A.Vogel Blog
 

Blogue A.Vogel – Sain et Naturel

Pour cultiver sa santé!

Le côté sombre des stéroïdes

par Sonia Chartier, le 21 mars 2017, Santé des hommes
stéroïdes

Il faut d’abord s’entendre sur le sujet : les stéroïdes produits par le corps ou en laboratoire sont bien différents. L’usage des stéroïdes par les hommes est parfois nécessaire…mais pas toujours.

Et il peut y avoir des conséquences sérieuses et parfois surprenantes…  

Il faut savoir que notre corps produit des stéroïdes, souvent des hormones, qui aident nos organes à fonctionner correctement. Sans eux, la croissance et la reproduction sont loin d’être assurés. Il y a aussi les stéroïdes conçus en laboratoire : les corticostéroïdes et les stéroïdes anabolisants.

Les corticostéroïdes fonctionnent à peu près comme le cortisol produit par nos glandes surrénales. Ils stoppent ou ralentissent le processus inflammatoire enclenché par notre système immunitaire.  Ils sont donc utilisés pour le traitement de maladies telles l’arthrite, l’eczéma ou l’asthme (comme les fameuses pompes).  Ils sont efficaces mais leurs effets secondaires en rebutent plus d’un (acné, prise de poids, nausées, sautes d’humeur, etc.). Il est préférable de n’avoir à les utiliser qu’à court terme parce qu’à long terme, ils peuvent causer l’ostéoporose, la faiblesse musculaire ou les cataractes, et ralentir la croissance chez les enfants.

 Les stéroïdes anabolisants

Les stéroïdes anabolisants sont plus couramment utilisés par les hommes car ils sont en fait de la testostérone artificielle.  Ils sont généralement prescrits dans les cas d’insuffisance de la testostérone, par exemple dans les cas de puberté tardive chez les garçons.  On les prescrit aussi pour parer à la perte de masse musculaire chez les gens qui souffrent de maladies telles le cancer ou le SIDA.

Ce type de stéroïde est aussi utilisé à des fins de performance physique ou pour grossir les biceps et les abdos. Il s’agit alors d’un usage illégal et dangereux : les doses prisent dans ce but sont jusqu’à 100 fois plus élevées que pour une thérapie sous ordonnance. Par définition un anabolisant accroit la transformation des nutriments en tissus vivants tels les muscles.  Les stéroïdes anabolisants permettent de :

  • Augmenter la masse et la force musculaire
  • Diminuer la masse grasse
  • Améliorer la performance
  • Réduire le temps de récupération

Les stéroïdes anabolisants sont officiellement bannis des compétitions sportives et du sport professionnel. On entend tout de même régulièrement parler d’athlètes qui se font stopper par l’agence anti-dopage. Dans les gym locaux et chez les adeptes de musculation entre autres, ils demeurent populaires malgré les risques pour la santé. Ceux-ci sont nombreux et non négligeables:

  • Diminution du compte de spermatozoïdes
  • Réduction du volume des testicules
  • Infertilité
  • Augmentation des glandes mammaires (et diminution chez les femmes!)
  • Peut empêcher la croissance osseuse chez les jeunes qui n’ont pas encore atteint leur taille
  • Peau grasse, acné, calvitie de type mâle
  • Irritabilité, rage, agressivité, obsession, délire et accoutumance

À long terme, on ajoute :

  • Hypertension, crise cardiaque ou AVC
  • Augmentation du mauvais cholestérol (LDL) et diminution du bon (HLD)
  • Maladie et même cancer du foie, particulièrement si consommé sous forme de comprimés.

Heureusement pour les intéressés, il existe des moyens d’améliorer la performance physique et de favoriser la masse musculaire sans y risquer notre santé.

Premièrement en adoptant une diète appropriée.  Quand on veut augmenter la masse musculaire et perdre le mou, il faut évidemment faire travailler les muscles. Ceux-ci sont très énergivores par rapport à la matière grasse. Il faut donc consommer plus de calories, mais en choisir la provenance pour favoriser le développement des muscles.

Tout d’abord les protéines.  Pour le sport de puissance, et pour augmenter la masse musculaire on parle de 1.6 à 1.8g/ kg de poids corporel. Par exemple pour un homme de 84 kg (185 lb) : 1.6 x 84= 134 g de protéines par jour.  Pour éviter les gras saturés il vaut mieux choisir des protéines maigres que l’on retrouve dans le poulet, le poisson, les légumineuses ou le tofu par exemple.  De plus, il est préférable d’en disperser la consommation pendant la journée : durant les repas et les collations.  Une collation protéinée après l’entrainement est particulièrement recommandée afin d’aider à reconstruire les micro-déchirures occasionnées par le sport ou l’entrainement.

Les glucides eux, servent à augmenter l’énergie et sont particulièrement utiles avant l’entrainement.  Quand on parle de glucides, on ne veut pas dire seulement du sucre, mais bien des fibres, les fruits, légumes, céréales entières ou légumineuses par exemple.

Les produits laitiers contiennent des fibres et des protéines. Par contre, il faut choisir ceux qui contiennent moins de matières grasses.  Le lait écrémé, le yogourt grec et le fromage cottage constituent généralement de bons choix.

Certains suppléments fournissent aussi des nutriments plus difficiles à repérer dans l’alimentation, mais qui favorisent la performance et le développement musculaire. Par exemple :

  • Les vitamines B peuvent avoir un effet positif sur :
    • les capacités physiques,
    • la métabolisation des glucides, des lipides et des protéines par l’organisme
    • la croissance et la formation des tissus
  • La L-carnitine aide l’organisme à produire de l’énergie et favorise la santé cognitive. Bénéfique pour améliorer les performances athlétiques et l’endurance.
  • La lécithine facilite l’absorption des nutriments. Il a été démontré qu’elle accroit la résistance de l’organisme face au stress et qu’elle diminue le temps de récupération.
  • La mannane favorise le niveau d’énergie et la performance.
  • Le bêta-glucane accroit les niveaux d’énergie mentale et physique.
  • Le glutathion est un antioxydant et aussi un élément essentiel au développement et la réparation des tissus.

Bref, les moyens existent pour augmenter sa masse musculaire et sa force sans subir les conséquences des stéroïdes. Le but n’étant pas de se transformer en phénomène musclé, avec des seins, des petits testicules, le visage plein de boutons, et colérique par dessus le marché…

Références:
http://www.webmd.com/men/guide/anabolic-steroid-abuse-topic-overview#2
http://www.passeportsante.net/fr/Nutrition/Dietes/Fiche.aspx?doc=diete-renforcement-musculaire

 

Read more:
allergies saisonnières
Allergies saisonnières: Est-ce qu’il y a des bonnes ou mauvaises saisons?

S’il fallait trouver une qualité aux allergies saisonnières, c’est bien leur absolue ponctualité : on peut compter sur elles pour se...

Close