8 facteurs qui mettent à mal votre immunité

Avez-vous des exemples d’éléments qui jouent en défaveur de notre immunité?

Rhume et grippe | Santé immunitaire


Owen Wiseman
@AVogel_ca


29 septembre 2021

Mais elles sont loin d'être les seules à être menacées par des agents pathogènes tels que les différents coronavirus. Bien des facteurs peuvent affecter notre santé immunitaire et l'affaiblir, exposant ainsi nos défenses aux bactéries et virus qui rôdent autour de nous.

Avez-vous des exemples d'éléments qui jouent en défaveur de notre immunité?

Certains de ces facteurs vous seront peut-être déjà familiers, puisqu'ils font l'objet d'initiatives de santé publique depuis de nombreuses années déjà. D'autres pourraient vous surprendre et vous amener à réfléchir quant à leurs possibles impacts dans votre vie, d'une manière ou d'une autre.

  1. Tabagisme. C'est à tort qu'on oppose les cigarettes électroniques et les cigarettes traditionnelles, car les deux types de produits ont des effets sur la santé immunitaire. La nicotine empêche la formation d'anticorps dans tout le système, ce qui mine sa capacité à résister aux infections. Elle accroît également la quantité de cortisol – aussi appelé hormone du stress – en circulation dans l'organisme. Sans parler des dommages causés aux voies respiratoires par la fumée et les multiples substances chimiques qu'elle renferme.
  2. Manque de sommeil. En plus de nous donner au saut du lit une allure de zombie, un sommeil non réparateur peut entraîner une baisse d'efficacité pour lutter contre les attaques infectieuses. Pire encore, le corps produit alors moins de cellules tueuses naturelles, dont le rôle est de nous défendre contre les cellules infectées ou les tumeurs. Il est prouvé en clinique que certaines combinaisons de plantes comme la valériane et le houblon, qu'on retrouve dans Sommeil Profond, améliorent le sommeil profond jusqu'à 25 % après une seule dose.
  3. Deuil. La perte d'un proche peut s'avérer l'une des expériences les plus stressantes de toute une vie. Un tel départ peut créer un grand vide et ses répercussions peuvent s'échelonner sur des mois, voire des années. L'étude du deuil a révélé aux chercheurs qu'au-delà des séquelles psychologiques, il pouvait aussi y avoir des impacts négatifs sur la réponse immunitaire. On a observé que le deuil altère les habitudes de sommeil, réduit la production de certaines cellules immunitaires et modifie même la tension artérielle ainsi que le rythme cardiaque. Tous ces changements physiologiques font en sorte que les conjoints endeuillés présentent un risque plus élevé de mortalité, quelle qu'en soit la cause, et que ces risques pour la santé peuvent les suivre pendant des années après le décès de l'être cher.
  4. Infection. L'un des mécanismes utilisés par différents agents pathogènes consiste à supprimer ou à détourner notre système immunitaire de manière à accroître ses chances de survie chez l'hôte humain. Si l'organisme ne se croit pas sévèrement menacé, il risque alors de ne pas neutraliser l'infection aussi rapidement. La suppression du système immunitaire est ce qui explique pourquoi les infections secondaires sont si fréquentes. Supposons que vous attrapez la grippe; pendant que vous combattez le virus, il est beaucoup plus facile pour les agents responsables de la pneumonie et de la bronchite de s'infiltrer. Heureusement, il a été démontré que le risque d'infections secondaires peut être réduit jusqu'à 65 % grâce à des produits comme Echinaforce, pris quotidiennement.
  5. Manque de mouvement. Les longues heures passées devant des écrans rendent nos sociétés de plus en plus sédentaires; il en résulte un risque accru de décès prématuré et de maladie. La sédentarité fait même augmenter la quantité d'inflammation dans l'ensemble du corps. Imaginez une autoroute achalandée, où se mêlent ambulances et camions de pompiers. Le répartiteur a beau indiquer à tous où se trouvent les incendies et les blessés, la congestion les empêche de s'y rendre à temps. C'est à peu près ce qui se passe dans le corps humain pour les marqueurs anti-inflammatoires et les cellules immunitaires. En l'absence d'une circulation adéquate, les nutriments et les cellules ne se rendent pas aux endroits où leur présence est requise. Pour déterminer facilement le niveau d'activité physique qui vous serait profitable, consultez les lignes directrices de la Société canadienne de physiologie de l'exercice.
  6. Stress. Cela peut paraître un lieu commun, mais on ne dira jamais assez à quel point le stress influence tous les aspects de notre vie. Tout comme la nicotine, le stress fait lui aussi grimper le taux de cortisol et altère les cellules immunitaires. Le danger prend des proportions encore plus grandes lorsque le contexte défavorable se prolonge, par exemple en cas de deuil non résolu, si on déteste son travail ou qu'on est coincé dans une relation toxique.
  7. Lavage des mains. Au dire de certains, le soin accru que l'on porte à l'hygiène et au lavage des mains pourrait avoir un effet pervers – le trop étant en quelque sorte l'ennemi du bien. La recherche vient d'ailleurs étayer les avantages de se salir un peu et d'exposer sa peau à plusieurs microbes différents, par exemple ceux qu'on trouve dans la terre en jardinant. D'un autre côté, la science confirme aussi l'utilité du lavage des mains pour se défendre contre les germes. En fait, le danger provient surtout du recours abusif aux désinfectants pour les mains qui contiennent de l'alcool et dessèchent les tissus cutanés. Ces derniers risquent alors de craqueler et fendiller, ouvrant ainsi la porte aux infections.
  8. Isolement. Les relations sociales d'une personne à l'âge de 50 ans peuvent prédire son état de santé à 80 ans. Des liens solides peuvent en effet augmenter de près de 50 % les probabilités de survie face à différents facteurs. En l'absence de ces liens avec nos semblables, le risque de maladie monte en flèche et le système immunitaire est affaibli. Un geste aussi simple qu'une accolade peut avoir un impact sur les hormones qui atténuent le stress et augmentent la résistance aux agents pathogènes et aux maladies.

Devrais-je prendre quelque chose pour mon système immunitaire?

La réponse à cette question dépend de plusieurs facteurs individuels, par exemple votre état nutritionnel, la présence d'une maladie ou d'un problème de santé, votre niveau d'activité, etc. 

Certains produits peuvent renforcer vos défenses immunitaires, mais ils ne sauraient constituer l'unique traitement. Il faut aussi savoir qu'il y a une zone d'équilibre entre une dose trop faible, qui n'exerce aucun effet dans l'organisme, et une dose trop forte, qui peut stimuler des systèmes déjà affaiblis.

Il faut aussi tenir compte du fait qu'en raison des protocoles de confinement mis en œuvre dans la majeure partie du pays, les gens n'ont pas nécessairement été en contact avec les microbes habituels. Cela explique pourquoi l'incidence de la grippe et du rhume a chuté, faisant en sorte que les scientifiques ont disposé de moins d'échantillons pour créer des vaccins. 

Avec le retour imminent dans les milieux de travail et les écoles, il pourrait être judicieux de prévoir un soutien immunitaire prophylactique pour la prochaine saison.

Quelles mesures peuvent s'avérer bénéfiques alors?

Les options mentionnées plus tôt, Echinaforce et Sommeil Profond, peuvent aider à soutenir le système immunitaire et favoriser un sommeil réparateur. Lors d'essais cliniques, Echinaforce s'est avéré capable de réduire la durée et la gravité des infections ainsi que le risque d'infections secondaires comme la pneumonie et la bronchite, tout en atténuant l'inflammation.

Par ailleurs, lors du retour à une certaine normalité, que ce soit une formule hybride de télétravail et de présence au bureau ou tout autre modèle, il est important d'établir une routine et un cadre structuré. Le cerveau aime bien la stabilité : si vous dormez et mangez à des heures régulières, vous favorisez la production continue d'hormones – y compris celles qui influencent et soutiennent le fonctionnement et la santé de votre système immunitaire.

Vous voulez en savoir plus?

Si cet article vous a intéressé, vous voudrez peut-être lire Les allergies dénotent-elles une faiblesse immunitaire? ou bien Connaissez-vous le syndrome post-COVID-19?

 

https://www.cancer.gov/cancertopics/factsheet/Risk/stress
https://csep.ca
http://journals.plos.org/plosone/article?id=10.1371/journal.pone.0116861
https://www.ncbi.nlm.nih.gov/pmc/articles/PMC3244676/
https://www.ncbi.nlm.nih.gov/pmc/articles/PMC3256323/
https://www.ncbi.nlm.nih.gov/pmc/articles/PMC3384441/
https://www.ncbi.nlm.nih.gov/pmc/articles/PMC7280687/
https://www.ncbi.nlm.nih.gov/pmc/articles/PMC7320712/
https://www.ncbi.nlm.nih.gov/pubmed/17435215/
https://www.ncbi.nlm.nih.gov/pubmed/26952830/
http://pss.sagepub.com/content/26/2/135

 

A.Vogel Echinaforce® Extra

A.Vogel Echinaforce® Extra Echinacea Tablets

30 Comp.

$ 19.29

ajouter au panier

Traitement pour le rhume à prendre dès les premiers symptômes. A.Vogel Echinaforce Extra® …
Plus d'info

A.Vogel Sommeil Profond - aide-sommeil naturel et biologique

A.Vogel Deep Sleep herbal sleep aid

50 mL

$ 19.99

ajouter au panier

Utiliser pour favoriser le sommeil. Améliore la qualité du sommeil. Contribue à un plus long …
Plus d'info