A.Vogel Blog

Language/Langue

Pyélonéphrite

accueil / votre santél'appareil urinaire / Pyélonéphrite

Pyélonéphrite (infection aux reins)

La pyélonéphrite est une infection rénale est un type d’infection des voies urinaires (IVU) qui prend habituellement naissance dans la vessie et remonte vers un rein ou les deux.

0

Nos experts expliquent quelles sont les causes et symptômes de la pyélonéphrite et proposent des solutions santé. Vous pouvez poser une question sur la pyélonéphrite ou sur tout autre trouble de l'appareil urinaire via notre section questions et réponses.

Quelle est la cause d’une infection rénale?

Il s’agit habituellement d’une infection de la vessie qui se propage au rein.

Le plus souvent, c’est une bactérie du nom d'E. coli qui est à l’origine de l’infection. D’autres bactéries peuvent également être responsables d’infections rénales.

Une autre possibilité, quoique peu fréquente, est que la bactérie infecte d’abord la peau, puis le sang, pour finalement atteindre le rein.

Une infection peut aussi se développer à la suite d’une chirurgie rénale, mais cela ne se produit que très rarement.

Pyélonéphrite aiguë

Malgré la distance plus ou moins longue de l’urètre, la voie ascendante de l’infection est la plus souvent utilisée par les organismes en vue d’atteindre l’entrée aux reins. Une infection des reins peut parfois résulter de microbes présents dans le sang. Les bactéries sont les organismes infectieux les plus couramment trouvées dans les reins.

Lorsque les reins sont infectés, l’inflammation et la suppuration se produisent avec la production de pus et la destruction des néphrons. Le résultat de ces processus dépend de la quantité de tissus endommagée et éventuellement remplacée par du tissu fibreux, provoquant la cicatrisation.

C’est exactement ce qui se produit avec le reflux urétéral chez les jeunes enfants. L’urine, souvent infectée, remonte les uretères et aboutit dans les reins pendant la miction. Ce phénomène endommage et provoque la cicatrisation des reins, ce qui peut ensuite occasionner des problèmes, à un âge plus avancé.

Si l’infection et l’inflammation ne sont pas résolues ou si elles sont récurrentes, une pyélonéphrite chronique se produit.

Pyélonéphrite chronique

Le terme pyélonéphrite chronique s’utilise lorsque des épisodes d’infections répétés et récurrents se produisent et mènent à une inflammation chronique et à la formation de cicatrices (fibrose) des reins.

Le dommage subséquent aux reins provoque la diminution de la fonction rénale; l’aptitude des reins à contrôler et à gérer les liquides ainsi que les électrolytes dans le corps s’en trouve affaiblie. Cette situation est souvent définie comme une déficience rénale. Si cet état progresse, il peut donner lieu à l’insuffisance rénale.

Le dommage causé au tissu rénal lors d’une pyélonéphrite chronique peut mener de lui-même à d’autres crises récurrentes d’infection, engendrant ainsi un cercle vicieux. En outre, il n’est pas inhabituel que cette dégradation engendre une prédisposition aux calculs rénaux.

L’infection et l’inflammation des reins peuvent souvent passer inaperçues des années durant. La cicatrisation des reins peut ne manifester aucun signe clinique. C’est pourquoi il n’est pas rare de découvrir, à un âge plus avancé, que l’un des deux reins ne fonctionne plus en raison du tissu cicatriciel généralisé.

Symptômes fréquents de la Pyélonéphrite

La pyélonéphrite peut commencer avec une miction douloureuse et des envies d'uriner plus fréquentes. Cependant, une fois l'infection propagée aux reins, la pyélonéphrite provoque les symptômes suivants :

  • Douleur latéralisée dans le dos, au niveau des fosses lombaires
  • Fièvre ( habituellement présents ) ou frissons
  • Envie de vomir (malaise)
  • Nausée et vomissement
  • Confusion (en particulier chez les personnes âgées)

La pyélonéphrite peut provoquer des changements notables dans l'urine , tels que:

  • Sang dans les urines (hématurie)
  • Des urines nauséabondes
  • Des brûlures lors de la miction
  • La fréquence ou l'urgence de la miction accrue

Parfois, une anurie, arrêt de l'excrétion d'urine, est présente : dans ce cas, une pyélonéphrite obstructive est suspectée et doit être recherchée.

Qu’en pensez-vous?

Avez-vous trouvé cette information utile? J’aimerais lire vos commentaires. Merci! Sonia Chartier

0 produit(s) dans le panier