A.Vogel Blog
 

Blogue A.Vogel – Sain et Naturel

Pour cultiver sa santé!

Hyperplasie de la prostate? Attention à votre menu!

par Sonia Chartier, le 28 juin 2017, Manger santé, Santé des hommes
hyperplasie de la prostate

Saviez-vous que le régime alimentaire peut avoir un effet notable sur les symptômes de grossissement de la prostate? Certains aliments ne font en effet qu’accentuer l’irritation et ajouter à l’inconfort.

Nous verrons ici quels sont vos pires ennemis alimentaires si vous souffrez d’une hyperplasie de la prostate, et comment faire pour réduire leur impact sur vos symptômes.

Alimentation et prostate

Ce que vous mangez influence grandement la santé de votre prostate. Si certains aliments peuvent réduire le risque d’hyperplasie bénigne de la prostate (HBP) et atténuer la gravité des symptômes, d’autres en revanche peuvent les exacerber.

Plus il y a d’inflammation dans l’organisme de façon générale, plus grand est le risque d’inflammation dans la prostate. Éviter ou limiter les aliments qui déclenchent une réaction inflammatoire constitue donc un bon point de départ; c’est également vrai pour les aliments et boissons qui irritent la vessie et provoquent des mictions fréquentes.

Malheureusement pour ces messieurs, plusieurs de leurs aliments de prédilection sont responsables de poussées inflammatoires et de problèmes de vessie. En sachant qui sont les principaux coupables, vous serez davantage en mesure de gérer vos symptômes.

Aliments à éviter

Viande rouge
Vous tenez peut-être mordicus à votre bifteck… le hic, c’est que la viande fait grimper les taux d’acide arachidonique dans l’organisme, ce qui en retour accroît l’inflammation, la dernière chose dont une prostate hypertrophiée a besoin. Pour réduire l’inflammation de la prostate, la viande maigre et le poisson sont de bien meilleures options.

Œufs et volaille
Une étude publiée dans la revue Urology, portant sur le lien entre l’alimentation et la manifestation de symptômes d’HBP, a révélé que la consommation d’œufs et de volaille accentuait ces symptômes; ces deux types d’aliments seraient donc aussi à éviter autant que possible. Les jaunes d’œuf sont riches en acide arachidonique, lequel, comme nous l’avons vu précédemment, accroît l’inflammation. Tenez-vous-en plutôt aux blancs d’œuf, par ailleurs une bonne source de protéines.

Aliments transformés et sucre
Les aliments hautement transformés (notamment la malbouffe et les plats à emporter) et le sucre raffiné font grimper l’inflammation dans l’organisme. N’en mangez plus ou mangez-en moins afin de ménager votre prostate.

Caféine
En évitant ou en limitant la caféine, ce qui inclut le café, le thé et les boissons gazeuses, vous pouvez changer du tout au tout la santé de votre système urinaire. La caféine possède un effet diurétique, ce qui signifie qu’elle augmente le besoin pressant d’uriner. Les hommes atteints d’HBP ayant de la difficulté à vider complètement leur vessie, la consommation de boissons caféinées (en particulier le soir) peut irriter la vessie et multiplier les visites au petit coin.

À la place, optez plutôt pour une infusion de camomille aux propriétés anti-inflammatoires, du thé vert contenant des antioxydants ou des substituts du café sans caféine comme Bambu. L’eau joue aussi un rôle capital pour la santé de la prostate. Il est essentiel de toujours bien s’hydrater; veillez toutefois à ne rien boire au moins deux heures avant d’aller au lit.

Aliments épicés
Les pâtes de cari, le piment et les sauces piquantes rehaussent délicieusement les plats; les hommes atteints d’HBP devraient toutefois s’en méfier, car ces produits peuvent avoir pour effet d’irriter la vessie et la prostate, et déclencher les symptômes associés à l’HBP.

Produits laitiers
On recommande un régime faible en gras pour soulager les symptômes d’HBP. Les produits laitiers étant habituellement riches en gras saturés, il vaut mieux limiter la consommation de ce type d’aliments. Cela ne veut toutefois pas dire qu’il faille éviter totalement le lait, le fromage et les produits laitiers – il suffit de se tourner vers des versions faibles en gras.

Alcool
L’alcool est à déconseiller car il s’agit encore là d’un irritant pour la vessie et la prostate, qui provoque le besoin fréquent d’uriner. Certaines données scientifiques, par contre, indiquent qu’une consommation modérée d’alcool peut contribuer à réduire le risque d’HBP. On retiendra donc ici, avant toute chose, l’idée de modération!

En résumé, surveillez ce que vous mangez et buvez, soyez à l’affût des aliments qui amplifient vos symptômes d’HBP ou des boissons qui vous font uriner plus souvent et, à défaut de pouvoir les éviter totalement, mettez la pédale douce sur votre consommation.

Read more:
Capsules fraîcheur Ménopause: Douleurs articulaires

Bonjour et bienvenue à cette autre édition des Capsules Fraîcheur Ménopause d’A.Vogel. En 2015, nous avons sondé les abonnées à...

Close