A.Vogel Blog
 

Blogue A.Vogel – Sain et Naturel

Pour cultiver sa santé!

Douleur ovulatoire: Souffrez-vous d’ovulation douloureuse?

par Sonia Chartier, le 24 mai 2017, Santé des femmes
Douleur ovulatoire

Généralement, l’ovulation est un des nombreux phénomènes qui prennent place à notre insu dans notre propre corps.

Mais environ 20% des femmes ressentent une douleur au moment de l’ovulation, dans la zone de l’ovaire qui vient de libérer l’ovule.

Savez-vous reconnaitre la douleur ovulatoire?

La libération de l’ovule a généralement lieu 14 jours avant les menstruations, peu importe la longueur du cycle. La douleur ovulatoire est parfois nommée « mittelschmerz » de l’Allemand pour « milieu » (du cycle) et « douleur ». Quand elle est douloureuse, l’ovulation se fait sentir dans le bas du ventre, d’un seul côté. En effet, la douleur surgit à gauche ou à droite, selon l’emplacement de l’ovaire qui libère un œuf durant ce cycle.

L’alternance d’un cycle à l’autre est totalement aléatoire et non systématique. L’intensité de la manifestation varie grandement d’une femme à l’autre, allant d’une sensation de pincement de quelques minutes à une douleur qui persiste environ 2 jours.  Elle est parfois accompagnée de légers saignements vaginaux et de nausées.

D’ou provient la douleur?

La cause exacte demeure pour l’instant inconnue, mais comme explication possible, on donne:

  • Quand l’œuf se développe dans l’ovaire, il est entouré de liquide et de sang. Tous sont expulsés au moment de la libération et il est possible que le liquide et le sang irritent la paroi abdominale.
  • Juste avant l’ovulation, le follicule qui grossit fait pression sur la paroi de l’ovaire, causant de la douleur

Il vaut mieux consulter un médecin si la douleur est intense ou si elle empire soudainement. La douleur ovulatoire peut être amplifiée par d’autres conditions médicales telles l’endométriose ou des kystes sur les ovaires. Elle pourrait éventuellement être confondue avec une crise d’appendicite.

Comment peut-on la reconnaitre?

Tout d’abord, sachez qu’on devrait toujours noter le premier jour de nos règles au calendrier.  C’est une information qui nous permet de prévoir la date des prochaines menstruations, d’identifier les manifestations du SPM, de connaitre la date de début de grossesse le cas échéant, et de déterminer la date de notre ovulation.

Comme cette dernière a lieu 14 jours avant les menstruations – peu importe la longueur du cycle –  on doit effectuer un compte à rebours. Si vous avez aussi noté la date à laquelle vous avez ressenti la douleur en question, il vous sera facile de l’associer à l’ovulation. Répétez le calcul sur plusieurs cycles pour confirmer.

Comment la traiter

Comme il s’agit d’une douleur passagère et souvent légère à modérée, la majorité des femmes attendent tout simplement que ça passe.

  • Le stress peut avoir un impact sur les hormones et ces douleurs; une douche ou un bain chaud vous aidera à vous détendre.
  • La bouillotte chaude sur le bas du ventre constitue aussi une solution facile et efficace. Elle permet d’activer la circulation et de détendre les muscles de la zone endolorie.
  • Si la douleur est intense, on pourrait prendre de la griffe du diable, une plante anti-inflammatoire bien connue.

Un coup de pouce de notre corps?

Étrangement, la plupart des femmes de moins de trente ans ne ressentent aucune douleur ovulatoire. L’explication du phénomène serait-il relié à l’avancée de l’âge de fertilité? En effet, le fait de ressentir une douleur ovulatoire s’avère pratique quand on veut tomber enceinte; notre corps nous indiquant de lui-même le moment propice à la conception…

Référence:
http://www.mayoclinic.org/diseases-conditions/mittelschmerz/basics/causes/con-20025507

Read more:
transpiration
Souffrez-vous de transpiration excessive?

Qu’on l’appelle transpiration abondante, excessive ou par son nom officiel « hyperhidrose », si vous êtes en lavette juste en voyant ce...

Close