A.Vogel Blog

Language/Langue

A.Vogel Bronchosan

Combinaison de lierre, de thym et de racine de réglisse

0.0

0 votes Votez içi

Utilisé traditionnellement en herboristerie comme expectorant (aide à expulser le mucus) pour aider à soulager la toux et les problèmes des voies respiratoires, tels que les catarrhes et la bronchite.


50 mL $ 21.99

Points de vente
  • Facilement et rapidement absorbé par l'organisme
  • Ne crée pas de dépendance
  • Sans sucre ni gluten ni lactose

A.Vogel Bronchosan

  • Facilement et rapidement absorbé par l'organisme
  • Ne crée pas de dépendance
  • Sans sucre ni gluten ni lactose

Lierre grimpant (Hedera helix)

Le lierre est utilisé comme expectorant, antispasmodique et pour les inflammations des muqueuses des voies respiratoires. La littérature scientifique a maintenant confirmé plusieurs indications traditionnelles du lierre. Une saponine du lierre, l'alpha hédérine, a un effet antifongique, entre autre contre le Candida albicans.(1) Son effet antispasmodique a été démontré, in vitro, sur des cellules de trachée. Des phénols et des saponines sont principalement responsables de cet effet.(2)

La Commission E allemande reconnaît l'usage du lierre pour les catarrhes des voies respiratoires et le traitement symptomatique des inflammations chroniques des bronches.

Thym (Thymus vulgaris)

Le thym est riche en terpènes et en phénols (principalement le thymol). Bien connu pour ses valeurs culinaires, il est aussi un excellent antibactérien. Selon une étude in vitro, le thym a une activité bactéricide contre au moins 25 types de bactéries.(3) De plus, le thym contient au-delà de 26 molécules différentes ayant démontré un effet antioxydant. Cet effet peut s'avérer important dans le traitement des inflammations respiratoires.(4) Une équipe de chercheurs a mis à jour un effet anti-parasitaire considérable du thym.(5) L'extrait de thym a également montré des propriétés antispasmodiques sur des cellules de trachée in vitro. Ce tropisme confirme son efficacité dans les affections respiratoires.(6) Comme les molécules actives du thym sont volatiles, elles se concentrent dans les voies respiratoires et sont excrétées dans le mucus.

La Commission E allemande reconnaît l'usage du thym pour les symptômes de bronchites et coqueluche ainsi que les catarrhes des voies respiratoires supérieures.

Réglisse (Glycyrrhiza glabra)

De tous temps, des extraits de réglisse ont été incorporés aux formulations pour la toux et les voies respiratoires. Le pouvoir édulcorant et le goût masquant de la réglisse sont mis à profit pour couvrir le goût amer des produits comme le lierre. Cependant, ses propriétés respiratoires ne sont pas à négliger. La réglisse est utile pour la toux et pour adoucir les muqueuses. Les isoflavanes qu'elle contient sont antioxydantes.(7) Les flavonoïdes, dont les isoflavanes, ont également des effets antimicrobiens.(8) Cependant, à l'opposé des antibiotiques qui peuvent avoir un effet négatif sur le système immunitaire, la réglisse a démontré un effet immunostimulant par une activation des macrophages, ces cellules vidangeuses du système immunitaire qui sont notre première ligne de défense.(9) De plus, la réglisse a démontré un effet antiviral.(10)

La commission E allemande reconnaît l'usage de la réglisse pour les catarrhes des voies respiratoires supérieures et pour les ulcères gastriques et duodénaux.

Anis étoilé (Illicium anisatum, I. verum)

Grâce à son contenu en anéthole, l'anis étoilé a des effets expectorants et adoucissants des muqueuses. L'anis est considéré comme GRAS (généralement reconnu comme sécuritaire) pour usage alimentaire aux États-Unis.

La commission E allemande reconnaît l'usage de l'anis étoilé pour les catarrhes des voies respiratoires et les inconforts gastriques.

Eucalyptus

L'usage de l'huile d'eucalyptus contre le rhume, la toux et la grippe est bien établi. L'huile essentielle d'eucalyptus est utilisée pour soulager la toux et l'inflammation des voies respiratoires supérieures et comme expectorant, rafraîchissant et contre-irritant. Selon des études in vitro, l'eucalyptus agit sur la libération d'histamine, ce qui peut expliquer son effet sur les symptômes de congestion et l'inflammation des muqueuses.(11) Les phénols, dont l'eucalyptol, ont démontré des effets antioxydant(12) et antimicrobien.

La commission E allemande reconnaît l'usage de l'huile essentielle d'eucalyptus pour les catarrhes des voies respiratoires.

Qu'est-ce que Bronchosan?

Bronchosan est une combinaison de lierre, de thym et de racine de réglisse.

Le lierre détend les bronches réduisant ainsi les spasmes de la toux.

Le thym liquéfie le mucus dans les poumons, facilitant ainsi son expulsion.

En d'autres termes, vous tousserez moins mais lorsque cela se produira, ça fera sortir le méchant!

L'avantage de ce remède naturel contre la toux est sa vitesse d'action. Souvent, après 12 heures d'utilisation, vous pouvez observer une différence dans votre état de santé.

Composition

Chaque mL (38 gouttes) contient :

Ingrédients médicinaux :
Teintures de :
Herbe de lierre grimpant frais (Hedera helix)
(ratio 1:5.6)................................................... 376 mg,
équivalant à 67 mg de feuille séchée;
Sommité du thym frais* (Thymus vulgaris)
(ratio 1:7.9)................................................... 329 mg,
équivalant à 42 mg d‘herbe séchée;
Racine de réglisse (Glycyrrhiza glabra)
(ratio 1:10).................................................... 234 mg,
équivalant à 23 mg de racine séchée;
Huile essentielle de feuille d‘eucalyptus
(Eucalyptus globulus)................................ 0,5 mg.
Ingrédients non-médicinaux :
Eau, alcool (1 mL de teinture contient 0,47 mL
d‘éthanol), huile essentielle d‘anis.

*Certifié de culture biologique par : CH-BIO-006
1 mL = 38 gouttes. Compte-gouttes incorporé.

 

Posologie

Pour la toux :

Adultes : Prendre 1 mL (38 gouttes) avec de l‘eau, 4 à 5 fois par jour, ou selon l‘avis d‘un professionnel de la santé.
Pour les catarrhes et la bronchite : Adultes : Prendre 2 mL (76 gouttes) avec de l‘eau, 5 fois par jour, ou selon l‘avis d‘un professionnel de la santé.
Insaliver avant d‘avaler.
Durée d‘utilisation : Consulter un professionnel de la santé si l‘usage se prolonge au-delà de 4 à 6 semaines.

Précautions, contre-indications et interactions médicamenteuses

Ne pas utiliser si vous prenez des diurétiques thiazidiques, des glucosides cardiotoniques, des corticostéroïdes, des laxatifs stimulants ou tout autre médicament pouvant aggraver les déséquilibres électrolytiques ou si vous souffrez d‘hypokaliémie, d‘hypertension artérielle, ou de troubles cardiovasculaires ou rénaux.

Consulter un professionnel de la santé avant l’utilisation pendant la grossesse ou l‘allaitement ou si vous avez un trouble hépatique.

Cesser l‘utilisation en cas de nausées, vomissements, diarrhée et/ou douleurs épigastriques et abdominales.

Si les symptômes persistent ou s‘aggravent, consulter un professionnel de la santé.

Ne pas prendre en cas d’allergie connue aux ingrédients du produit.

Ne pas utiliser si le bouchon de sécurité est brisé. Garder hors de la portée des enfants.

0 produit(s) dans le panier