De nouvelles recherches associent les oméga-3 à un moindre risque de démence

La démence est une maladie dévastatrice qui touche des millions de personnes dans le monde, y compris les Canadiens.

Mémoire et concentration | Vieillir en santé


Dr. Owen Wiseman, ND


19 décembre 2022

Qu'est-ce que la démence?

Si ce mot vous fait immédiatement penser à la maladie d'Alzheimer, alors vous connaissez le type le plus courant. Toutefois, la démence ne se limite pas à cette maladie. 

L'étude la plus importante à ce jour, produite par la Société Alzheimer du Canada, met en lumière des données qui, en l'absence d'intervention, sont fort inquiétantes.

« L'Ontario, avec une augmentation de 202 % au cours des trois prochaines décennies, devrait se classer en premier d'ici 2050 avec 1,5 million de nouveaux cas de maladie d'Alzheimer; 680 000 nouveaux cas de troubles neurocognitifs vasculaires; et 780 000 nouveaux cas d'autres types de troubles neurocognitifs. »
– Société Alzheimer du Canada3

1. Maladie d'Alzheimer

La maladie d'Alzheimer est le type de démence le plus courant, représentant 60 à 80 % de tous les cas. La maladie d'Alzheimer est une affection progressive qui entraîne la mort des cellules cérébrales en raison d'une accumulation de plaques amyloïdes et d'enchevêtrements neurofibrillaires; un déclin des fonctions cognitives s'ensuit alors.

2. Maladie à corps de Lewy

La maladie à corps de Lewy est le deuxième type de démence le plus fréquent; elle représente entre 10 et 20 % de tous les cas. La démence à corps de Lewy est une maladie progressive qui provoque des anomalies dans le cerveau, soit des agrégats formés des protéines alpha-synucléines et ubiquitines, qui portent le nom de corps de Lewy. Les hommes risquent davantage d'être atteints de cette forme de démence4.

3. Démence fronto-temporale

La démence fronto-temporale est une forme plus rare de démence qui représente 5 à 10 % de tous les cas. Comme son nom l'indique, il s'agit d'un trouble progressif qui affecte les lobes frontal et temporal du cerveau et qui entraîne un déclin des fonctions cognitives. Outre des modifications de la personnalité et du comportement, les symptômes de la démence fronto-temporale comprennent des difficultés de langage et de prise de décision.

4. Démence vasculaire

La démence vasculaire est un type de démence qui peut survenir après un accident vasculaire cérébral ou un autre événement cardiovasculaire. La démence vasculaire est causée par des lésions aux vaisseaux sanguins du cerveau, qui engendrent un déclin des fonctions cognitives. L'accumulation de plaques dans les artères peut constituer un facteur de risque; les personnes atteintes d'hypertension, de diabète et d'hyperlipidémie devraient par conséquent être davantage conscientes de l'importance d'adopter de bonnes habitudes de santé à titre préventif5.

5. Démence de la maladie de Parkinson

La maladie de Parkinson est un trouble neurologique chronique qui peut entraîner un type de démence dont l'incidence annuelle est d'environ 10 %6. La démence de la maladie de Parkinson survient lorsque les cellules cérébrales qui produisent la dopamine sont endommagées. La dopamine est un messager chimique qui aide à contrôler les mouvements et l'humeur. Les symptômes de la maladie de Parkinson comprennent des modifications de l'humeur et du comportement, ainsi que des problèmes de mouvement et de coordination.

6. Maladie de Huntington

La maladie de Huntington est une affection neurologique rare et héréditaire qui peut causer la démence de la maladie de Huntington, un type de démence dont la prévalence varie en fonction des critères diagnostiques7. La maladie de Huntington est attribuable à une mutation d'une protéine appelée huntingtine, qui provoque des lésions des cellules nerveuses du cerveau et par conséquent un déclin des fonctions cognitives.

Pour vous protéger, songez aux acides gras

Des acides gras oméga-3 sont naturellement présents dans certains poissons et crustacés, ainsi que dans des sources végétales comme les graines de lin, les graines de chia et les noix. Ils comportent de nombreux avantages pour la santé, comme de réduire l'inflammation et de favoriser la santé du cœur. Certaines études donnent à penser que les acides gras oméga-3 pourraient également contribuer à protéger contre le déclin cognitif et la démence.

À titre d'exemple, une vaste étude prospective a suivi plus de 215 083 adultes pendant 8 ans. Les chercheurs ont constaté que les personnes qui avaient des taux sanguins plus élevés d'acides gras oméga-3 étaient moins susceptibles de développer une démence (toutes causes confondues) pendant la période d'étude que ceux qui avaient des taux plus faibles8.

Une autre étude de cohorte a porté sur 211 094 participants dans l'ensemble du Royaume-Uni, lesquels ont fait l'objet d'un suivi après 12 ans. Ceux qui consommaient régulièrement de l'huile de poisson présentaient des risques plus faibles de démence toutes causes confondues, de démence vasculaire et de démence fronto-temporale. Selon les auteurs, ces observations confirment que la consommation régulière d'huiles de poisson peut être bénéfique pour la prévention de la démence dans la pratique clinique9.

Bien que tous ces bienfaits soient appréciables, il demeure que l'huile de poisson ne convient pas à certaines personnes, par exemple celles qui suivent un régime végétalien. C'est pourquoi des produits comme VeganOmega3 sont préparés à partir d'huile de lin et d'algues qui fournissent un mélange d'ALA, d'EPA et de DHA. Les végétariens et les végétaliens qui souhaitent ajouter à leur menu des sources alimentaires d'oméga-3 plus adaptées à leurs habitudes de vie devraient se tourner vers les graines de chia, les graines de chanvre, les noix, les graines de lin et l'huile de périlla.

Les recherches menées sur les acides gras oméga-3 et le risque de démence sont des plus encourageantes et sont appelées à prendre plus d'ampleur dans les années à venir.

Références

1. Connections, Mapping. « An understanding of neurological conditions in Canada ». The National Population Health Study of Neurological Conditions (2014).
2. Chang, Feng, Tejal Patel, and Mary E. Schulz. « The "Rising Tide" of dementia in Canada: What does it mean for pharmacists and the people they care for? ». Canadian Pharmacists Journal/Revue des pharmaciens du Canada 148.4 (2015): 193-199.
3. « L'Étude marquante : Les troubles neurocognitifs au Canada : quelle direction à l'avenir? Rapport 1 ». Société Alzheimer du Canada, Société Alzheimer du Canada, 6 sept. 2022, https://alzheimer.ca/sites/default/files/documents/Etude-Marquante-rapport-1_Societe-Alzheimer-Canada.pdf.
4. Haider, Ali, Benjamin C. Spurling, and Juan Carlos Sánchez-Manso. « Lewy body dementia ». StatPearls [Internet]. StatPearls Publishing, 2021.
5. Song, Juhyun, et al. « Association between risk factors for vascular dementia and adiponectin ». BioMed Research International 2014 (2014).
6. Garcia-Ptacek, Sara, et Milica G. Kramberger. « Parkinson disease and dementia ». Journal of geriatric psychiatry and neurology 29.5 (2016): 261-270.
7. Peavy, Guerry M., et al. « Cognitive and functional decline in Huntington's disease: dementia criteria revisited ». Movement Disorders 25.9 (2010): 1163-1169.
8. Liu, Xiaohui, et al. « Association of fish oil supplementation with risk of incident dementia: a prospective study of 215,083 older adults ». Clinical Nutrition 41.3 (2022): 589-598.
9. Huang, Yan, et al. « Associations of fish oil supplementation with incident dementia: Evidence from the UK Biobank cohort study ». Frontiers in neuroscience 16 (2022).

A.Vogel VeganOmega3 - Capsule 100% végétalienne sans arrière-goût de poisson 60 capsules

  • 100% végétalien
  • Sans poisson ou produit animal
  • Fabriquée à partir de plantes fraîches
  • Une des plus petites capsules sur le marché
  • Sans sucre ni gluten ni lactose

En savoir plus