détacher et bloquer d’autres vaisseaux de l’organisme (par exemple les artères coronaires). Bien documenté, ce risque concerne surtout l’hormonothérapie à long terme. La prise d’œstrogène à court terme, assortie de contrôles médicaux réguliers, peut en fait jouer un rôle protecteur pour l’organisme féminin.

Y a-t-il des signes avant-coureurs ou des facteurs de risque à surveiller?

Le gouvernement canadien indique également que : « Neuf Canadiens de plus de 20 ans sur dix présentent au moins un facteur de risque associé aux maladies du cœur. Quatre sur dix en présentent trois ou plus. » Certains de ces facteurs de risque échappent à tout contrôle, notamment le passage inévitable du temps et la génétique. Le risque de problème cardiaque augmente lorsqu’il y a déjà des cas dans la famille immédiate.

Cela étant dit, on peut quand même agir en se concentrant sur les comportements modifiables, par exemple :

  • Sédentarité – l’inactivité permet à la plaque de s’accumuler ici et là dans les vaisseaux sanguins. Imaginez un barrage qui cède, inondant la terre ferme – la progression rapide des eaux empêche les débris de s’accrocher. Ces derniers risqueront davantage de s’agglutiner si les eaux se déplacent lentement.
  • Obésité – plus la quantité de tissu adipeux est grande, plus il y a de risques que celui-ci pénètre dans le flux sanguin et entraîne un blocage.
  • Régime alimentaire – la consommation quotidienne de produits de restauration rapide n’est malheureusement pas compatible avec une santé cardiovasculaire optimale. Ces aliments sont souvent riches en gras saturés et en gras trans. Leur teneur en sodium contribue également à l’obésité et fait augmenter la tension artérielle.
  • Autres facteurs tels que : tabagisme, diabète, stress et hypertension.

Que puis-je faire pour empêcher que cela m’arrive à moi ou à une personne chère?

Vous connaissez sans doute déjà la rengaine : mangez le plus sainement possible, évitez de fumer et essayez de trouver des stratégies pour faire face au stress.

Certains végétaux ont la propriété de renforcer ou de soutenir la fonction cardiaque. L’une d’elles est l’aubépine (Crataegus oxycantha), dont les baies sont utilisées depuis longtemps comme tonique cardiaque. L’extrait de la plante accroît la force de contraction du cœur, ce qui permet de faire circuler dans le corps un volume plus élevé de sang, plus rapidement. Ce seul mouvement peut aider à déloger les accumulations de plaque dans les vaisseaux. Les baies ont aussi une action antiarythmique et aident à régulariser le rythme cardiaque.

Les lésions dites d’ischémie-reperfusion sont au nombre des complications majeures de l’infarctus du myocarde. Lorsque les cellules et les vaisseaux, après avoir été privés d’un apport suffisant d’oxygène, reçoivent soudainement un afflux de sang important après le retrait de ce qui causait l’obstruction, certains dommages sont possibles. Des dérivés réactifs de l’oxygène peuvent se développer, détériorer les cellules et induire une réaction inflammatoire. L’aubépine s’avère efficace pour prévenir ce type de lésions.

Où puis-je trouver ce précieux petit fruit?

Le produit Santé du cœur est une teinture contenant des baies fraîches d’aubépine; il n’est toutefois pas indiqué pour un usage à long terme sauf sur recommandation médicale.

Pouvez-vous me suggérer des aliments à privilégier?

Le fait de réduire votre consommation de produits prêts à manger est déjà un pas vers une alimentation plus saine. Cela vous donne la possibilité de contrôler ce qu’il y a dans votre assiette.

Il serait également intéressant d’ajouter des omégas-3 à votre menu quotidien en raison de leurs effets cardioprotecteurs. Ces acides gras ont la capacité de réduire le gras corporel, la tension artérielle et par conséquent le risque de trouble cardiovasculaire. Bien que de nombreux omégas-3 proviennent d’animaux marins, des produits comme VegOmega-3 constituent une source végétale dérivée de graines de lin et d’algues, et sont par conséquent parfaitement adaptés aux régimes végétariens.

Références:
https://www.canada.ca/fr/sante-publique/services/maladies/maladies-coeur-sante-coeur.html
https://my.clevelandclinic.org/health/articles/16979-estrogen--hormones
https://www.ncbi.nlm.nih.gov/pmc/articles/PMC2577845/
https://www.ncbi.nlm.nih.gov/pmc/articles/PMC2889194/
https://www.ncbi.nlm.nih.gov/pubmed/9704678
https://www.ncbi.nlm.nih.gov/pubmed/16487691
https://www.ncbi.nlm.nih.gov/pubmed/18316000
https://www.ncbi.nlm.nih.gov/pubmed/20163835
https://www.ncbi.nlm.nih.gov/pubmed/25052403
https://www.ncbi.nlm.nih.gov/pubmed/26359712
https://www.ncbi.nlm.nih.gov/pubmed/27864649

A.Vogel Santé du Coeur Aubépine

Hawthorn Heart Care

50mL

$ 21.99

L’aubépine améliore l’afflux sanguin au cœur et expulse le sang plus facilement du cœur …
Plus d'info

Herbamare Original 2,5g - Offre exclusive au avogel.ca! Herbamare sample