A.Vogel Blog
 

Blogue A.Vogel – Sain et Naturel

Pour cultiver sa santé!

Comment vieillit le cerveau?

par Sonia Chartier, le 11 septembre 2017, Mémoire et concentration
cerveau

Notre cerveau atteint sa maturité vers l’âge de 22 ans. Nous sommes donc légalement adultes avant que notre matière grise ne le soit. Sachant ceci, certains comportements s’expliquent mieux…

Le hic, c’est qu’une fois le summum atteint, il ne dure pas très longtemps.  Heureusement, il est possible de s’éviter ou au moins de retarder un déclin qui nous transformerait éventuellement en bougon hargneux.

La pleine efficacité du cerveau dure approximativement 5 ans.  C’est court!

Avant nos 30 ans, il est déjà sur son déclin.  C’est peu encourageant vous direz, mais en vieillissant le cerveau s’adapte et ne se retrouve pas nécessairement en désavantage. Les jeunes adultes ont la capacité de réfléchir plus rapidement et d’avoir une meilleure mémoire à court terme.  Les adultes dans la quarantaine et la cinquantaine sont plus aptes à décoder les signaux émotifs de leurs interlocuteurs, tandis que les personnes âgées possèdent plus de connaissances.  À vous de décider ce qui est mieux!

Étonnamment, une des facultés les plus longues à acquérir commence à disparaitre en premier. Il s’agit de la capacité à planifier et coordonner les tâches. Cette capacité essentielle en milieu de travail est associée aux cortex préfrontal et temporel qui sont toujours en développement au début de la vingtaine.  Les travaux de Cégep ou d’université à la dernière minute et jusqu’aux petites heures, ça vous rappelle quelque chose?

Parmi les divers types de mémoire, la mémoire épisodique qui enregistre les évènements marquants dans le temps et le lieu, se détériore généralement avant les autres. Le cerveau met plus de temps à gérer les informations et la mémoire emmagasine alors moins d’information.

Mais attention, pas de panique! Si le déclin commence déjà à la fin de la vingtaine, il n’est ni rapide, ni égal et surtout, nous ne sommes pas démunis devant le phénomène.  Selon une étude effectuée avec le questionnaire du mini examen de l’état mental,  nous perdons 1 point par dix ans à partir de la mi- vingtaine.  Le test mesure 30 points d’aptitudes arithmétiques, de langage et de motricité de base. Une baisse de 3-4 points est considérée cliniquement significative. Si on fait le calcul, entre l’âge de 20 et 60 ans, la perte est de 4 points et devrait donc se traduire par un vieillissement manifeste des facultés.

Physiquement aussi, le déclin est perceptible : le cerveau perd environ 5% de sa masse par 10 ans dès la quarantaine, et s’accélère après nos 70 chandelles. De toute évidence, la perte de faculté n’est pas égale chez tout le monde : l’éventail réunit la mémoire fuyante et la démence tout autant que l’esprit aiguisé.

Qu’est-ce qui fait que certains gardent l’œil vif, la mémoire longue et toute leur tête, mais pas d’autres?

Premièrement, la circulation sanguine. Bien sur, elle constitue un facteur essentiel de la santé du cœur, mais aussi de celle du cerveau. Le sang transporte l’oxygène, le glucose, et tous les autres nutriments aux cellules, leur permettant de s’acquitter de leurs fonctions.  La microcirculation dans le cerveau serait directement reliée aux fonctions cognitives ainsi qu’à la régénération des cellules nerveuses (dont celles du cerveau).

La glycémie ou taux de sucre dans le sang affecte elle aussi le cerveau. Des fluctuations anormales de la glycémie se traduisent par des pics de sucre, qui affectent une région de l’hypothalamus (le « gyrus dentelé »), qui joue un rôle dans la création des souvenirs et dans la mémoire.

Le troisième facteur d’influence est plus difficile à contrôler. Il semblerait que la chute des taux d’estrogènes et de neurotransmetteurs (sérotonine et dopamine) affecte les facultés cognitives. La chute des taux d’estrogènes à la ménopause expliquerait en partie la plus grande incidence d’Alzheimer chez les femmes.

Finalement, le surpoids et l’obésité en milieu de vie affectent aussi le vieillissement du cerveau. En effet, il a été observé que les personnes obèses ont moins de matière blanche. La théorie voulant que les cellules de gras génèrent plus de substances inflammatoires auxquelles la matière blanche est sensible.

Comment faire donc, pour garder l’esprit aiguisé?

Il ne faut surtout pas arrêter de l’utiliser!  Apprendre, lire, s’instruire et cultiver sa curiosité intellectuelle sont tous de bons moyens de stimuler notre esprit.

Rester physiquement actif, toute notre vie.  L’exercice améliore l’apport d’oxygène et ralentit le déclin de la densité de la matière grise et blanche du cerveau. Il aide à stabiliser la glycémie, et ainsi la mémoire. Il permet la régénération des cellules et améliore la concentration.  Les exercices de coordination visant l’équilibre et le contrôle de la motricité, aident aussi les facultés cognitives. Ceci expliquant la popularité du taïchi!

Et enfin, il faut bien s’alimenter.  Les nutriments dont le cerveau a besoin proviennent de l’alimentation :

  • Le poisson ou autres aliments riches en Oméga-3 pour supporter les fonctions cognitives et aider à prévenir les ACV.
  • Les aliments et/ou suppléments riches en antioxydants dont : bleuets, baies d’acaï, pacanes, noisettes, fraises, pommes Granny Smith, pruneaux haricots rouges, épinards, brocolis et comme supplément, le ginkgo biloba.
  • Boire de l’alcool modérément.

En fait, le mode de vie recommandé pour la santé du cœur bénéficie tout aussi bien le cerveau, donc pas besoin de se compliquer la vie!

Références:
http://www.webmd.com/brain/news/20150310/brainpower-peaks-in-different-ways-as-people-age-study-finds#1
https://www.newscientist.com/article/mg20227023-000-the-five-ages-of-the-brain-adulthood/
R Peters. Postgrad Med J. 2006 Feb; 82(964): 84–88.
http://www.webmd.com/brain/news/20150310/brainpower-peaks-in-different-ways-as-people-age-study-finds#1
Wu W. et al. Ann Neurol 2008;64:698–706
http://www.webmd.com/diet/obesity/news/20160809/obesity-may-age-brain#1
https://www.newscientist.com/article/mg20227023-100-the-five-ages-of-the-brain-old-age/

Read more:
vie saine
Vivez mieux et en meilleure santé!

Vivre sainement. N’est-ce pas exactement ce que vous faites? Ou du moins, ce que vous espérez être en train de...

Close