Faire craquer ses articulations: bon ou mauvais?

Cric, crac, croc… vos articulations sont-elles en danger?

Muscles et articulations


Owen Wiseman
@AVogel_ca


09 mars 2020

Ah... après un long moment sans bouger ou presque, assis à votre bureau, comme ça fait du bien de s'étirer un peu! Vous vous penchez vers l'arrière pour allonger un peu votre dos – tiens, quelques petits bruits secs se font entendre le long de votre colonne vertébrale. Vous tournez la tête d'un côté puis de l'autre, chaque mouvement étant suivi d'un léger grincement interne.

Qu'est-ce que ce bruit au juste?

Si dans la langue de tous les jours on parle de craquement des articulations, dans le jargon médical on utilise plutôt le terme de crépitement. Il s'agit d'un bruit vif et sec qui se produit lors du mouvement d'une articulation, en raison de la présence d'air dans les tissus.

De quoi sont faites les articulations?

Une articulation est le nom qu'on donne à la région mobile entre deux os adjacents. Les articulations sont constituées de plusieurs éléments distincts :

  • Les tendons relient les muscles aux os; ils procurent de la force et de la stabilité pour supporter les charges, tout en assurant la précision des mouvements.
  • Le liquide synovial, présent dans les interstices et les tissus, réduit la friction et lubrifie les articulations. Il peut s'enflammer ou enfler selon la quantité d'agents pro-inflammatoires qui s'y accumulent.
  • Le cartilage articulaire est un tissu lisse, sans frottement, qui couvre les extrémités des os adjacents afin de leur permettre de glisser aisément les uns sur les autres.
  • Les bourses sont de petits sacs remplis de liquide qui servent de coussins entre les tendons, les muscles et les os.
  • Les muscles rendent possibles les mouvements de flexion et de torsion; ils peuvent aussi jouer d'autres rôles selon le type d'articulation.

Quels sont les symptômes?

Selon la source du problème, les symptômes pourraient être associés à une enflure autour des articulations.

Quelles sont les causes?

En général, on considère le crépitement comme une manifestation tout à fait sans danger. Dans certains cas, toutefois, il peut être le signe d'une affection plus grave.

  • Arthrite. L'arthrose, entre autres, peut provoquer la dégénérescence des espaces articulaires – y compris le cartilage. Cela réduit la capacité des os adjacents de glisser les uns sur les autres, entraînant du même coup friction, inflammation et douleur.
  • Syndrome fémoro-patellaire douloureux. Cette affection se caractérise par une douleur autour de la rotule (patella); on l'appelle aussi « genou du coureur » car elle représente plus de 16,5 % de toutes les blessures liées à la course. Une étude menée en 2018 a démontré que les femmes souffrant de crépitements dans les genoux étaient 4 fois plus sujettes au syndrome fémoro-patellaire douloureux.
  • Air emprisonné. La plupart du temps, le bruit d'éclatement dans les articulations est simplement dû à la collision rapide des bulles d'air accumulées dans l'espace articulaire.
  • Déchirure d'un ligament, d'un ménisque ou d'un tendon. Il est possible qu'une déchirure des tissus entourant une articulation s'étende aux structures osseuses et, ce faisant, provoque des bruits de craquement ou d'éclatement.

Comme ce « bruitage » corporel peut avoir de multiples causes, il est important d'investiguer afin d'écarter tout autre problème nécessitant une intervention plus spécifique de la part du médecin traitant.

Est-il dommageable de faire craquer ses articulations constamment (par exemple ses doigts)?

Nous savons maintenant qu'il s'agit d'un mythe. À l'aide de rayons X, les chercheurs ont démontré qu'il n'y avait aucun lien entre les craquements des jointures des doigts et la dégénérescence progressive de l'espace articulaire. Bonne nouvelle pour ceux et celles qui, durant leur enfance, ont dû subir les remontrances de leurs proches voulant à tout prix leur éviter des dommages irréparables, y compris les affres de l'arthrite!

Quels sont les exercices recommandés pour prévenir les craquements?

Si on veut réduire le crépitement, il faut renforcer les muscles abducteurs et rotateurs externes de la hanche, qui empêchent les genoux de tourner vers la ligne médiane du corps lorsqu'on court. Les muscles responsables du mouvement abducteur de la hanche sont le muscle tenseur du fascia lata, le muscle moyen glutéal et le muscle petit lutéal.

Les muscles responsables de la rotation externe comprennent la famille des muscles glutéaux (grand, moyen et petit), les muscles jumeaux supérieur et inférieur, le muscle carré fémoral et les muscles obturateurs externe et interne.

Tous ces muscles peuvent être renforcés par des exercices comme l'élévation latérale de la jambe en position couchée, le mouvement de l'huître (« clam »), la borne-fontaine (« chien qui fait pipi »), le gainage lombaire (« superman ») et la marche avec genoux élevés.

Si le bruit est accompagné d'une douleur, comment puis-je l'atténuer?

La griffe du diable (ou Harpagophytum procumbens), est une espèce végétale originaire du sud de l'Afrique. Les harpagosides, composants actifs de la plante, exercent une action anti-inflammatoire et peuvent être absorbés par voie interne. Des produits comme les comprimés Douleurs articulaires peuvent procurer cet effet bienfaisant; l'Agence européenne des médicaments note toutefois qu'une amélioration notable pourrait mettre de 2 à 3 mois à se manifester, le temps que les harpagosides s'accumulent dans les tissus de l'organisme. Les patients remarqueront alors une diminution de la douleur et une augmentation de la mobilité articulaire.

Lorsque vous commencerez à développer votre masse musculaire et à augmenter la charge supportée par vos os, il se peut que la douleur musculaire diminue et que vous puissiez alors réduire la dose d'harpagosides. Dans tous les cas, il est important de travailler de concert avec votre médecin traitant afin de limiter le plus possible les risques de blessure.

Le curcuma doit ses vertus anti-inflammatoires en grande partie à un composant actif appelé curcumine. Les curcuminoïdes réagissent à un signal pro-inflammatoire (NF-κB) et réduisent l'inflammation. Des chercheurs ont constaté que la curcumine était liée à une atténuation de la douleur évaluée selon une échelle visuelle analogique, une diminution de l'indice WOMAC et un moindre recours aux analgésiques. Une autre étude intéressante menée en 2019 a démontré que pour contrôler la douleur associée à l'arthrite rhumatoïde, la curcumine était aussi efficace que le diclofénac, un anti-inflammatoire non stéroïdien (AINS) d'usage courant et légèrement supérieur aux autres AINS. Bien sûr, il est facile d'intégrer le curcuma à notre alimentation, mais il n'est pas garanti d'atteindre les seuils requis pour avoir un effet notable selon la recherche scientifique. Il vaut la peine d'en discuter avec un professionnel afin de savoir ce qui est approprié pour vous.

Références:
https://bmjopensem.bmj.com/content/2/1/e000086
https://www.ema.europa.eu/documents/herbal-report/final-assessment-report-harpagophytum-procumbens-dc/harpagophytum-zeyheri-decne-radix_en.pdf
https://www.nature.com/articles/s41598-018-22664-4.pdf
https://www.ncbi.nlm.nih.gov/pmc/articles/PMC1129752/pdf/westjmed00297-0049.pdf
https://www.ncbi.nlm.nih.gov/pmc/articles/PMC5003001/
https://www.ncbi.nlm.nih.gov/pmc/articles/PMC5664031/
https://www.ncbi.nlm.nih.gov/pubmed/29890402
https://www.ncbi.nlm.nih.gov/pubmed/30975196

 

A.Vogel Douleurs articulaires - comprimés de griffe du diable

A.Vogel Joint Pain Relief

30 comp.

$ 26.99

ajouter au panier

Comprimés a base de griffe du diable. Utilisé pour le traitement de l'inflammation et de la …
Plus d'info