5 signes de fatigue surrénale

Petit déjeuner, préparation des enfants pour l’école, trajet jusqu’au bureau, réunion, réunion et encore réunion, dîner en vitesse, réunion pour faire changement, quelques courses à faire avant de rentrer, retour à la maison, préparation du souper, un peu de lessive, coucher de toute la marmaille et finalement, un (tout petit) peu de temps pour vous.

Stress et sommeil


Owen Wiseman
@AVogel_ca


22 octobre 2019

Qu'est-ce que la fatigue surrénale?

Bien qu'il ne s'agisse pas d'un diagnostic officiel en soi, la fatigue surrénale porte aussi le nom médical d'hypoadrénie subclinique.

Quels sont les symptômes?

Au début, vous remarquerez peut-être que votre sommeil est hypothéqué, au niveau de la qualité ou de la quantité. S'ils persistent trop longtemps, ces changements de vos habitudes de sommeil peuvent se répercuter sur votre rythme circadien et entraîner une somnolence diurne.

Sous l'effet d'une stimulation constante, les différents facteurs qui normalement vous aideraient à faire face au stress (en participant au métabolisme du cortisol) commencent à faire défaut. Ce manque peut affecter vos capacités cognitives, miner votre système immunitaire, favoriser une inflammation chronique et éventuellement entraîner une faiblesse musculaire.

Il est important de connaître votre mesure personnelle du cortisol sur 24 heures; habituellement les glucocorticoïdes comme le cortisol sont à leur plus bas niveau vers minuit et atteignent un sommet le matin entre 6 h et 8 h. Les experts ne s'entendent pas sur la meilleure méthode d'évaluation du taux de cortisol, mais le dosage salivaire semble être préférable au dosage sérique.

Quelles sont les causes?

La réaction physiologique normale au stress est la libération d'hormones comme le cortisol et l'épinéphrine (adrénaline), qui à leur tour déclenchent d'autres réponses normales, notamment une élévation de la tension artérielle, du rythme cardiaque et de la respiration. Ces réactions ont pour but de favoriser l'apport de nutriments par la circulation sanguine et l'élimination des déchets produits par les tissus actifs.

Certains avancent que lorsque l'organisme est activé de façon chronique (autrement dit, quand le bouton est coincé en position « marche »), il est possible que la synthèse de différentes hormones impliquées dans la réponse au stress soit réduite ou qu'une résistance au cortisol se développe. Selon une autre théorie, il se pourrait que le rythme circadien soit modifié; cela expliquerait pourquoi certaines personnes éprouvent un regain d'énergie en fin de soirée, au moment où l'organisme sécrète les hormones qui sont censées induire le sommeil.

Qui est sujet à la fatigue surrénale?

Personne n'est à l'abri des symptômes d'une telle fatigue; en effet, nous risquons, tôt ou tard, de vivre des situations difficiles qui nous maintiendront sous haute tension pendant une période prolongée. Ces types de stresseurs peuvent être des changements importants comme un mariage ou le décès d'un être cher, ou encore une pression accrue subie par l'organisme en raison d'une mauvaise alimentation, de l'abus de drogues ou d'alcool ou d'une maladie chronique.

Quels sont les signes de la fatigue surrénale?

Si vous voyez que quelque chose ne tourne pas rond, surveillez les signes suivants et parlez-en à votre médecin traitant :

  1. Modification des habitudes de sommeil (sensation de fatigue au réveil, insomnie ou hypersomnie)
  2. Faiblesse musculaire
  3. Nervosité ou agitation
  4. Variations inexpliquées du poids
  5. Changements au niveau de la tension artérielle, de la glycémie ou des électrolytes

Y a-t-il quelque chose que je peux facilement changer dans mes habitudes de vie?

  • Réduisez vos engagements et vos obligations sociales – vous avez le droit de dire non; cela vous aidera à éviter la surstimulation et à empêcher de trop étirer l'élastique.
  • Pratiquez des loisirs ou des activités qui favorisent l'état de « flux » (rien à voir avec la circulation des fluides!). En psychologie, on atteint cet état – qu'on appelle aussi « la zone » – lorsqu'on est totalement absorbé par une tâche et que le monde extérieur semble disparaître. La recherche montre que l'état de flux peut faciliter la relaxation et concentrer l'activité neuronale dans les sièges de la créativité.
  • Nourrissez-vous! Une baisse du taux de sucre sanguin (hypoglycémie) peut faire grimper les niveaux de cortisol dans l'organisme.
  • Tournez-vous vers les boissons non alcoolisées. L'alcool peut nuire à une bonne qualité de sommeil car il inhibe la capacité d'entrer dans une phase appelée REM (« rapid-eye movement », ou mouvement rapide des yeux) où s'exécutent plusieurs des fonctions réparatrices du corps et de l'esprit. Alors, pensez-y à deux fois avant de prendre ce petit digestif avant d'aller au lit; peut-être vous fera-t-il sombrer dans les bras de Morphée plus rapidement, mais vous ne serez pas au meilleur de votre forme le lendemain matin et risquez davantage de ressentir les symptômes de la fatigue surrénale.

Avec tout ce que vous avez au programme dans votre semaine, il se peut aussi que vous manquiez tout simplement d'heures de sommeil. Le corps a besoin de temps pour se réparer, se développer et se régénérer, et ce, sans être constamment stimulé par l'environnement extérieur. Une plante du nom de Valeriana officinalis est dotée d'un excellent pouvoir pour induire le sommeil.

Dans un essai clinique où l'on a comparé la plante au diazépam (mieux connu sous le nom commercial de Valium), la valériane a accru la puissance des ondes cérébrales delta et thêta, tandis que le diazépam a diminué les ondes thêta et augmenté les ondes bêta. Les ondes thêta et delta (ces dernières étant associées à un sommeil profond et sans rêves) se manifestent lorsque le cerveau parvient à un état plus détendu, tandis que les ondes bêta apparaissent lorsqu'une personne est éveillée et alerte. Ces propriétés de la valériane permettent donc au cerveau et aux surrénales victimes d'une stimulation excessive de prendre un temps d'arrêt pour mieux récupérer – et éventuellement attaquer la journée du lendemain sans symptômes de fatigue.

Une autre plante à considérer est le houblon (Humulus lupulus), qui a fait l'objet de recherches pour ses effets sur le sommeil, habituellement en association avec d'autres plantes comme la valériane. On a également observé que le houblon aidait à réduire l'anxiété, ce qui pourrait faciliter l'adaptation aux agents de stress de la vie quotidienne et réduire la charge imposée aux glandes surrénales.

Sommeil Profond est un produit qui contient ces plantes et qui de surcroît n'entraîne pas d'accoutumance, contrairement à de nombreux médicaments d'ordonnance pour dormir. Lors d'une étude clinique sur Sommeil Profond, 44 patients souffrant d'insomnie ont constaté que leur sommeil était plus profond et ont dormi 38 minutes de plus que les sujets ayant pris un placebo. Et, on le sait, la qualité et la quantité sont également importantes lorsqu'il est question de sommeil! Une nuit de 12 heures sans cycle de sommeil profond peut vous laisser aussi fatigué et à plat que vous l'étiez avant de poser la tête sur l'oreiller.

Références:
https://www.ncbi.nlm.nih.gov/pmc/articles/PMC2991551/
https://www.ncbi.nlm.nih.gov/pmc/articles/PMC4394901/
https://www.ncbi.nlm.nih.gov/pubmed/12568976
https://www.ncbi.nlm.nih.gov/pubmed/15522630
https://www.ncbi.nlm.nih.gov/pubmed/18559301
https://www.ncbi.nlm.nih.gov/pubmed/22849837
https://www.ncbi.nlm.nih.gov/pubmed/23196028
https://www.ncbi.nlm.nih.gov/pubmed/23347102

 

A.Vogel Sommeil Profond - aide-sommeil naturel et biologique

A.Vogel Deep Sleep herbal sleep aid

50 mL

$ 21.99

ajouter au panier

Utiliser pour favoriser le sommeil. Améliore la qualité du sommeil. Contribue à un plus long …
Plus d'info

Gagnez un voyage pour visiter nos jardins en Suisse!