A.Vogel Blog
 

Blogue A.Vogel – Sain et Naturel

Pour cultiver sa santé!

Êtes-vous sensible au sucre?

par Dominique Vanier, B.Sc.H., M.Env.Sc., le 23 novembre 2016, Allergies@fr
sensible au sucre

Il faut parfois des années pour différencier les possibles déclencheurs d’une sensibilité alimentaire. C’est un processus long et ardu.

Est-ce la faute aux œufs? Aux produits laitiers? Aux sulfites? Il existe tellement de produits susceptibles de constituer une menace – plusieurs aliments possèdent d’ailleurs un profil moléculaire semblable; mettre le doigt exactement sur le coupable peut s’avérer une entreprise exigeante et frustrante…

Les sucres (un groupe de glucides) sont des substances capables de semer la dévastation dans votre système digestif. Cette famille comprend les sucres simples (comme les monosaccharides et les disaccharides), communément appelés glucose, fructose et galactose. Sur le plan métabolique, l’organisme ne peut pas fonctionner sans sucre – c’est son principal carburant.

20 % de la population souffre d’une intolérance ou d’une allergie alimentaire

Dans les pays industrialisés, au moins 20 % de la population souffre d’une intolérance ou d’une allergie alimentaire, ce qui inclut une sensibilité ou une intolérance au sucre. Ces personnes ont tendance à éprouver régulièrement d’importants malaises gastro-intestinaux, par exemple des flatulences excessives, du ballonnement, de la diarrhée, de la fatigue et possiblement des carences nutritionnelles en raison d’une absorption inadéquate des aliments.

Même s’il n’existe aucune véritable allergie au sucre à médiation immunologique par IgE, plusieurs personnes présentent une intolérance à divers types de sucre, le plus souvent au lactose (sucre des produits laitiers). D’autres souffrent d’une malabsorption du fructose en raison d’une incapacité de l’intestin grêle à l’assimiler complètement. Diverses enzymes du foie nécessaires à la digestion du fructose peuvent également être absentes chez certaines personnes en raison de facteurs héréditaires.

Pour résoudre les troubles gastro-intestinaux, on doit absolument remonter à la source du problème.

Voici quelques recommandations pour vous aider à identifier la cause véritable de vos symptômes et les atténuer :

  • Consignez vos repas. Tenez un journal alimentaire où vous prendrez note de tout ce que vous mangez et des symptômes digestifs qui se manifestent. Cela vous aidera à découvrir de possibles déclencheurs.
  • Appliquez un régime d’élimination. Établissez un régime qui exclura temporairement les déclencheurs alimentaires courants, comme le gluten, les produits laitiers, le maïs, le soya et les œufs. Réintroduisez-les successivement dans votre alimentation, de manière à pouvoir isoler l’aliment à l’origine de vos symptômes.
  • Documentez-vous. La recherche du mieux-être passe par des décisions éclairées. Si vous pensez être sensible au sucre, renseignez-vous à propos des aliments surnommés « FODMAP », un acronyme anglais qui désigne un groupe de glucides (oligosaccharides, disaccharides, monosaccharides et polyols fermentescibles). Cela pourrait enfin vous permettre de voir la lumière au bout du tunnel.
  • Organisez vos repas. Évitez les irritants en préparant vous-même les repas et collations à emporter au travail ou à l’école. Vous éviterez ainsi de faire de mauvais choix alimentaires.
  • Passez des tests. Selon la gravité de la situation, des analyses enzymatiques, des épreuves de la fonction hépatique ou des tests respiratoires à l’hydrogène pourraient aider à poser un diagnostic. Votre médecin traitant déterminera les tests appropriés dans votre cas.
  • Voyez à la santé de votre flore intestinale. Le maintien d’un pH optimal dans le tube digestif favorisera la croissance des bactéries utiles à la bonne digestion des aliments. Essayez Molkosan – une boisson à base de petit-lait lactofermenté, source d’acide lactique L+, qui contribue à l’équilibre du pH intestinal.
  • Consultez un professionnel. Il est essentiel de faire appel à votre médecin traitant afin de vous assurer que vos symptômes ne sont pas attribuables à un problème de santé plus sérieux.

Références :
https://www.ncbi.nlm.nih.gov/pmc/articles/PMC2695393/
http://www.merckmanuals.com/professional/gastrointestinal-disorders/malabsorption-syndromes/carbohydrate-intolerance

Read more:
pieds enflés
Trucs simples pour soulager les pieds enflés

co-écrit par Rick Olazabal, B.Sc., BN Pieds et chevilles sont portés à enfler lorsque des fluides provenant des vaisseaux sanguins...

Close