A.Vogel Blog

Language/Langue

accueilRhume et grippe / articles / echinacée et exercice

Echinacée et exercice

par Bryce Wylde

0

Ce n’est un secret pour personne : pour vivre plus longtemps et en meilleure santé, il nous faut bouger plus!

Si les chercheurs pouvaient concentrer l’activité physique dans un comprimé à prendre quotidiennement, on pourrait sans doute guérir la plupart des cas de maladies cardiaques, d’obésité, de diabète et peut-être même de cancer, partout dans le monde.

Mais laissons de côté la science-fiction et revenons sur terre : il n’existe pas de pilule magique. Par contre, certaines personnes réalisent qu’il est possible de prendre leur santé en main, prêtent l’oreille aux conseils du médecin et délaissent de plus en plus le confort de leur canapé.

D’autres ont déjà intégré l’exercice à leurs activités de tous les jours et observent une discipline rigoureuse. Voilà qui est excellent; toutefois, il faut se rappeler que le trop est l’ennemi du bien – gare au surentraînement!

Le surentraînement est en fait un syndrome qui se manifeste par des symptômes mesurables.

Par exemple, après d’intenses séances d’exercice, la performance peut se mettre à décliner et le système immunitaire à fonctionner moins bien. Chez les athlètes trop zélés et autres gladiateurs du dimanche dont la fonction immunitaire est malmenée, on observe souvent une incidence accrue des infections des voies respiratoires supérieures.

Les symptômes apparaissent de 3 à 72 heures après un excès d’activité (par exemple un marathon) et peuvent mettre K.O. un super-héros pendant plusieurs jours. 

Mais il y a de l’espoir pour les demi-dieux du stade... En effet, la recherche indique que la prise d’échinacée pourrait accroître la production de globules rouges et l’apport d’oxygène chez les hommes en santé. Ces effets contribueraient donc à une meilleure performance athlétique.

Si on ajoute à cela les bienfaits connus de l’échinacée pour la stimulation du système immunitaire (on imagine sans peine le foisonnement de germes auxquels les athlètes s’exposent dans un gym), quiconque fait de l’exercice un tant soit peu sérieusement aurait tout intérêt à prendre de l’échinacée avant ET après l’entraînement!

Bryce Wylde
Expert en santé parallèle, B.Sc., DHMHS, Hom.
Auteur de Wylde on Health

(Vidéo en anglais)

Références:

  • Jawad M, Schoop R, Suter A, Klein P, Eccles R. Safety and efficacy profile of Echinacea purpurea to prevent common cold episodes: a randomized, double-blind, placebo-controlled trial. Evid Based Complement Alternat Med. 2012
  • Lakier Smith L. Overtraining, excessive exercise, and altered immunity: is this a T helper-1 versus T helper-2 lymphocyte response? Sports Med. 2003;33(5):347-64.
  • Di Pierro, et al. Use of a Standardized Extract from Echinacea angustifolia (PolinaceaR) for the Prevention of Respiratory Tract Infections. Alternative Medicine Review. Mar2012, Vol. 17 Issue 1, p36-41
  • Hoheisel O, Sandberg M, Bertram S, et al. Echinagard treatment shortens the course of the common cold: A double-blind, placebo-controlled clinical trial. Eur J Clin Res 1997;9:261-8
  • See DM, Broumand N, Sahl L, Tilles JG. In vitro effects of echinacea and ginseng on natural killer and antibody-dependent cell cytotoxicity in healthy subjects and chronic fatigue syndrome or acquired immunodeficiency syndrome patients. Immunopharmacology 1997;35:229-35.
  • Melchart D, Linde K, Worku F, et al. Immunomodulation with Echinacea-a systematic review of controlled clinical trials. Phytomedicine 1994;1:245-54.
  • Dorn M, Knick E, Lewith G. Placebo-controlled, double-blind study of Echinacea pallida redix in upper respiratory tract infections. Comp Ther Med 1997;5:40-2.
  • Hoheisel O, Sandberg M, Bertram S, et al. Echinacea shortens the course of the common cold: a double-blind, placebo-controlled clinical trial. Eur J Clin Res 1997;9:261-8
  • Schoop R, Klein P, Suter A, Johnston SL. Echinacea in the prevention of induced rhinovirus colds: a meta-analysis. Clin Ther. February, 2006;28(2):174-183.
  • Braunig B, Dorn M, Knick E. Echinacea purpurea root for strengthening the immune response to flu-like infections. Zeitschrift Phytotherapie 1992;13:7-13.
  • Brikenborn RM, Shah DV, Degenring FH. EchinaforceR and other Echinacea fresh plant preparations in the treatment of the common cold. A randomized, placebo-controlled, double-blind clinical trial. Phytomedicine 1999;6:1-5.



Qu’en pensez-vous?

Avez-vous trouvé cette information utile? J’aimerais lire vos commentaires. Merci! Sonia Chartier

Posez une question

Vous avez une question concernant le rhume ou la grippe? Demandez-la ci-bas et nous l'enverrons à l'un de nos experts pour vous répondre.

Send your question

0 produit(s) dans le panier

Gagnez un voyage pour visiter nos jardins en Suisse!