A.Vogel Blog
 

Blogue A.Vogel – Sain et Naturel

Pour cultiver sa santé!

10 bons moyens de mieux dormir malgré le rhume des foins

par Dominique Vanier, B.Sc.H., M.Env.Sc., le 29 juin 2017, Allergies@fr, Stress et sommeil
mieux dormir

L’été est déjà bien installé, mais les pauvres victimes des allergies saisonnières ne sont pas au bout de leurs peines et continuent d’en subir les déplaisants symptômes, même la nuit.

Quand on souffre du rhume des foins, la saison estivale peut devenir insupportable car elle coïncide habituellement avec la présence de pollen, un important allergène de l’environnement qui provoque des symptômes d’allergies chez les personnes sensibles.

Les allergies perturbent le sommeil

Les allergies au pollen affectent jusqu’à 30 pour cent de la population adulte et 40 pour cent des enfants. En plus d’entraîner des larmoiements, des éternuements et de la congestion, ces allergies ont la fâcheuse habitude de perturber le sommeil de la majorité des personnes atteintes.

En effet, en comparaison de la population générale, les personnes affligées du rhume des foins ont plus de difficulté à s’endormir… et à rester endormies. Plusieurs nuisent également au sommeil de leur partenaire en raison de leurs éternuements, de leurs reniflements et de leur respiration sonore (leur nez étant complètement bloqué, la bouche prend le relais!).

Les symptômes qui s’aggravent à la nuit tombée et au petit matin peuvent être associés à la localisation du pollen dans l’air ambiant. L’exposition peut augmenter en soirée, car le pollen a tendance à s’élever dans la basse atmosphère durant le jour et à redescendre vers le sol lorsque les températures baissent.

Pour empirer les choses, plusieurs arbres et plantes à fleurs libèrent du pollen tôt le matin, ce qui accentue les symptômes d’étourdissements et rend les yeux encore plus irrités, rouges et enflés.

Si vos malaises vous empêchent de profiter d’un sommeil réparateur, il y a plusieurs précautions toutes simples à prendre pour mieux dormir et chasser les allergènes de votre environnement.

  1. Fermez les fenêtres. Emprisonnez le pollen dehors en gardant vos fenêtres fermées le jour et la nuit. Vous diminuerez ainsi votre exposition globale au pollen.
  2. Changez vos draps. À défaut de pouvoir empêcher complètement le pollen de contaminer votre intérieur, le fait de laver vos draps peut aider à éliminer les particules qui se fraient un chemin jusqu’à votre chambre. Votre système immunitaire s’en trouvera soulagé, au moins durant la nuit.
  3. Ne laissez pas vos animaux de compagnie entrer dans votre chambre. Les poils d’animaux constituent un excellent moyen de transport du pollen jusqu’à votre lit (surtout si vos animaux vont à l’extérieur). En faisant dormir votre fidèle compagnon dans une autre pièce, vous vous assurerez d’un meilleur sommeil.
  4. Lavez vos cheveux. Lorsque vous vous retournez pendant la nuit, vous risquez d’aspirer les particules de pollen déposées sur votre oreiller. En lavant vos cheveux avant d’aller au lit, vous éliminerez le pollen qui s’est logé dans vos cheveux durant la journée.
  5. Nettoyez la maison. Le pollen peut adhérer à différentes surfaces dans la maison, par exemple les stores et les tapis, et se mélanger à la poussière. Un entretien régulier réduira la quantité globale de pollen dans la maison. Toutefois, comme l’époussetage peut avoir pour effet de faire remonter les particules dans l’air, utilisez un linge humide et portez un masque lorsque vous faites le ménage afin de ne pas exacerber vos symptômes.
  6. Investissez dans un dispositif pour purifier l’air de la maison. Un filtre à haute efficacité pour les particules de l’air (HEPA) purifie l’air en emprisonnant les particules de poussière et d’allergènes. Il peut même vous aider à mieux dormir la nuit en raison de l’émission de bruit blanc.
  7. Évitez de vous coucher tard. Comme le manque de sommeil affaiblit le système immunitaire, un coucher tardif risque d’exacerber les symptômes. Même si vous avez de la difficulté à vous endormir, essayez d’aller au lit de bonne heure.
  8. Consommez des aliments anti-inflammatoires. L’ajout de produits comme les noix, les graines, les avocats et le chia à votre régime alimentaire peut aider à réduire l’inflammation, de façon générale, ainsi que les symptômes de rhume des foins.
  9. Soulagez vos symptômes. Pour dégager vos voies nasales avant d’aller dormir, essayez le vaporisateur nasal Soulagement Allergies, qui aidera à humidifier les muqueuses irritées du nez.
  10. Prévoyez! Notez la densité pollinique dans votre secteur et planifiez vos activités en conséquence.

Faites appel à votre médecin traitant pour mettre au point un plan thérapeutique approprié et limiter vos symptômes.

Références :
http://acaai.org/news/facts-statistics/allergies
http://acaai.org/allergies/types/pollen-allergy
https://www.ncbi.nlm.nih.gov/pmc/articles/PMC3490734/

Read more:
libido
Est-ce que la ménopause affecte la libido?

La baisse de libido, ou d’intérêt ou de désir sexuel est un aspect assez courant de la ménopause.  Elle devient...

Close