A.Vogel Blog

Language/Langue

Accueil / bold-o-cynara / chardon-marie

Chardon-Marie

0

Le Chardon-Marie est une plante médicinale très ancienne. On la recommandait déjà dans les plus importants traités de pharmacie du Moyen Age, tels que le « Kreutterbuch - Le livre des plantes » de Matthiolus de 1626, « contre les points sur le côté accompagnant la jaunisse ».

Bienfaits pour la santé

Le Chardon-Marie est probablement la plante la plus puissante pour la détoxification du foie.

  • Il soulage la dyspepsie.
  • Agit comme agent hépatoprotecteur et contribue même à régénérer les hépatocytes (cellules du foie) en cas de cirrhose et d’hépatite.
  • Le Chardon-Marie est également recommandé pour traiter l’empoisonnement toxique des champignons vénéneux comme l’amanite phalloïde.
  • Il est utilisé pour traiter les troubles hépatiques depuis la perte d’appétit jusqu’aux maladies inflammatoires chroniques.
  • Ses principales composantes sont les flavonoïdes, (silybine, isosilybine, silychristine et silydianine) regroupées sous l’appellation silymarine. (Voir la fiche d’information concernant le Chardon-Marie.)

La Commission E du ministère de la Santé allemand reconnaît l’efficacité du Chardon-Marie pour traiter la dyspepsie, les lésions hépatiques d’origine toxique et la cirrhose du foie, ainsi que comme traitement de soutien des maladies inflammatoires chroniques.

Caractéristiques botaniques

Le Chardon-Marie est une plante annuelle ou bisannuelle qui atteint 1,5 mètre de haut. On remarque ses feuilles brillantes, vertes marbrées de blanc, aux lobes découpés dont le bord denté est pourvu d’épines.

Les tiges ramifiées à leur extrémité portent des touffes bien fournies de fleurs tubulaires rouge-violet; ces capitules ont des bractées épineuses fortement recourbées en arrière.

Les fruits oviformes, de couleur beige ou brune, sont entourés d’une coquille; ils portent des aigrettes légèrement pendantes de poils soyeux et blancs. La floraison a lieu de juin à septembre.

On classait autrefois le Chardon-Marie dans la famille des dipsacées de l’espèce « carduus ». La systématique botanique moderne la classe dans la famille des composées.

Préparation

On se sert des feuilles du Chardon-Marie ainsi que des fruits secs, débarrassés du pappus, à usage médicinal. La récolte des fruits a lieu en août ou en septembre, juste avant qu’ils n’arrivent à maturité. Quand ils ont mûri, on en fait le battage. A.Vogel procède à la macération des fruits entiers.

Cette méthode permet d’extraire la silymarine localisée dans la coquille des fruits sans perdre l’huile grasse des fruits eux-mêmes. La préparation d’une tisane à partir des fruits entiers, qui nécessite au moins 10 minutes d’infusion, n’est pas très courante. En France, on apprécie beaucoup comme légume les jeunes feuilles, les capitules encore fermés ainsi que les racines pivotantes.

Faits intéressants au sujet du chardon

  • Le chardon est connu pour son toucher piquant. Les feuilles épineuses de la fleur de chardon lui servent à se protéger des animaux sauvages.
  • Au XIIIe siècle, les Vikings tentèrent de prendre les Écossais par surprise en s’avançant pieds nus pour éviter de faire du bruit. Mal leur en prit, car ils traversèrent un champ de chardons et ne purent retenir leurs cris, qui alertèrent l’armée écossaise.
  • Le chardon s’est acquis la mauvaise réputation de plante nuisible du fait de sa capacité à se reproduire dans les champs. De fait, un seul chardon penché peut produire jusqu’à 120 000 graines.
  • Les chardons comestibles comme les chardons vulgaires peuvent être mangés rôtis.
  • Les graines peuvent également servir à faire de l’huile.
  • Les Amérindiens mâchouillaient les pétales comme on mâche de la gomme.

Qu’en pensez-vous?

Avez-vous trouvé cette information utile? J’aimerais lire vos commentaires. Merci! Sonia Chartier

0 produit(s) dans le panier