A.Vogel Blog
 

Blogue A.Vogel – Sain et Naturel

Pour cultiver sa santé!

Problèmes digestifs: pourquoi la digestion ralentit-elle avec l’âge?

par Sonia Chartier, le 8 novembre 2017, Digestion@fr
problèmes digestifs

L’alimentation prend beaucoup de place dans notre quotidien – non seulement elle fournit l’énergie nécessaire à toutes nos activités, mais elle sert aussi de prétexte pour prendre de bienfaisants temps d’arrêt, autant d’occasions de socialiser et de partager de bons moments.

Mais ces plaisirs plus ou moins gastronomiques – que ce soit au travail ou en famille au souper – ne laissent pas toujours que d’heureux souvenirs. Ballonnements, brûlures d’estomac, lenteur digestive et reflux acide sont aussi parfois de la partie.

Bien que personne ne soit totalement à l’abri de ces symptômes déplaisants, on note que près de 40 % des adultes de plus de 50 ans connaissent chaque année des épisodes de malaises digestifs.

Les problèmes peuvent se manifester de façon chronique ou ponctuelle (qui n’a jamais succombé à une seconde part de gâteau… ou plus?), mais le même constat s’impose souvent : avec le temps, on digère moins vite et moins bien.

Qu’y a-t-il de changé?

Différentes raisons peuvent expliquer l’apparition de problèmes digestifs avec l’âge :

  • Notre système digestif se transforme : Ce sont des contractions musculaires qui assurent le transport des aliments dans l’ensemble du système digestif, jusqu’au côlon. En vieillissant, les muscles chargés de cette tâche exigeante s’affaiblissent, ce qui ralentit la digestion et l’absorption des aliments. Sans compter que le sphincter cardial (le muscle qui contrôle l’acheminement de la nourriture entre l’œsophage et l’estomac) peut lui aussi devenir moins performant et entraîner des désagréments jusqu’ici inconnus – les fameuses brûlures d’estomac. Tout cet affaiblissement musculaire fait en sorte d’augmenter la quantité d’eau absorbée à partir des aliments, et on est alors en route vers un problème de plus, la constipation.
  • Sédentarité : D’après les centres pour le contrôle et la prévention des maladies des États-Unis (Centers for Disease Control and Prevention), 28 % des adultes de plus de 50 ans sont sédentaires. De façon générale, l’inactivité physique chez les adultes plus âgés accroît le risque de problèmes de santé, sur les plans physique et mental. Au niveau de la digestion, le manque de mouvement et d’exercice peut avoir pour effet de ralentir les contractions, provoquant ainsi diarrhée, constipation et syndrome de l’intestin irritable.
  • Prise de médicaments : Plusieurs médicaments consommés par les adultes d’un certain âge ont une fâcheuse tendance à causer des troubles digestifs. Par exemple, si vous prenez des narcotiques pour atténuer une douleur postchirurgicale, des médicaments pour faire baisser la tension artérielle ou des anti-inflammatoires non stéroïdiens (AINS) pour traiter l’arthrite, vous risquez fort de développer de la constipation ou même des ulcères. En fait, les narcotiques peuvent avoir un effet direct sur la rapidité et l’efficacité avec lesquelles l’intestin décompose les aliments, et réduire le nombre de contractions.
  • GERD : Les personnes de tous âges sont susceptibles de souffrir d’un reflux gastro-œsophagien pathologique, mais le problème se pose surtout chez les adultes plus âgés. Les principaux symptômes, qui sont attribuables à l’accumulation d’acide gastrique dans l’œsophage, sont les brûlures d’estomac, les douleurs thoraciques et la difficulté à avaler.

Pour améliorer votre santé digestive

Modification de l’alimentation et du mode de vie
Rassurez-vous, il est possible de changer le cours des choses et d’emprunter la voie d’une meilleure santé digestive. Il s’agit tout d’abord de modifier les types d’aliments que vous mangez ainsi que l’ordre dans lequel vous les consommez. En privilégiant par exemple certains aliments qui se décomposent plus rapidement dans l’estomac, vous favoriserez le maintien d’un pH qui convient à une digestion plus efficace et plus rapide. Voici cinq consignes à suivre pour améliorer votre digestion :

  1. Pas de fruits après les repas – Les fruits contiennent des sucres simples et le système digestif met très peu de temps à les fractionner. Consommés à la fin d’un repas, les fruits risquent de fermenter dans l’estomac, par-dessus les aliments qui viennent d’être ingérés. Notre suggestion : réservez les fruits pour la collation et attendez de 30 à 45 minutes avant de prendre votre repas.
  2. Évitez de consommer des protéines et des glucides lors d’un même repas – On soupçonne que les protéines et les glucides se neutralisent mutuellement : les uns ont besoin d’un milieu acide pour se décomposer, et les autres un environnement alcalin. Notre suggestion : Pour éviter les symptômes d’indigestion, attendez environ deux heures après l’ingestion d’un glucide complexe pour consommer une protéine, et attendez trois heures après un repas très protéiné pour consommer un glucide complexe.
  3. Mangez des légumes avec des protéines ou des glucides, mais pas avec des fruits – Les légumes-feuilles verts peuvent être consommés seuls ou en combinaison avec des glucides ou des protéines. Les légumes frais facilitent la digestion en aidant au transport des aliments lourds dans le tube digestif, tout en augmentant le volume des selles. Comme les fruits contribuent à fractionner les autres aliments encore plus vite que les légumes, il est préférable de les consommer séparément. Notre suggestion : essayez de combiner les légumes non ou peu farineux avec des produits céréaliers.
  4. Réservez les melons pour la collation, en solo – En plus d’être absolument délicieux, les melons figurent parmi les fruits possédant la plus grande teneur en sucre et en eau. Ils se décomposent donc très rapidement une fois ingérés. Notre suggestion : pour que votre organisme ait plus de facilité à digérer, consommez les melons à part, seuls, et attendez environ 30 minutes avant de manger d’autres aliments.
  5. Optez pour des aliments entiers et non transformés – Pour accroître votre niveau d’énergie, améliorer votre santé globale et perdre du poids, il est préférable de choisir des aliments entiers, composés de glucides, de protéines et de bons gras non transformés.

Exercice
C’est prouvé : les athlètes disposent d’une flore intestinale (les « bonnes » bactéries présentes dans l’organisme) plus diversifiée que la moyenne. C’est donc dire que l’exercice contribue en partie à créer un milieu équilibré, propice au fractionnement et à la digestion des aliments. En plus, l’exercice améliore le métabolisme, réduit l’inflammation et renforce la résistance ainsi que les mécanismes de protection du tube digestif.

Remèdes à base de plantes médicinales
Depuis des dizaines d’années, on fait appel à des plantes médicinales amères bien connues pour soulager les problèmes digestifs : il s’agit notamment de l’artichaut, de la dent-de-lion et du boldo, les trois ingrédients de Boldocynara. Offert en phytothérapie sous forme de comprimé et de teinture, Boldocynara a fait ses preuves en milieu clinique pour réduire la fréquence les troubles digestifs de 78 % et l’impact des symptômes sur la vie quotidienne de 81 %.

Boldocynara agit en facilitant la digestion des matières grasses et stimule la sécrétion de bile. Boldocynara contribue ainsi à nettoyer et à protéger le foie, en s’attaquant à la racine du problème digestif au lieu d’apaiser temporairement les symptômes.

Ne laissez pas les malaises digestifs vous empoisonner la vie! Vivez pleinement!

Références :
http://www.aahf.info/sec_exercise/section/digestive.htm
https://www.cdc.gov/physicalactivity/inactivity-among-adults-50plus/adults-need-more-physical-activity-factsheet.pdf
http://www.webmd.com/digestive-disorders/features/digestive-health-aging#1
https://www.ncbi.nlm.nih.gov/pmc/articles/PMC2074872/
http://www.arthritis.org/living-with-arthritis/treatments/medication/drug-types/nsaids/nsaids-stomach-upset.php
http://www.mayoclinic.org/diseases-conditions/gerd/basics/definition/con-20025201
http://www.heart.org/HEARTORG/HealthyLiving/HealthyEating/Vegetarian-Diets_UCM_306032_Article.jsp#.VlIlf9-rR3l
http://universityhealthnews.com/daily/digestive-health/the-benefits-of-exercise-for-digestive-health/

Read more:
le virus de la grippe H3N2
Faites appel à Echinaforce® d’A.Vogel, prouvé en clinique, pour renforcer votre protection contre le virus de la grippe H3N2

Le rapport de l’Agence de la santé publique du Canada (ASPC) indique que le vaccin utilisé pour la saison 2014-2015...

Close