Sauriez-vous reconnaître les signes avant-coureurs d’une allergie alimentaire?

Plus d’un Canadien sur 13 souffre d’une allergie alimentaire…

Allergies


Owen Wiseman
@AVogel_ca


29 juin 2017

Que sont les allergies alimentaires?

Notre système immunitaire lutte constamment contre les pathogènes afin de nous protéger des infections et des maladies. Lorsqu’une bactérie ou un virus s’introduit par une plaie, par la bouche, par le nez ou autrement, l’organisme mobilise sans tarder toutes ses forces pour se défendre contre l’envahisseur.

À la surface de ces cellules étrangères se trouvent des antigènes, qui agissent en quelque sorte comme des pavillons de guerre. Lorsque le corps reconnaît un de ces pavillons, il sait qu’il s’agit d’un pathogène et tente de l’expulser. Le cas échéant, vous remarquerez peut-être un début de congestion nasale; c’est que l’organisme essaie d’emprisonner l’intrus dans les mucosités pour s’en débarrasser. Puis la toux risque de se mettre de la partie pour empêcher que la « créature » pénètre dans les voies respiratoires; sur et sous la peau, des enzymes pourraient également être sécrétées pour bloquer cette voie d’entrée.

Certains pathogènes parviendront hélas à surmonter tous les obstacles. Dans le cas des allergies, il s’agit toutefois d’une réaction excessive du système immunitaire à des éléments de l’environnement qui sont anodins ou habituellement inoffensifs.

Comment la réaction allergique se manifeste-t-elle?

Lorsqu’on ingère pour la première fois un aliment (par exemple des arachides), il arrive que le corps se méprenne et l’identifie comme s’il s’agissait de quelque chose de mortel. Le système immunitaire possède une certaine capacité d’apprentissage : lorsqu’il supprime un envahisseur, il lui pique son pavillon de guerre pour l’analyser, de sorte que si l’élément indésirable se présente à nouveau, il pourra répondre plus rapidement et plus efficacement par la production d’anticorps. Pour reprendre l’exemple des arachides, s’il y a erreur sur la personne dès le départ, l’organisme réagira violemment chaque fois qu’il sera exposé par la suite à la pauvre petite légumineuse.

Quel genre de manifestations accompagnent une réaction allergique?

Comme nous l’avons mentionné plus tôt, vous pourriez éprouver de la congestion nasale et de la toux, en plus des signes et symptômes suivants :

  • Urticaire – En réaction aux allergènes, l’organisme produit des substances appelées histamines, qui ont pour effet d’accroître la circulation sanguine localement. Les vaisseaux se dilatent alors et il s’ensuit souvent une enflure et un épanchement au niveau des capillaires. C’est ce qui provoque les petites boursouflures qui peuvent persister quelques heures.
  • Démangeaisons – En se liant à certains récepteurs, les histamines suscitent une série de réactions en chaîne, qui finissent par créer un état d’hypersensibilité où les nerfs en cause atteignent un niveau d’alerte maximal. Les antihistaminiques servent à étouffer le signal de démangeaison qui est envoyé au cerveau.

Si tous ces symptômes peuvent être relativement mineurs, une réaction allergique peut aussi provoquer un choc anaphylactique, ce qui est très grave et potentiellement mortel.

Les voies respiratoires de la personne touchée se mettent à enfler, rétrécissant sans cesse le passage de l’air, au point où la malheureuse victime arrive difficilement à respirer. Le manque d’oxygène entraîne des étourdissements, de la faiblesse et parfois même un évanouissement.

Les yeux, les lèvres et la langue peuvent aussi enfler, ce qui peut éventuellement nuire à la vision, à la parole et à la déglutition. Dans des cas aussi sévères, un médicament comme l’épinéphrine doit être administré avant que la situation se dégrade, sinon la vie de la personne risque d’être menacée.

Comment puis-je identifier rapidement une allergie alimentaire?   

Même à l’âge adulte, il est très possible de développer soudainement une allergie à quelque chose que vous aviez jusque là consommé sans problème. Ainsi, vous pourriez noter que la couronne de crevettes qui vous faisait jadis tant plaisir vous laisse désormais avec une désagréable sensation de ballonnement. Avec le temps, d’autres signes et symptômes évoqués plus haut pourraient apparaître, comme des picotements dans la gorge, une légère enflure des lèvres, ou encore un urgent besoin de vous précipiter à la salle de bains par crainte de vomir.

Savoir reconnaître les signes et symptômes est un excellent moyen de neutraliser l’allergie rapidement; dans le cas des nourrissons, cela s’avère par contre plus problématique, car ils ne peuvent évidemment pas vous dire « ma gorge commence à piquer »! Vous remarquerez peut-être que votre petit bout de chou commence à repousser certains aliments qu’il mangeait avec appétit auparavant. Bien sûr, il peut s’agir d’un simple caprice, mais au cas où, prenez note de la situation et surveillez sa réaction la prochaine fois que vous lui servirez le même aliment.

Je soupçonne une allergie alimentaire, mais je ne sais trop à quoi au juste…

Rassurez-vous, il y a sûrement un allergologue près de chez vous qui pourra vous aider à percer le mystère. Ces médecins sont des spécialistes du système immunitaire et des réactions du corps humain aux allergènes; ils sont donc très bien placés pour déterminer exactement la source de votre hypersensibilité.

Huit allergènes alimentaires sont à l’origine de 90 % des cas d’allergies alimentaires aux États-Unis; ce sont :

  • le lait,
  • les œufs,
  • le poisson,
  • les crustacés,
  • les noix,
  • les arachides,
  • le blé et
  • le soya.

Santé Canada a dressé sa propre liste d’allergènes prioritaires, qui inclut tous ces aliments en y ajoutant:

  • les sulfites,
  • le sésame et
  • la moutarde.

Les fabricants de produits alimentaires sont tenus de respecter certaines règles en matière d’étiquetage afin de protéger la santé de tous les Canadiens.

Il est possible d’atténuer les symptômes légers d’allergies alimentaires grâce à des produits comme Soulagement Allergies, lequel se présente sous forme de teinture ou de comprimés pour plus de commodité.

Cette préparation homéopathique est exempte de sucre et de gluten, et ne provoque pas la somnolence associée à de nombreux antihistaminiques vendus sans ordonnance. Un essai clinique a été mené sur ce produit, au terme duquel 88,5 % des patients utilisant les comprimés ont déclaré une amélioration de leurs symptômes, tandis que ceux utilisant le vaporisateur ont signalé une amélioration substantielle de leurs symptômes d’éternuement et de congestion nasale.

Références:
https://www.canada.ca/fr/sante-canada/services/vie-saine/votre-sante-vous/aliments-nutrition/allergies-alimentaires.html
https://www.ncbi.nlm.nih.gov/pmc/articles/PMC2492902/
https://www.ncbi.nlm.nih.gov/pmc/articles/PMC2519061/
https://www.ncbi.nlm.nih.gov/pmc/articles/PMC3070117/
https://www.ncbi.nlm.nih.gov/pmc/articles/PMC3354246/
https://www.ncbi.nlm.nih.gov/pmc/articles/PMC3988470/
https://www.ncbi.nlm.nih.gov/pmc/articles/PMC4414527/
https://www.ncbi.nlm.nih.gov/pubmed/25609350
https://www.ncbi.nlm.nih.gov/pubmed/27329741

A.Vogel Soulagement Allergies en comprimés

120 comps

$ 17.19

ajouter au panier

Utilisé pour le traitement des symptômes associés au rhume des foins.
Plus d'info