A.Vogel Blog
 

Blogue A.Vogel – Sain et Naturel

Pour cultiver sa santé!

Prostate, érection et crise cardiaque

par Sonia Chartier, le 23 January 2017, Circulation@fr, Santé des hommes
crises cardiaques

Il n’est pas question d’un idéal romantique entre le cœur et l’érection, on regarde plutôt la mécanique et le risque.

Il existe bel et bien un lien entre les crises cardiaques et l’érection et étonnamment, avec la prostate aussi… 

Vous êtes en pleine forme et dans la fleur de l’âge, votre santé ne vous inquiète pas mais vous remarquez une certaine mollesse inhabituelle. Attention, si vous n’arrivez pas à obtenir une érection suffisamment ferme pour avoir une relation sexuelle, cela peut indiquer un éventuel problème au cœur.

En fait, les hommes ayant une dysfonction érectile courent environ deux fois plus de risques de développer une maladie cardiovasculaire telle une crise cardiaque ou un ACV.  Plus les troubles érectiles sont graves, plus les risques de maladie du cœur sont grands.  On estime même que 12% des évènements cardiovasculaires (par exemple une crise cardiaque) pourraient être évités si les hommes prévenaient plus ardemment les maladies du cœur dès l’apparition de troubles érectiles.

Dysfonction érectile et les maladies du cœur

Le lien entre la dysfonction érectile et les maladies du cœur a été documenté dans plusieurs études et peut s’expliquer somme toute assez facilement d’un point de vue purement mécanique par cet exemple:

  1. Une caresse envoie un message au cerveau pour provoquer l’excitation.
  2. Le cerveau envoie ses messagers chimiques dans le sang, dont l’oxyde nitrique (NO) afin d’initier une érection
  3. Les vaisseaux sanguin du pénis s’élargissent et se remplissent de sang (environ 6 fois plus qu’au repos) qui reste en place tout au long de l’érection.

En présence de plaques d’athérosclérose (qui peuvent provoquer des crises cardiaques et ACV)

  • La circulation sanguine est affectée par les plaques, cela signifie un moins bon apport sanguin au pénis et donc une érection moins ferme.
  • L’athérosclérose interfère avec la production de NO et un manque de NO peut affaiblir voire empêcher une érection.

Par ailleurs, on note que les facteurs de risque des troubles érectiles ont beaucoup en commun avec ceux des maladies du cœur : diabète, inactivité physique, tabagisme…et j’en passe.

Comme le cœur est un muscle, on peut le renforcer avec des exercices, vous l’aurez deviné, de type « cardio ». Vous pouvez aussi profiter des bienfaits de l’aubépine qui constitue un excellent tonique pour ce muscle qui doit demeurer infatigable. L’aubépine augmente pouvoir de contraction du cœur et donc son efficacité. Elle permet une nette amélioration des symptômes d’insuffisance cardiaque.

Et la prostate dans tout ça?

On sait que le grossissement de la prostate peut engendrer des troubles d’ordre sexuels, dont la dysfonction érectile. Mais il existe bel et bien un lien direct entre grossissement de la prostate et crises cardiaques.

À l’âge de 50 ans, le grossissement de la prostate affecte 50% des hommes et la proportion augmente au même rythme que le groupe d’âge. Les résultats d’une étude ont récemment dévoilé l’ampleur du problème: parmi les participants, près de 30% des hommes souffrant de symptômes sévères de grossissement de la prostate ont subi un évènement cardiovasculaire.  La probabilité chez ces hommes s’est avérée 4 fois plus grande que chez ceux ayant des symptômes légers à modérés.  Afin de soulager les symptômes légers à modérés et ralentir le grossissement de la prostate, le palmier nain est la plante par excellence.

Où est donc le lien entre cœur et prostate?

Un problème sévère de grossissement de la prostate ne constitue pas en soit un facteur de risque pour les crises cardiaques ou les AVC. Par contre, il pourrait s’avérer un indicateur de risque à ne pas prendre à la légère.

Tout comme pour la dysfonction érectile, le NO pourrait être en cause.  On soupçonne que la diminution de NO circulant dans le sang à cause des plaques, affecte l’élimination de l’urine et donc les symptômes d’une prostate élargie.

Notez que les maladies cardiovasculaires font partie des facteurs de risque du grossissement de la prostate. De surcroit, l’embonpoint, l’inactivité, le cholestérol et le diabète constituent des facteurs de risque pour les deux.

Aucun romantisme donc. Comme tous ces problèmes sont généralement liés de près au mode de vie, voyez-y!

Références:
http://www.harvardprostateknowledge.org/erectile-dysfunction-and-heart-disease-whats-the-connection
http://www.goldjournal.net/article/S0090-4295(11)02089-9/abstract

Read more:
espèces végétales
Espèces végétales menacées – c’est l’heure des choix

Quelques 50 000 à 80 000 espèces végétales de par le monde sont utilisées à des fins médicinales. Malheureusement, dans...

Close