A.Vogel Blog

Language/Langue





accueil / troubles digestifs / constipation

Constipation

Découvrez tout ce que vous devez savoir sur la constipation et comment la soulager!

0

On estime que le quart de la population des pays occidentaux éprouve des troubles de constipation. Le problème est toutefois difficile à diagnostiquer, car la fréquence normale des selles peut varier d’une personne à l’autre. Les médecins doivent donc se baser sur d’autres symptômes, comme les ballonnements, la sensation d’évacuation incomplète ou les flatulences excessives.

Nos experts de la digestion décrivent ici les symptômes et les causes de la constipation, et proposent des moyens de traiter cette affection à l’aide de remèdes maison et de plantes médicinales.

Qu’est-ce que la constipation?

La constipation est la conséquence d’un mouvement trop lent des aliments dans le tube digestif; les matières fécales deviennent alors plus dures et de plus en plus difficiles à évacuer. Il s’agit d’un des troubles digestifs les plus fréquents.

Dans les pays développés, jusqu’à 25 % des gens manifesteraient des symptômes de constipation, probablement en raison d’un régime alimentaire comprenant davantage de produits raffinés.

La plupart d’entre nous avons déjà connu au moins un épisode de constipation – sinon plus. Toutefois, il n’est pas toujours évident de savoir si on souffre ou non de constipation. En effet, savez-vous vraiment à quelle fréquence vous devriez aller à la selle?

Comment savoir si je souffre de constipation?

Certaines personnes vont à la selle deux ou trois fois par jour alors que d’autres n’y vont pas plus d’une fois par semaine.

Au sens médical, on définit la constipation ainsi :

  • fréquence d’évacuation des selles inférieure à trois fois par semaine;
  • effort excessif pour l’évacuation;
  • ou encore, production de selles en petites boules dures, aussi appelées parfois « crottes de lapin ».

Les naturopathes sont plutôt d’avis que la fréquence des selles devrait être journalière, en deçà de quoi on peut parler de constipation.

Les femmes ont davantage tendance que les hommes à souffrir de constipation et le problème est plus courant avec l’âge.

Symptômes de constipation

Si personne ne s’entend sur la fréquence d’évacuation acceptable, comment savoir si l’on a ou non un problème de constipation? Là encore, la réponse n’est pas simple.

Avant de poser un diagnostic de constipation, les médecins vérifient la présence d’autres symptômes, appelés critères de Rome III. Outre les signes mentionnés plus haut, ces symptômes comprennent :

  • la sensation que l’intestin est obstrué à son extrémité, ou
  • la sensation que la défécation n’est pas terminée.

Les autres symptômes possibles sont les flatulences ou une sensation de ballonnement attribuable à la présence excessive de gaz dans l’abdomen.

Causes de constipation

Dans la majorité des cas de constipation, il est impossible d’identifier une cause précise. On connaît toutefois plusieurs facteurs favorisant la constipation; en général, les personnes constipées en présentent plus d’un.

Les facteurs pouvant mener à la constipation sont le plus souvent :

  • le régime alimentaire (une consommation insuffisante de fruits, de légumes, de grains entiers, de légumineuses ou d’autres aliments riches en fibres);
  • une modification de la situation personnelle, du mode de vie ou des habitudes alimentaires;
  • le stress au travail ou à la maison;
  • certains troubles de l’humeur comme l’anxiété, l’état d’abattement ou la dépression;
  • certains médicaments, le plus souvent les analgésiques contenant de la codéine ou de la morphine.

Transit alimentaire

Pour amorcer correctement le processus digestif, il est essentiel en premier lieu de bien mastiquer les aliments. C’est par la mastication que débute le fractionnement de la nourriture. Si vos aliments ne sont pas bien mastiqués lorsqu’ils se trouvent dans votre bouche, ce n’est sûrement pas ailleurs qu’ils le seront. Les aliments qui ne sont pas suffisamment broyés sont souvent la cause de douleurs gastriques à mesure qu’ils voyagent dans l’organisme.

Une fois dans l’estomac, le bol alimentaire est pris en charge par les sucs digestifs, qui se chargent de la dégradation des protéines et de la destruction des substances indésirables qui auraient pu s’introduire en même temps que la nourriture. La formation de sucs digestifs dans l’estomac stimule le reste du tube digestif à produire des sécrétions digestives, et le contenu de l’estomac est alors acheminé dans l’intestin grêle, où les substances nutritives sont absorbées par le sang.

La jonction de l’intestin grêle et du gros intestin (ou côlon) se fait du côté droit de la partie inférieure de l’abdomen; c’est là que les aliments doivent remonter dans le côlon ascendant. Comme la traversée de ce passage se fait à l’encontre des lois de la gravité, les choses peuvent se corser; souvent les douleurs gastriques sont localisées dans la partie droite de l’abdomen, car les résidus alimentaires ont tendance à y demeurer coincés. 

Le côlon a pour principale fonction d’absorber l’eau des résidus alimentaires, lesquels sont passablement détrempés à cette étape. Plus le contenu de l’intestin reste en place, plus la quantité d’eau absorbée est importante et plus les selles deviennent dures et sèches.

  • Des selles sèches et compactées sont plus difficiles à agripper et à déplacer par les intestins; ces derniers deviennent alors plus lents et moins efficaces.
  • Par ailleurs, lorsque le contenu des intestins est humide et gonflé, il occupe tout l’espace à l’intérieur de l’intestin et exerce une pression sur la paroi, envoyant un message au cerveau pour lui signifier la nécessité d’évacuer. Des selles dures et sèches ne peuvent avoir cet effet.

Effets secondaires en cas de constipation

Les déchets organiques qui restent bloqués dans le côlon sèchent et stagnent, d’où la prolifération des germes et l’apparition d’odeurs nauséabondes. La paroi abdominale est perméable : elle est censée absorber l’eau et les vitamines pour les faire passer dans le sang. Par contre, les toxines provenant des déchets stagnants peuvent aussi être absorbées de nouveau par la paroi abdominale et le sang au lieu de quitter l’organisme.

Inutile alors de chercher pourquoi vous éprouvez une telle sensation d’irritation et de léthargie, et que vous avez perdu tout entrain. Cela pourra en surprendre plus d’un, mais bien souvent la diarrhée est la conséquence d’une constipation à long terme. Les déchets qui s’éternisent causent de l’inflammation au niveau de la paroi intestinale, et l’apport de nouveaux aliments irrite encore plus la région enflammée, ce qui déclenche une diarrhée.

Les flatulences, quant à elles, surviennent lorsque le contenu de l’intestin reste là à mijoter au lieu de poursuivre sa route vers la sortie. Elles peuvent également être provoquées par une sécrétion insuffisante d’enzymes digestives, ce qui entraîne la fermentation des aliments partiellement digérés pendant qu’ils transitent dans l’intestin.

On peut également déceler un mauvais fonctionnement de la vésicule biliaire lorsque les selles ont une apparence crayeuse au lieu d’être brunes. Il y a aussi la fameuse diverticulite, qui guette lorsque de petites selles impactées obligent les muscles du côlon à exercer des contractions plus puissantes pour adhérer aux matières fécales et les expulser.

Cette intense pression que subit la paroi intestinale finit par entraîner un affaissement du muscle, créant de petites hernies ou poches qui peuvent retenir les selles dures, ce qui provoque une inflammation et affecte encore plus le tonus de la paroi intestinale. La paroi affaiblie peut éventuellement saigner en cas d’éclatement des matières sèches et dures.

Que faire lors de constipation?

Si vous souffrez de constipation, commencez par jeter un coup d’œil du côté de votre alimentation. Veillez à consommer quotidiennement des fruits, des légumes (visez plus de cinq portions par jour) ainsi que d’autres aliments à teneur élevée en fibres comme le son.

Certains fruits, notamment les pruneaux (entiers ou sous forme de jus), les prunes et les kiwis, peuvent avoir un effet bénéfique dans les cas de constipation.

Par ailleurs, la pratique régulière de l’exercice favorise le bon fonctionnement du système digestif. Une promenade quotidienne de 15 ou 30 minutes sera aussi profitable pour vos intestins que pour votre cœur.

Donnez-vous le temps qu’il faut lorsque vous allez aux toilettes. Ne vous sentez surtout pas embarrassé, détendez-vous et donnez à vos intestins la chance de faire leur travail. Il est bon d’en faire un rituel quotidien, toujours à la même heure – pour plusieurs, 15 minutes après le petit déjeuner est le moment idéal.

Les suppléments pour aider la constipation

Si votre problème de constipation perdure même après que vous ayez adopté de nouvelles habitudes alimentaires et amélioré votre mode de vie, une solution temporaire pourrait consister à prendre des laxatifs qui accéléreront le processus. Vous pourrez par la suite vous concentrer sur votre alimentation afin de prévenir de nouveaux épisodes.

Les plantes laxatives sont au nombre des produits médicinaux les plus anciens au monde; elles sont de deux types et agissent de deux manières :
Les agents gonflants : la graine de lin, qui gonfle beaucoup au contact de l’eau, en est un parfait exemple. La masse et le volume des selles s’en trouvent augmentés, ce qui les rend plus molles et faciles à évacuer.
Les agents stimulants : les plus répandus sont le séné et la bourdaine; ce type de produit favorise la contraction des muscles intestinaux, poussant ainsi les matières fécales vers la sortie.

À quoi devriez-vous être attentif?

Consultez votre médecin si :

  • Vous remarquez un saignement inexpliqué par le rectum.
  • Vous éprouvez des douleurs abdominales inexpliquées ou inhabituelles.
  • Votre constipation apparaît de manière soudaine ou est accompagnée de vomissements.
  • Finalement, si vous avez recours à des laxatifs pour traiter la constipation, prenez garde à ne pas développer de dépendance. L’abus de laxatifs peut rendre les intestins « paresseux ».

 

Qu’en pensez-vous?

Avez-vous trouvé cette information utile? J’aimerais lire vos commentaires. Merci! Sonia Chartier

$ 19.99 (300g)

  • Qu'est-ce que le pH corporel?

    Un taux d'acidité élevé peut avoir un effet négatif sur tous les systèmes.

  • Remèdes pour l'indigestion

    A.Vogel vous offre des produits doux et efficaces pour l'indigestion et la constipation.

  • Evaluation du système digestif

    Comment se porte votre système digestif? Faites le test

0 produit(s) dans le panier