5 moyens de réduire la rétention d’eau

Circulation | Jambes en santé - varices


Owen Wiseman
@AVogel_ca


23 juillet 2019

Comment savoir si je fais de la rétention d'eau?

Les parties osseuses du corps sont des repères faciles et permettent de faire la différence entre un volume normal de fluides et une accumulation anormale. Dans les doigts, ces points de référence sont les jointures et les articulations osseuses; dans d'autres régions du corps, les protubérances osseuses sont aisément visibles ou ressenties à la palpation. Lorsqu'il y a enflure des tissus en raison d'une quantité excessive de liquide, ces parties osseuses deviennent moins marquées ou définies, et les tissus voisins deviennent habituellement spongieux. Il est alors important de noter si la pression au toucher entraîne une sensibilité, voire une douleur.

Pourquoi souffre-t-on de rétention d'eau?

En fait, la rétention d'eau joue un rôle protecteur dans certains cas. Vous vous demandez comment? Songez à un accident d'automobile : lors de l'impact, un coussin gonflable se déploiera à environ 321 km/h pour prévenir les blessures au conducteur et au passager. Différents capteurs peuvent détecter les stimuli associés à la collision, comme une augmentation de la pression causée par le mouvement des composantes du véhicule, les arrêts soudains enregistrés par un accéléromètre, etc. Le corps humain aussi peut détecter divers stimuli, mécaniques ou chimiques, et y réagir en conséquence. En cas de blessure, l'enflure peut faire partie de ces réactions en créant une zone coussinée autour du site de la lésion.

Il existe toutefois d'autres causes pathologiques de la rétention d'eau, médicalement appelée « œdème ». Par exemple, durant la grossesse, le corps de la femme subit une multitude de changements, l'un d'entre eux étant une augmentation du volume sanguin total – environ 45 % –afin de suppléer aux besoins du fœtus. Associé à des habitudes plus sédentaires et à une pression accrue sur les membres inférieurs au fur et à mesure que le fœtus se développe, ce surplus de liquide finit par s'accumuler dans les jambes. Des dommages aux vaisseaux sanguins peuvent aussi entraîner des fuites; c'est ce qui se produit par exemple lorsqu'une inflammation chronique crée des espaces entre les cellules.

Ce phénomène est-il toujours lié au temps qu'il fait?

De nombreuses personnes souffrant d'œdème ou d'enflure sont particulièrement incommodées par temps chaud et humide. Lorsqu'il y a beaucoup d'humidité dans l'air ambiant, le corps n'arrive pas à éliminer efficacement les fluides excédentaires, qui demeurent alors emprisonnés à l'intérieur. Le temps chaud a aussi pour effet de provoquer la dilatation des vaisseaux sanguins, ce qui augmente l'espace intercellulaire et permet à une plus grande partie de liquide de s'échapper. Le résultat ressemble beaucoup à ce qui se produit à la suite d'une inflammation.

Quelles sont les personnes plus sujettes à la rétention d'eau?

Avec le vieillissement, les muscles du corps perdent graduellement de leur vigueur. La diminution du tonus musculaire fait en sorte que les valves des veines des membres inférieurs sont de moins en moins efficaces; il en résulte une tendance à la stagnation du sang veineux. Par ailleurs, les vaisseaux sanguins eux-mêmes perdent du tonus et l'espace entre les cellules s'accroît – d'où une accumulation supplémentaire de liquide dans les tissus voisins. Lors d'études menées sur des porcs et des rats, on a observé chez ces espèces un épaississement du sang avec l'âge. En effet, il se produit alors des changements au niveau des voies de coagulation et de l'activation des plaquettes. Cela peut entraîner une mauvaise circulation et possiblement provoquer la rétention d'eau dans divers tissus.

Si je ne veux pas prendre de produits naturels ou pharmaceutiques, y a-t-il des solutions pour moi?

  1. Un moyen très simple de réduire l'enflure dans les membres inférieurs consiste à vous étendre sur le dos et à placer vos pieds contre un mur, en vous rapprochant jusqu'à ce que l'arrière de vos jambes et vos fesses touchent le mur. Maintenez la position au moins 15 minutes; la gravité fera le travail pour rétablir le flot naturel à l'intérieur des veines et ramener le sang vers le cœur.
  2. Les herbes et les plantes qui ont des propriétés diurétiques, notamment Urtica dioica, Arctostaphylos uva-ursi et Juniperus communis, peuvent faciliter la circulation des fluides corporels et réduire ainsi l'enflure de façon générale. Il est important de discuter avec votre médecin traitant afin de déterminer la quantité de liquide qu'il convient d'éliminer; une action trop radicale risque en effet de provoquer des symptômes désagréables.
  3. En phytothérapie, une des plantes à considérer est l'ortie, de son nom latin Urtica dioica. Cette plante bénéfique favorise l'excrétion de divers métabolites, y compris l'acide urique, en raison de son action diurétique. Une autre étude a démontré qu'un extrait de la partie fleurie de la plante a des effets anti-inflammatoires comparables à ceux d'un médicament classique, le célastrol; les chercheurs ont toutefois observé un certain risque de dommage cellulaire dans l'extrait à l'étude. Avant d'utiliser cette plante, il vaut mieux demander conseil à votre médecin traitant, en particulier si vous avez des problèmes aux reins ou à la vessie. Si vous êtes une femme et que vous songez à tomber enceinte, parlez-en également à votre médecin, car cette plante peut interférer avec le cycle menstruel.
  4. Le marronnier d'Inde. L'enflure des jambes peut être due à la migration de fluides provenant des vaisseaux sanguins. Une plante appelée Aesculus hippocastanum ou marronnier d'Inde possède un composé, l'aescine, qui a la capacité de tonifier le système vasculaire dans l'ensemble de l'organisme. L'aescine est une combinaison de saponines, qui agissent entre autres en augmentant la tension des veines, ce qui permet de réduire les fuites; voilà qui explique les propriétés anti-œdémateuses de la plante. Celle-ci constitue l'ingrédient principal de Venaforce, un produit offert sous forme de comprimés, de liquide et de gel, selon vos préférences.
  5. Faire de l'exercice. Lorsqu'on a un mode de vie sédentaire, les muscles du corps ne sont pas aussi actifs qu'ils le pourraient. Il s'ensuit une réduction du débit sanguin et le sang, qui a alors tendance à stagner, peut finir par coaguler. Cela augmente le risque de développer des caillots pouvant se disperser dans différentes parties de l'organisme. Si on sollicite tous les muscles, les vaisseaux se resserrent ou se dilatent pour faire circuler le sang et la lymphe. Le mouvement mobilise aussi les valves unidirectionnelles dans les membres inférieurs, dont le rôle est d'assurer la circulation des fluides dans une seule direction, soit vers le cœur. Ces valves sont faites de manière à compenser l'effet de la gravité, qui tente de maintenir tous les fluides le plus près possible de la Terre – c'est-à-dire dans les pieds.

Références:
https://www.ahajournals.org/doi/abs/10.1161/01.cir.0000048890.59383.8d
http://cebp.aacrjournals.org/content/16/9/1720
https://www.ema.europa.eu/en/documents/herbal-report/assessment-report-aesculus-hippocastanum-l-semen_en.pdf
https://www.ema.europa.eu/en/documents/herbal-report/assessment-report-urtica-dioica-l-urtica-urens-l-their-hybrids-their-mixtures-radix_en.pdf
https://www.ncbi.nlm.nih.gov/pmc/articles/PMC3412201/
https://www.ncbi.nlm.nih.gov/pmc/articles/PMC3529973/

 

A.Vogel Gel Venaforce® - gel de marron d'Inde pour les jambes lourdes et enflées

A.Vogel Venaforce® Gel Tired legs

100G

$ 29.99

Joignez-vous à nous pour sauver les abeilles! Sauvons les abeilles