A.Vogel Blog
 

Blogue A.Vogel – Sain et Naturel

Pour cultiver sa santé!

La mémoire olfactive: la mémoire oublie, mais le nez se souvient!

par Sonia Chartier, le 24 novembre 2016, Mémoire et concentration
mémoire olfactive

co-écrit par Rick Olazabal, B.Sc., BN

Ça vous est peut-être déjà arrivé : vous marchez dans la rue et soudain, une odeur de pain frais ou les effluves du parfum que portait votre ancienne collègue vous parviennent et vous transportent illico dans un autre espace-temps…

Le sens de l’odorat est un puissant révélateur, capable de faire remonter à la surface de vives émotions et de très anciens souvenirs – plaisants ou non. Mais pourquoi donc le pouvoir d’évocation de l’odorat dépasse-t-il celui de tous les autres sens?

Qu’est-ce que la mémoire olfactive? 

La mémoire olfactive est en fait une mémoire comme les autres, sauf qu’elle est liée aux odeurs. Toutefois, le processus par lequel les souvenirs olfactifs sont formés et emmagasinés diffère de celui des autres sens. L’anatomie joue un rôle déterminant dans la perception des odeurs. La région du nez qui détecte les odeurs est intimement liée à une partie du cerveau qui régit les émotions, les processus affectifs, l’anxiété et le comportement (les fameuses amygdales, dont nous avons déjà parlé).

Les sens de la vue, de l’audition et du toucher ne passent pas par cette région du cerveau et, par conséquent, ne suscitent pas une réaction aussi intense. A-t-on déjà entendu quelqu’un dire : « Ah, la façon que tu as de toucher mon épaule me rappelle les soupers du dimanche en famille »? Ça m’étonnerait.

Comment expliquer cette capacité que nous avons?

Comme je viens de le mentionner, c’est d’abord une question d’anatomie et de connexion très étroite entre le nez et le cerveau. Et même si notre odorat n’est pas aussi puissant que celui des animaux, c’est tout de même le plus développé de tous nos sens. Les humains peuvent se rappeler d’odeurs avec 65 % d’exactitude (comparativement à 50 % pour les souvenirs visuels!). L’odorat a sans doute joué un rôle clé pour assurer la survie et l’évolution de notre espèce. Et, oui, certaines personnes sont incapables de percevoir les odeurs. Cette condition porte le nom d’« anosmie ».

Faits intéressants à propos des odeurs et de la mémoire :

  • Une odeur ou un parfum est le résultat d’un ou de plusieurs composés chimiques volatils, généralement présents en très faible concentration
  • Le sens de l’odorat peut « s’endormir » (si une odeur persiste trop longtemps, on s’y habitue et on la perçoit moins)
  • Les cellules olfactives se renouvellent tous les 28 jours (un nouveau nez chaque mois!)
  • Le sens de l’odorat est plus développé chez les femmes que chez les hommes
  • On perçoit mieux les odeurs au printemps et à l’été (en raison du taux d’humidité dans l’air)
  • Humains et animaux ont une odeur préférée (qui varie selon les individus et les espèces)
  • L’être humain peut traiter plus de 100 000 odeurs
  • Il est impossible de sentir en dormant
  • Le goût des aliments dépend en fait à 95 % de l’odorat (voilà pourquoi on ne « goûte » rien lorsqu’on souffre de congestion nasale)
  • Les odeurs corporelles sont fortement associées à l’attirance sexuelle

En quoi l’aromathérapie est-elle utile?

Si la plupart des souvenirs olfactifs sont plutôt agréables, certains ne le sont pas. Les odeurs peuvent notamment déclencher des symptômes de stress post-traumatique. L’identification d’odeurs « positives » permet toutefois de moduler la réaction émotionnelle. Dans certaines situations, l’aromathérapie peut s’avérer bénéfique; on l’utilise d’ailleurs depuis très longtemps dans certaines cultures, avec succès.

Tout comme les animaux apprécient particulièrement certaines odeurs (on connaît l’effet de l’herbe à chats sur nos félins… mais saviez-vous que les lions adorent la menthe et les chameaux, le tabac?), nous sommes tous sensibles à une odeur spécifique qui nous procure un état de bien-être.

Faites l’expérience de l’aromathérapie et constatez-en l’effet par vous-même. Dans le pire des cas, vous découvrirez une nouvelle odeur qui vous rappellera désormais un moment des plus relaxants! (Et il n’y a pas de mal à se « sentir » bien, n’est-ce pas?)

Parfum d’ambiance

Déposez quelques gouttes d’HE sur une bougie, un diffuseur, le filtre de l’aspirateur, une ampoule électrique ou un petit objet de céramique poreux.
Bouquet Floral :
3 gouttes d’huile essentielle d’orange
3 gouttes d’huile essentielle de géranium
3 gouttes d’huile essentielle d’ylang ylang
Diffusez 10 minutes toutes les heures.

Retour au calme :
3 gouttes d’huile essentielle de citron
3 gouttes d’huile essentielle de romarin
3 gouttes d’huile essentielle de lavande
Diffusez 10 minutes toutes les heures.

Read more:
Périménopause
Quoi, déjà la périménopause?

co-écrit par Rick Olazabal, B.Sc., B.N. Le mot périménopause désigne la période – ainsi que les changements physiques associés –...

Close