A.Vogel Blog
 

Blogue A.Vogel – Sain et Naturel

Pour cultiver sa santé!

Capsules fraîcheur Ménopause: Les effets de la déshydratation sur la ménopause

par Mackie Vadacchino, CEO/PDG - A.Vogel, le 20 décembre 2016, Ménopause@fr, Santé des femmes

Bonjour et bienvenue à nouveau aux Capsules fraîcheur Ménopause d’A.Vogel. Aujourd’hui, nous allons parler de quelque chose de vital : l’eau!  Ceux qui me connaissent  depuis un certain temps l’ont sûrement remarqué – je recommande systématiquement de boire de l’eau. J’ai pensé qu’il serait bon de faire un petit rappel et d’expliquer en quoi l’eau est utile pour soulager les symptômes de ménopause sur une base quotidienne.

Voyons les effets de la déshydratation sur la ménopause

Notre corps est constitué à 75 % d’eau. Si on ne boit pas suffisamment, on peut se déshydrater extrêmement vite. Or, la plupart des gens ne boivent pas assez, ou encore boivent trop de thé, de café ou de jus – j’en parle un peu plus dans l’article.

Ce qui est intéressant, c’est que plusieurs des symptômes de déshydratation sont identiques à certains signes de ménopause. Je vais essayer de ne pas en oublier. La déshydratation peut causer des douleurs articulaires. Elle peut assécher la peau et provoquer des démangeaisons. Elle peut entraîner une baisse de l’humeur et des sautes d’humeur. Des trous de mémoire et une espèce de brouillard mental. Des maux de tête, aussi.

Je continue? La déshydratation peut être à l’origine de la constipation et des ballonnements. Elle peut provoquer un état de fatigue. Elle peut irriter la vessie et causer des malaises qui pourraient faire croire à une cystite. Elle peut également provoquer des palpitations assez fortes pour vous réveiller la nuit. Sans parler des fameuses bouffées de chaleur et sueurs nocturnes associées à la ménopause, qui elles aussi peuvent vous déshydrater en un rien de temps. La déshydratation devient alors un stress de plus pour le système nerveux, qui réagit en déclenchant de nouvelles bouffées de chaleur ou sueurs nocturnes. Vous vous retrouvez rapidement au cœur d’un cercle absolument infernal.

Comme vous pouvez voir, tous ces symptômes de déshydratation ressemblent étrangement à ceux de la ménopause. C’est pour ça qu’il est très, très important de surveiller de près votre apport en eau. Tous les jours!

Une façon simple de boire plus d’eau

Comment on s’y prend? Vous savez, je suis probablement comme tout le monde. Je n’aime pas particulièrement l’eau, ce n’est pas très excitant. Je préfère de loin boire une bonne tasse de thé ou un verre de jus.

Réglons d’abord une première chose : le café, le thé et les autres boissons ne font pas partie de l’apport en eau. Vous devez donc vous assurer de boire entre un litre et demi et deux litres d’eau ordinaire chaque jour.

Je vais vous dire comment je procède au quotidien pour boire suffisamment d’eau. D’abord et avant tout, j’évite de boire de l’eau froide. Si vous buvez beaucoup d’eau froide, vous risquez de stresser votre système digestif, qui en arrache peut-être déjà avec les symptômes de ménopause – alors inutile d’en rajouter.

La première chose que je fais le matin, c’est de prendre un petit verre d’eau chaude; certaines personnes préfèrent y ajouter un peu de jus de citron. Au travail, j’ai une jolie bouteille rose qui trône sur mon bureau pour me faire penser de prendre un peu d’eau tout au long de la journée. C’est une bouteille d’un litre, et lorsque je pars à 17 h, elle est vide. À la maison, je prends un autre verre d’eau chaude au début de la soirée ou juste avant d’aller au lit. C’est comme ça que j’arrive à un total d’un litre et demi d’eau chaque jour.

Pourquoi il faut y aller graduellement

Si vous ne buvez pas beaucoup d’eau, il est important d’augmenter la quantité lentement. Si vous vous mettez à boire beaucoup du jour au lendemain, vous passerez tout votre temps aux toilettes. Il faut donner le temps à vos reins de s’adapter à ce supplément d’eau. Commencez par prendre un verre d’eau de plus par jour pendant une semaine, puis deux verres la semaine d’après et ainsi de suite. Personnellement, j’aime mieux boire plus souvent de plus petites quantités à la fois, mais certaines personnes préfèrent prendre de grands verres d’eau. C’est à vous de choisir.

Le problème avec les autres boissons…

Parlons maintenant des autres boissons comme le thé, le café, les boissons pétillantes et l’alcool. Le thé et le café contiennent de la caféine, qui stimule le système nerveux et peut causer palpitations, étourdissements, maux de tête, bouffées de chaleur, etc.

Certaines me demandent si elles peuvent prendre du thé ou du café décaféiné? Oui, c’est possible, mais il faut savoir que ces boissons contiennent d’autres substances qui peuvent vous affecter au moment de la ménopause. Plusieurs substances chimiques présentes dans le thé auront pour effet d’éliminer le calcium et le magnésium, ce qui n’est pas vraiment souhaitable en cette période spécifique, non seulement pour la santé de vos os mais aussi pour votre humeur. C’est particulièrement vrai pour le café décaféiné; on utilise parfois des produits chimiques pour en retirer la caféine, si bien que votre café n’est pas meilleur pour votre santé au bout du compte.

Les tisanes et substituts du café

Par contre, rien ne vous empêche de boire des tisanes ou encore un substitut de café, comme le Bambu® de A.Vogel. Vous pouvez les inclure sans problème dans votre régime alimentaire. Et en plus, vous pouvez les prendre avant d’aller au lit sans déranger votre nuit de sommeil.

Ce qu’il faut surveiller dans les tisanes aujourd’hui, ce sont les arômes ajoutés, qui ne sont pas d’une grande utilité. Préférez autant que possible des tisanes à base d’ingrédients purs.

Pourquoi éviter les boissons pétillantes et les édulcorants artificiels

On devrait à tout prix se tenir loin des boissons gazeuses. Tout le monde a déjà vu un de ces reportages à la télé où on montre le nombre de cuillerées à sucre contenues dans une seule canette de ce genre de boisson.

Parfois les gens se tournent alors vers les édulcorants artificiels. Si on considère la ménopause dans une perspective de santé naturelle, il n’est vraiment pas recommandé de consommer des édulcorants artificiels, quels qu’ils soient. Ces produits peuvent stresser le foie, qui est parfois déjà malmené durant la ménopause. En plus, les édulcorants artificiels peuvent compromettre la sécrétion d’insuline, déjà perturbée elle aussi par la diminution de l’œstrogène.

Les boissons gazeuses et les eaux pétillantes ont aussi tendance à contenir beaucoup de phosphore, un élément minéral. Le phosphore aura pour effet de retirer le calcium de vos os, ce que vous ne souhaitez certainement pas, considérant la menace de l’ostéoporose qui plane au moment de la  ménopause.

Il n’en coûte rien d’essayer!

J’espère vous avoir donné quelques trucs pour boire plus d’eau et vous avoir convaincue de son importance à l’heure de la ménopause. Ce qu’il y a de bien avec l’eau, c’est qu’elle est gratuite et qu’elle peut parfois soulager les symptômes de façon très rapide. C’est pourquoi je vous invite toutes à l’essayer. Vous n’avez absolument rien à perdre.

Read more:
cholestérol
5 habitudes gagnantes pour réduire le cholestérol

co-écrit par Rick Olazabal, B.Sc., ND Nous vivons dans une société d’abondance. Une foule d’options s’offrent à nous lorsque vient...

Close