A.Vogel Blog

Language/Langue

  • A.Vogel Ginkgo Extra

    Aide à soutenir la microcirculation. En savoir plus>>

  • Test santé

    Evaluation de votre niveau de risque à développer des varices 

  • Questions et réponses

    Nos experts répondent à toutes vos questions. En savoir plus

accueil / circulation sanguine

Mauvaise circulation sanguine

Découvrez tout ce que vous devez savoir sur la circulation et comment maîtriser les symptômes!

0

Connaissez-vous l'état de votre circulation sanguine? C’est que les artères et les veines sont des voies passablement fréquentées – 4 litres de sang y circulent en moyenne chez l’individu moyen… et la distance à parcourir est longue! Assurer la fluidité de la circulation et l’acheminement régulier du sang dans toutes les régions du corps représente un petit miracle quotidien d’ingénierie. Surtout lorsqu’on songe qu’une bonne partie du trajet se fait de bas en haut…

À quoi sert l’appareil circulatoire?

Notre appareil circulatoire est un réseau complexe de vaisseaux sanguins qui assurent le transport du sang depuis le cœur vers toutes les parties du corps, puis à nouveau vers le cœur.

Ce faisant, l’appareil circulatoire fournit à toutes les cellules l’oxygène et les nutriments dont elles ont besoin, et en retire les déchets et les toxines. En plus de normaliser la température et le pH de l’organisme, l’apport sanguin contribue à la guérison de toute blessure ou lésion.

L’appareil circulatoire comporte trois types de vaisseaux sanguins :

  • les artères, qui transportent le sang provenant du cœur;
  • les veines, qui transportent le sang vers le cœur;
  • les capillaires, les plus petits vaisseaux sanguins qui relient les artères aux veines et alimentent nos cellules en oxygène.

Circulation artérielle et veineuse

La circulation artérielle se fait par les artères, qui transportent le sang en provenance du cœur, tandis que la circulation veineuse fait appel aux veines, qui ramènent le sang vers le cœur.

Les artères sont des vaisseaux robustes et élastiques qui se contractent à chaque battement du cœur. En se gonflant et en se contractant en fonction du débit sanguin, elles aident à maintenir la pression sanguine à un niveau adéquat.

Les veines, par exemple les veines pulmonaires ou la veine cave, pompent le sang vers le cœur. Leurs parois sont plus minces que celles des artères et elles se dilatent lorsque le volume du flux sanguin augmente.

Conséquences d’une mauvaise circulation artérielle

Une mauvaise circulation artérielle peut être le résultat d’un rétrécissement ou d’un blocage des artères. Dans le monde occidental, la principale cause d’une telle insuffisance est l’accumulation de cholestérol à l’intérieur des parois artérielles, qui nuit au mouvement du flux sanguin. Ce problème peut en entraîner d’autres, tels que :

  • Acouphène – cette condition se traduit par la perception de sons comme un tintement, un sifflement ou un bourdonnement à l’intérieur des oreilles. Les acouphènes dus à une mauvaise circulation artérielle sont habituellement de nature pulsatile, c’est-à-dire que le son est cadencé et souvent synchronisé avec les battements cardiaques.
  • Syndrome de Raynaud – cette pathologie se caractérise par une interruption de l’apport sanguin aux mains et aux pieds. Ces régions prennent une coloration blanche ou bleue à mesure que l’apport sanguin diminue.
  • Mémoire déficiente – il est normal que la mémoire flanche un peu avec l’âge. Si ces petites « absences » sont souvent traitées à la blague comme des signes avant-coureurs de sénilité, il faut savoir que de légers ratés de la mémoire à court terme sont tout à fait naturels lorsqu’on vieillit.
  • AVC – l’accident vasculaire cérébral survient lorsque l’apport sanguin au cerveau cesse temporairement. Il s’agit d’un problème médical sérieux, qui requiert une intervention immédiate, car plus la situation est prise en charge rapidement, meilleures sont les chances de rétablissement.
  • Troubles cardiaques – cette expression générique regroupe un vaste éventail de maladies pouvant affecter le cœur, allant de l’angine à la crise cardiaque. Chacune sera traitée de manière spécifique.
  • Une mauvaise circulation artérielle est souvent un signe que le cœur n’est pas en aussi bonne santé qu’il le devrait, ce qui justifie amplement une visite chez le médecin.

Conséquences d’une mauvaise circulation veineuse

Si vous souffrez d’une mauvaise circulation veineuse, vos veines auront du mal à retourner le sang depuis le bas de votre corps, en particulier les jambes, jusqu’à votre cœur. Le sang aura alors tendance à s’accumuler dans vos veines, ce qui peut entraîner la formation de varices.

Bien que les varices ne soient généralement pas dangereuses, elles sont le signe que tout ne va pas pour le mieux au niveau de votre circulation. Si cela vous inquiète, n’hésitez pas à en parler avec votre médecin.

Comment ça fonctionne

Le coeur, qui est un organe remarquablement puissant, pompe le sang rempli d’oxygène dans l’aorte (l’artère principale) en vue d’irriguer toutes les parties du corps. Propulsé par la contraction du muscle cardiaque, le sang circule dans l’aorte et emprunte des artères de plus en plus petites pour éventuellement aboutir dans les capillaires, de tout petits vaisseaux capables d’atteindre les moindres recoins de l’organisme.

Par analogie, on pourrait comparer les grandes artères à des autoroutes, les vaisseaux moyens à des boulevards et finalement les capillaires à des rues ou de petits chemins menant à de minuscules hameaux. Pour revenir en terrain plus scientifique, précisons que les capillaires assurent ce qu’on appelle la microcirculation. 

Une fois que les capillaires ont « livré » le sang aux tissus et aux organes qui en ont besoin et y ont déchargé l’oxygène, le sang  désoxygéné est recueilli par d’autres capillaires pour repasser ensuite dans de petites veines, puis de plus grosses et à la fin revenir au coeur. 

À partir de là, le sang repart vers les poumons pour refaire le plein d’oxygène et recommencer son périple à travers l’organisme. Le sang désoxygéné est propulsé vers le coeur depuis les régions inférieures du corps par les muscles du mollet.

Avis aux « télézards »! Songez à l’effort immense que doit fournir votre corps pour pomper le sang vers le haut si vous êtes constamment affalé en position horizontale!

Qu’arrive-t-il si la circulation est perturbée?

C’est alors le chaos total. Il faut absolument que le sang circule partout dans le corps – ce n’est pas une option facultative. Les endroits que le sang ne peut approvisionner en oxygène et autres nutriments ont malheureusement tendance sinon à dépérir et mourir, du moins à cesser de fonctionner normalement.

Pourquoi les choses se gâtent-elles ainsi?

  • Les personnes qui bougent peu, en raison de leur travail ou tout simplement par goût, ont souvent une circulation «paresseuse » aux extrémités.
  • Chez celles dont le coeur est faible, ce dernier aura peine à pomper le sang vers l’extérieur, ce qui est déjà un bien mauvais départ.
  • Pour les personnes dont les vaisseaux sanguins (artères, veines et capillaires) sont fragiles, il sera difficile d’irriguer les moindres coins et recoins.
  • Chez les personnes âgées, la circulation est souvent déficiente et,
  • Le tabagisme a pour effet de réduire le flux artériel des fumeurs.

Peut-on remédier à ces problèmes?

La réponse est oui… cela dit sans qu’il soit nécessaire de devenir marathonien. Pas nécessaire non plus de se tenir la tête en bas pendant une partie de la journée afin de ramener le sang dans le haut du corps! 

Le Ginkgo biloba est le remède qui s’impose dans les cas de mauvaise circulation. La recherche démontre qu’il aide à la microcirculation, que nous avons expliquée plus tôt. Il agit de plusieurs manières:

  • Il apaise les spasmes des petites artères et des capillaires; le sang peut alors se rendre plus facilement dans les endroits les plus reculés.
  • Il stabilise les mêmes petits vaisseaux, réduisant les attaques des radicaux libres sur les parois et prévenant du même coup les ruptures de celles-ci.
  • Il réduit l’adhésivité des plaquettes sanguines; le sang est alors moins épais. 

Dans l’ensemble, le Ginkgo biloba aide le sang à irriguer l’organisme plus efficacement.

Les plus récentes études ont conclu qu’il améliore la circulation dans les capillaires, ouvre les capillaires non utilisés et améliore l’approvisionnement en globules rouges et blancs dans tout le corps.

Ce qui veut dire : meilleure mémoire, meilleure concentration, moins de fatigue, moins de vertiges et d’étourdissements, mains et pieds plus chauds et une fonction érectile améliorée pour ces messieurs.

Qu’en pensez-vous?

Avez-vous trouvé cette information utile? J’aimerais lire vos commentaires. Merci! Sonia Chartier

0 produit(s) dans le panier