Les 10 meilleurs trucs pour prévenir les piqûres de moustiques

Les moustiques sont de petits insectes hématophages (c’est-à-dire qui se nourrissent de sang) que l’on retrouve habituellement dans les pays chauds et humides, notamment en Afrique, en Amérique du Sud ainsi que dans certaines régions des É.-U.

Soins corporels

asktheexpert
Sonia Chartier
@AVogel_ca


29 juillet 2018

Que se passe-t-il quand un moustique nous pique?

Les moustiques sont des vecteurs notoires de virus mortels, entre autres celui de la malaria, et sont à l’origine de milliers de décès chaque année dans le monde.

Toutefois, la plupart des moustiques que nous croisons en vacances ne sont pas porteurs de maladies aussi graves, ce qui ne veut pas dire qu’on peut baisser la garde. Ces minuscules insectes adorent plus que tout s’abreuver de sang humain; chaque année des centaines de touristes se font piquer. Les moustiques femelles ont besoin de sang pour se reproduire et atterrissent sans vergogne sur la moindre surface de peau exposée afin d’y enfoncer leur aiguillon.

Le problème, c’est qu’au cours de ce processus plutôt désagréable, le corps humain absorbe une petite quantité de salive provenant de l’insecte. Le système immunitaire déclenche aussitôt une série de réactions : inflammation de la peau, démangeaisons et apparition de petites bosses. Les piqûres de moustiques peuvent être irritantes et même douloureuses, mais fort heureusement elles ne sont la plupart du temps que bénignes. Quand même, il faut toujours les prendre au sérieux et les faire examiner par un médecin afin de confirmer qu’aucune infection n’a été transmise.

Nos 10 meilleurs trucs pour prévenir les piqûres de moustiques

Si vous vous apprêtez à visiter un territoire occupé par des moustiques, prenez le temps d’évaluer toutes les options qui s’offrent à vous. Les piqûres ne font pas partie des bons souvenirs de vacances et vous ne voulez surtout pas risquer de développer une infection ou d’attraper un virus. Songez plutôt aux mesures que vous pouvez prendre pour éviter de vous faire piquer dès le départ.

Voici nos 10 meilleurs trucs pour prévenir les piqûres de moustiques. Si une de ces petites bêtes échappe malgré tout à votre vigilance, n’oubliez pas de consulter un médecin le plus rapidement possible!

No 1 – Utilisez l’huile essentielle de citronnelle : La citronnelle est un répulsif bien connu contre les insectes. Vous pouvez préparer votre propre chasse-moustiques en ajoutant 8 gouttes d’huile essentielle de citronnelle à 1 tasse d’extrait d’aloès (ou d’huile de pépins de raisin). Vaporisez généreusement cette solution sur la peau. À moins d’une allergie à la citronnelle, il n’y a aucun danger à l’utiliser sur la peau. Le mélange, plutôt astringent, risque toutefois d’assécher la peau et de la rendre plus sensible au soleil. Pour obtenir un résultat optimal, appliquez le répulsif sur une petite région cutanée et vérifiez la réaction après quelques heures. Une autre recette consiste à mélanger des huiles essentielles de citronnelle, de lavande, d’eucalyptus et de menthe poivrée (5 gouttes de chacun) dans 30 ml d’huile de pépins de raisin; on applique le mélange sur la peau et on répète l’application toutes les 2 ou 3 heures.

No 2 – Utilisez une moustiquaire : Les insectifuges et autres solutions naturelles sont parfaits quand vous êtes en éveil; or, c’est pendant le sommeil que nous sommes le plus vulnérables. Les moustiques sont en général plus actifs durant le jour, mais certaines espèces – celles qui sont porteuses de maladies comme la malaria, notamment – deviennent plus éveillées et alertes au crépuscule ou pendant la nuit. Une fois endormi, vous devenez une proie sans défense pour les parasites femelles assoiffées de sang; il est donc particulièrement important de prendre vos précautions pour en protéger. Fort utile sous les tropiques ou dans les pays très chauds, un simple filet moustiquaire pourrait vous éviter de contracter des maladies aussi dangereuses que la fièvre Zika ou la malaria. On trouve facilement ce genre de produit en ligne; il suffit de le déployer au-dessus de votre lit, de manière à ce qu’il vous protège sans déranger votre sommeil. Si vous prévoyez visiter un pays où les moustiques abondent, voilà un accessoire qui n'alourdira pas vos bagages et vous garantira une nuit de sommeil en toute sécurité.

No 3 – Évitez la période de pointe des moustiques : Le moment où les moustiques sont les plus actifs varie selon les espèces et les régions géographiques. Aux États-Unis, par exemple, les moustiques se manifestent surtout à la tombée du jour : c’est le comportement classique du fameux maringouin, qui dort le jour pour mieux sortir le soir! D’autres espèces, comme le moustique tigre, ont davantage tendance à sévir tôt le matin ou tard en après-midi, tandis que l’anophèle (qui peut transmettre la malaria) est plutôt du genre nocturne. Renseignez-vous autant que possible sur le pays que vous vous apprêtez à visiter et sur les types de moustiques qui y vivent. Ainsi, vous saurez mieux à quoi vous attendre et pourrez mieux planifier votre emploi du temps. Vérifiez également à quel moment de l’année les moustiques sont les plus actifs; la haute saison peut varier d’une espèce à l’autre.

No 4 – Évitez les grandes chaleurs : Rien n’est plus attirant pour un moustique qu’un corps chaud et trempé de sueur. Comme les moustiques se développent généralement dans des milieux chauds et humides, ils sont sans doute fort aises lorsqu’ils voient votre température corporelle monter, ne serait-ce que légèrement. Essayez de ne pas vous échauffer et de demeurer au frais durant les lourds après-midis d’été. Ne faites pas d’exercice trop intense; si vous transpirez et êtes à bout de souffle, vous produirez plus de dioxyde de carbone, un composé que les moustiques sont capables de percevoir pour mieux localiser leurs proies.

No 5 – Portez des vêtements amples : Vous risquez davantage de faire grimper votre température corporelle et de transpirer si vous portez des vêtements ajustés ou trop serrés – ce qui ne fera qu’attirer plus de moustiques. Il convient aussi de porter des vêtements qui couvrent votre peau. En effet, des shorts et un petit haut peuvent sembler l’attirail de vacances parfait pour faire le plein de vitamine D... mais cela expose en même temps une grande partie de votre épiderme au regard (et aux piqûres) des moustiques. Optez plutôt pour des vêtements longs et amples qui ne gêneront pas votre respiration et vous garderont au frais sous le soleil.
No 6 – Essayez l’huile essentielle de feuilles de cannelier : L’huile essentielle de feuilles de cannelier est normalement utilisée en médecine naturelle pour soigner l’inflammation cutanée ou pour renforcer le système immunitaire. La recherche a toutefois démontré qu’elle pouvait être un puissant pesticide. L’étude, menée par le Département d’anatomie et de biologie cellulaire de l’Université d’Haïfa, en Israël, a révélé que c’est contre les piqûres de moustiques que les produits à base d’huile de cannelier étaient les plus efficaces. D’autres études ont aussi observé que certains des composés présents dans l’huile de feuilles de cannelier réussissaient très bien à éliminer les larves produites par certains types de moustiques. Il faudra bien sûr approfondir les recherches, mais on sait d’ores et déjà que l’huile de feuilles de cannelier n’est pas aussi agressante pour la peau que d’autres insecticides et qu’elle ne risque guère d’entraîner les effets secondaires indésirables provoqués par les insectifuges classiques à vaporiser.

No 7 – Portez des vêtements de couleur claire : Si le noir est votre couleur fétiche, vous aurez peut-être envie de réviser votre garde-robe en apprenant que les vêtements de couleur foncée ne sont pas à conseiller pour une sortie sans moustiques. En effet, les tissus sombres absorbent davantage la lumière du soleil, ce qui augmente votre température corporelle et vous fait transpirer – vous suscitez alors encore plus la convoitise des moustiques femelles. Il y a aussi une autre bonne raison pour éviter le style gothique durant vos vacances : les insectes sont en général attirés par les couleurs foncées car elles contrastent avec leur environnement et permettent aux prédateurs de localiser plus facilement des cibles potentielles.

No 8 – Essayez l’huile essentielle d’eucalyptus citronné : Originaire d’Australie, l’eucalyptus citronné (Eucalyptus citriodora) est souvent utilisé pour le traitement des douleurs articulaires et des champignons sous les ongles d’orteil; il constitue également un puissant insectifuge. Cette huile a souvent été comparée au DEET, l’ingrédient actif présent dans de nombreux insectifuges traditionnels; au niveau de l’efficacité, on note très peu de différences entre les deux. De plus, l’eucalyptus citronné risque moins de stimuler les réactions négatives associées aux insectifuges classiques; cette huile essentielle pourrait toutefois ne pas convenir aux femmes enceintes ou qui allaitent, de même qu’aux enfants de moins de 6 ans.

No 9 – Essayez l’ail : Facile à détecter en raison de son odeur âcre, l’ail est utilisé pour chasser les insectes depuis des siècles, mais il fait depuis peu l’objet d’un regain d’intérêt en tant que mesure de protection contre les moustiques. Son action demeure encore inexpliquée, mais certains affirment que l’ail serait tout simplement rébarbatif pour les moustiques, ou encore que l’allicine qu’il contient est nocive pour eux. Les recherches doivent cependant se poursuivre avant qu’on puisse tirer quelque conclusion que ce soit; si on souhaite recourir à l’ail comme mesure de prévention, il est donc préférable de le faire en complément d’autres méthodes éprouvées.

No 10 – Essayez l’huile essentielle de cataire : La cataire, ou herbe aux chats, est réputée pour son effet sur les félins, mais elle possède aussi d’autres propriétés bénéfiques. Si on s’en sert souvent comme sédatif léger ou comme remède aux troubles nerveux, la cataire s’avère tout aussi efficace pour repousser les insectes. Selon une étude menée par l’American Chemical Society en 2001, l’huile essentielle de cataire affiche un extraordinaire pouvoir répulsif contre les moustiques – on la dit 10 fois plus puissante que les produits à base de DEET. L’huile essentielle de cataire n’entraîne pas non plus les mêmes effets que les insecticides classiques; par contre, comme la plupart des huiles essentielles, elle n’est pas indiquée pour les femmes enceintes ou qui allaitent.

Référence :
https://www.ncbi.nlm.nih.gov/pubmed/23092689

Huile essentielle de citronnelle Aromaforce®

Aromaforce® Citronella

15mL

$ 7.99

Herbamare Original 2,5g - Offre exclusive au avogel.ca! Herbamare sample