A.Vogel Blog

Language/Langue

Vertiges et acouphènes

accueil / votre santé / circulation /  vertiges et acouphènes

Acouphène

Découvrez tout ce qu’il faut savoir sur l’acouphène et, surtout, comment venir à bout des symptômes!

1

On appelle acouphènes tous ces bruits de sifflement, de bourdonnement ou de tintement que perçoivent les oreilles en l’absence de sons externes et qui sont produits par le système neurologique.

Cette page explore les causes et les symptômes de l’acouphène, et propose une série de solutions naturelles pour en atténuer les symptômes. Vous y trouverez des réponses à toutes vos questions.

Qu’est-ce que l’acouphène?

À peu près tout le monde a déjà fait l’expérience d’un acouphène à un moment ou un autre – par exemple, vous entrez dans une pièce très silencieuse et vous commencez à entendre un bruit de fond dans vos oreilles. Plusieurs ont aussi déjà vécu un épisode où le bruit devient plus intense, mais dans ces cas l’acouphène disparaît en général rapidement.

Chez les personnes qui ont des problèmes sérieux d’acouphène, les sons sont présents en permanence et compromettent la qualité de vie.

Il y a plusieurs façons de décrire l’acouphène; le plus souvent, on parle de tintement dans les oreilles. Le son est habituellement continu, quoiqu’il puisse aussi se manifester par pulsations chez certains.

Plusieurs pensent que l’acouphène est une maladie, alors qu’il s’agit en fait d’un symptôme associé à un problème physique (ou parfois psychologique) sous-jacent. Ce symptôme est connu depuis des siècles et, selon des documents historiques, les Égyptiens ont été les premiers à en faire état.

Acouphène pulsatile

Contrairement à l’acouphène habituellement décrit comme un tintement, l’acouphène pulsatile ressemble plutôt à un bruit rythmique.

Causes de l’acouphène

Souvent, l’acouphène est symptomatique d’une perte d’audition due au vieillissement ou à une exposition excessive au bruit.

D’autres causes peuvent également être à l’origine d’un acouphène :

  • prise de médicaments (par exemple l’ibuprofène) à hautes doses ou pendant une période prolongée, ce qui peut causer des lésions cellulaires dans l’oreille interne;
  • infections de l’oreille interne;
  • maladies affectant les vaisseaux sanguins, comme l’hypertension, l’athérosclérose, etc.;
  • blessures à la tête;
  • stress, etc.

Quelques conseils

  • Évitez l’accumulation de cérumen (cire d’oreille).
  • Réduisez votre exposition au bruit fort.
  • Pratiquez des techniques de relaxation.
  • Évitez les stimulants comme la nicotine, l’alcool et la caféine, qui stimulent le nerf auditif dans l’oreille interne.
  • Songez à prendre du ginkgo : en facilitant la microcirculation sanguine au niveau de la tête, cette plante aide à traiter les problèmes dans l’oreille interne.

Quand faut-il consulter le médecin?

Si vous éprouvez de manière constante l’un ou l’autre des symptômes décrits plus haut et que vous pensez qu’il s’agit d’un acouphène, il est important de prendre rendez-vous avec votre médecin pour obtenir un diagnostic.

L’acouphène est rarement le signe d’une maladie grave et il est possible que le médecin ne puisse pas en trouver l’origine. Il pourra toutefois écarter certaines causes qu’il serait possible de traiter, par exemple une infection.

Si votre médecin de famille n’est pas en mesure d’identifier la cause précise de votre acouphène, il ou elle vous dirigera peut-être vers un ORL (otorhinolaryngologiste). Ce spécialiste, en plus d’évaluer tous vos symptômes, pourrait demander des analyses sanguines ou vous faire passer des tests d’audition et d’équilibre, entre autres.

Les analyses d’imagerie comme l’imagerie par résonance magnétique font aussi partie de la batterie de tests possibles; il reviendra au professionnel de la santé de déterminer ce qui est utile et nécessaire dans votre cas.

Comment traite-t-on l’acouphène de nos jours?

Si l’origine de l’acouphène a été identifiée, le traitement portera spécifiquement sur cette cause. Autrement, l’approche médicale traditionnelle consiste entre autres à utiliser des « masqueurs » du bruit importun qui agissent en détournant l’attention.

Il est également important d’éduquer le patient et de s’assurer qu’il comprend bien sa condition de même que les options thérapeutiques qui s’offrent à lui ou elle pour mieux vivre avec. Il existe aussi plusieurs autres méthodes pouvant aider à gérer les problèmes d’acouphène :

  • les techniques de relaxation;
  • les groupes de soutien et les lignes d’information pour aider les personnes aux prises avec un acouphène à mieux comprendre leur condition;
  • les plantes médicinales, comme le Ginkgo biloba;
  • d’autres formes de médecine douce, par exemple l’acupuncture;
  • la modification de l’alimentation.

Qu’en pensez-vous?

Avez-vous trouvé cette information utile? J’aimerais lire vos commentaires. Merci! Sonia Chartier

0 produit(s) dans le panier