Mémoire implicite et explicite – tout s’explique!

C’est un classique : combien d’entre nous ont déjà fait irruption dans une pièce, pressés de faire quelque chose qui semblait urgent quelques secondes plus tôt, pour finalement oublier complètement de quoi il s’agissait. On dirait parfois que notre cerveau se vide de ses pensées encore plus vite qu’un bol de nachos un soir de grande finale! Un autre phénomène bien connu est cette sensation de « presque vu » lors d’une conversation… vous savez, le nom de cette star de cinéma ou du nouveau resto en vogue que vous avez sur le bout de la langue?

Mémoire et concentration | Vieillir en santé


Owen Wiseman
@AVogel_ca


03 octobre 2019

Qu'est-ce que la mémoire implicite et explicite?

La mémoire explicite, ou déclarative, implique la récupération consciente de l'information. Elle se subdivise en deux catégories :

  • Mémoire épisodique – il s'agit de votre mémoire autobiographique, contenant des souvenirs de votre vie et du passé.
  • Mémoire sémantique – c'est la mémoire des faits et des connaissances.

Ces catégories de la mémoire explicite vont souvent de pair : les souvenirs que vous avez de votre passé incluent souvent des faits ou des connaissances que vous partagez en les évoquant. Cette forme de mémoire a tendance à activer les régions de l'hippocampe et du cortex préfrontal.

La mémoire implicite, ou non déclarative, fait référence aux compétences et aux habitudes acquises au cours de la vie, y compris le souvenir d'événements à partir de certains déclencheurs. Dans un sens, on peut la qualifier de « mémoire musculaire » : ainsi, chaque fois que vous attachez vos lacets, vous n'avez sans doute pas à faire un effort conscient pour vous rappeler comment faire.

Ces deux formes de mémoire déclinent-elles avec l'âge?

Si le déclin de la mémoire explicite en lien avec le vieillissement est un processus bien documenté, on constate que la mémoire implicite a tendance à demeurer intacte pour les personnes âgées en santé. Certaines études démontrent que les résultats de tests de mémoire implicite ne présentent pas de différences significatives entre les personnes plus jeunes et plus âgées. La rapidité de la perte de mémoire explicite est en fait un indicateur important du développement progressif de la démence.

Comment peut-on tester les différentes formes de mémoire?

L'analyse de la mémoire explicite peut s'avérer fort intéressante et indique à quel point cette forme de mémoire est faillible. Pour tester la mémoire explicite, on peut par exemple montrer une vidéo d'un accident impliquant deux automobiles. On demande à un groupe de personnes d'estimer la vitesse de la voiture lorsqu'elle a « frappé » l'autre véhicule et on pose la même question à un autre groupe, en demandant cette fois d'estimer la vitesse lorsque la première voiture a « fracassé » la deuxième. Sans surprise, les sujets de ce dernier groupe indiquent systématiquement une vitesse plus élevée que les sujets de l'autre groupe, mais tous affirment que leur souvenir de la collision est plus précis.

Les tests portant sur la mémoire implicite peuvent porter sur des aspects perceptuels, conceptuels ou non verbaux, incluant des tâches comme la formation de mots à partir d'une racine, la décision d'objets ou l'association de mots, respectivement.

Dans le premier cas, on fournit au sujet quelques lettres d'un mot plus long et on lui demande de compléter le mot le plus rapidement et précisément que possible. Pour la décision d'objets, on montre au sujet une série d'images et de mots, puis d'autres objets sont présentés brièvement dans leur forme complète ou légèrement incomplète, et la personne doit les identifier. L'association de mots consiste à présenter un mot d'une paire existante, par exemple plage-sable, et le sujet doit indiquer le terme manquant.

Que pouvez-vous faire pour améliorer votre mémoire?

Lors d'une étude réalisée auprès de 48 hommes âgés, on a observé plusieurs changements positifs chez ceux qui prenaient du ginkgo : une meilleure irrigation sanguine de certaines régions du cerveau, une diminution de la viscosité du sang de même qu'une fonction cognitive globale supérieure. Une autre étude s'est penchée sur les effets d'un extrait de ginkgo (appelé EGb 761) sur le déclin mental lié à l'âge chez 60 participants. Les sujets ayant pris l'extrait ont vu leur temps de réaction et leur vigilance s'améliorer. L'effet a été plus marqué chez les personnes dont les fonctions étaient davantage détériorées au départ. Si on se fie à ces études, la plante pourrait constituer une option thérapeutique dans le cas de déficits cognitifs de stade précoce; on la trouve sous forme de teinture homéopathique (Ginkgoforce), qui n'aura pas d'interactions avec les nombreux médicaments souvent prescrits aux personnes âgées.

Une alimentation optimale peut être très bénéfique pour l'organisme à tous les niveaux, y compris la mémoire. Un groupe de participants âgés en santé ont suivi la diète méditerranéenne, incluant entre autres 30 g de noix par jour et 1 L d'huile d'olive. On a constaté chez eux une amélioration de la capacité cognitive en général, de la fonction exécutive frontale et de la mémoire. La diète méditerranéenne est riche en gras poly- et mono-insaturés; si pour une raison ou une autre ce n'est pas une option pour vous, il est possible d'obtenir des bienfaits équivalents par l'ajout d'omégas-3 à votre alimentation.

Si la recherche n'a pas encore démontré que l'huile de poisson a des effets positifs sur les problèmes de mémoire des personnes atteintes de la maladie d'Alzheimer, on sait par contre qu'elle agit contre le déclin cognitif lié à l'âge. Elle peut en effet améliorer l'attention, la vitesse de traitement, l'apprentissage et la performance dans l'exécution de tâches cognitives. Si vous souhaitez ajouter plus d'omégas-3 à votre régime alimentaire mais que le goût du poisson vous déplaît, vous auriez sans doute avantage à envisager une solution végétarienne comme VegOmega 3, provenant de l'huile de graines de lin et de l'huile d'algue.

Y a-t-il d'autres aspects des troubles de la mémoire à prendre en considération?

Le déclin cognitif peut être associé à la détresse psychologique et à des problèmes de santé mentale comme la dépression et l'anxiété. Par conséquent, il est important de traiter la personne dans son intégralité et non se concentrer strictement sur sa mémoire déficiente.

Les techniques corps-esprit comme le yoga et le tai-chi sont des activités aérobiques qui, lorsqu'elles sont pratiquées quotidiennement pendant un mois puis hebdomadairement par la suite, apportent des améliorations au niveau de la mémoire d'évocation immédiate et différée, réduisent les symptômes de dépression et d'agitation, et contribuent à une augmentation du volume cérébral.

Références:

https://www.ema.europa.eu/documents/herbal-report/final-assessment-report-ginkgo-biloba-l-folium_en.pdf
https://www.ncbi.nlm.nih.gov/pmc/articles/PMC3768212/
https://www.ncbi.nlm.nih.gov/pmc/articles/PMC3779811/
https://www.ncbi.nlm.nih.gov/pmc/articles/PMC3788823/
https://www.ncbi.nlm.nih.gov/pubmed/18573585
https://www.ncbi.nlm.nih.gov/pubmed/20434961
https://www.ncbi.nlm.nih.gov/pubmed/21385519
https://www.ncbi.nlm.nih.gov/pubmed/21403020
https://www.ncbi.nlm.nih.gov/pubmed/22305186
https://www.ncbi.nlm.nih.gov/pubmed/22579072
https://www.ncbi.nlm.nih.gov/pubmed/25961184
http://psychyogi.org/loftus-and-palmer-1974-eyewitness-testimony/

 

A.Vogel Ginkgo
Ginkgoforce®

A.Vogel Ginkgoforce Fresh Ginkgo biloba extract

50mL

$ 21.99

ajouter au panier

Ginkgo biloba est un super antioxydant.
Plus d'info

Gagnez un voyage pour visiter nos jardins en Suisse!