A.Vogel Blog
 

Blogue A.Vogel – Sain et Naturel

Pour cultiver sa santé!

9 changements à prévoir quand on arrête la pilule contraceptive

par Sonia Chartier, le 5 novembre 2017, Santé des femmes
pilule contraceptive

Ça y est! Vous êtes décidée à arrêter la pilule.  Quelle qu’en soit la raison, il est possible que l’arrêt d’un anovulant apporte son lot de changements.

La transition se fait souvent tout doucement et on s’en aperçoit à peine… mais pas toujours, et mieux vaut être préparée.

Premièrement, vous pourriez tomber enceinte.  Sans blague dites-vous, mais il faut savoir que la pilule contraceptive ne continue pas d’agir sur votre corps une fois que vous arrêtez.  Comme ça, du jour au lendemain, vos hormones se remettent en action.  Si vous ne planifiez pas tomber enceinte, il vous faut donc utiliser un autre moyen de contraception immédiatement, avant même d’avoir eu vos premières règles.

En fait, la première ovulation a généralement lieu environ 2 semaines après avoir cessé la prise. Si vos règles ne reviennent pas et que vous avez eu des relations non-protégées, un test de grossesse s’impose.  Rassurez-vous, comme les hormones des anovulants ne demeurent pas dans votre système, elles n’affecteraient pas une telle grossesse, et n’augmentent pas non plus les risques de fausse-couche. En chiffre : 96% des femmes tombent enceintes dans l’année suivant l’arrêt de la pilule et selon une autre étude, plus de la moitié dans les 6 mois.

9 changements physiques et psychologiques quand on arrête la pilule contraceptive

En fait, chez 50% des femmes, le cycle reprend son cours normal après environ 3 mois. Pour l’autre 50%, le corps met plus de temps à reprendre la production normale d’hormones, s’ensuit une absence de menstruations dite « aménorrhée post-pilule ». Cette situation peut durer plusieurs mois, voire un an.

Outre la possibilité de grossesse, quelques autres changements physiques et psychologiques sont à prévoir :

  1. Étant donné que le cycle reprend SA normale, votre régularité ou irrégularité reviendra comme avant. En effet, si votre cycle était irrégulier ou plus long que la moyenne, sans l’ingérence de la pilule votre corps n’a aucune raison d’adopter un cycle de 28 jours pile.
  2. Les règles abondantes et les crampes. La pilule diminue de beaucoup sinon complètement les saignements et les crampes.  On doit donc s’attendre à des saignements plus abondants et au retour des crampes, douleurs, et inconforts.  Si vous preniez la pilule pour éliminer ces symptômes, attendez-vous à leur retour imminent. J’ai une bonne nouvelle pour celles qui ont été adeptes de la pilule depuis l’adolescence et qui ont aujourd’hui atteint la trentaine ou la quarantaine : avec l’âge, les douleurs et le flux s’estompent, donc il y a bien des chances que le déluge douloureux de votre adolescence ne vous incommode plus.
  3. Le retour du SPM dans toute sa splendeur. Soyez prête à accueillir irritabilité, sautes d’humeur, fringales, émotivité suraigüe et toute la litanie des signes avant-coureurs de retour du cycle.  Faites attention à votre alimentation afin d’en diminuer l’impact.  Les premiers SPM après plusieurs années tempérées risquent de renverser votre entourage. En femme avertie, il vous sera possible de contrôler vos réactions et éviter les dommages collatéraux.
  4. Comme la pilule prévient l’ovulation, il est possible que vous la ressentiez à nouveau. Un pincement ou une petite crampe à l’ovaire gauche ou droit selon le cycle, deux semaines avant vos règles. Avec le cycle ovulatoire normal, les pertes blanches sont également plus abondantes.
  5. La réapparition des boutons. Si vous aviez un problème d’acné ou que vous étiez adolescente lorsque vous avez commencé à prendre la pilule, il est fort possible que vous remettiez à bourgeonner. La peau est un organe au même titre que le foie et les reins. Elle fait en quelque sorte partie des voies d’épuration que le corps utilise pour gérer le maelström hormonal.
  6. Les poils incongrus. Le retour du poil au menton et autre pilosité mal placée est à prévoir si vous en étiez victime avant de commencer la pilule. Allo la pince à épiler ou les rendez-vous chez l’esthéticienne.
  7. La perte de poids. Ce n’est pas une diète miracle, mais la perte d’un ou deux kilos n’est pas inhabituelle.  Une prise de poids légère est un effet secondaire courant de la pilule à progestatif seul. C’est donc le juste retour du balancier que de les perdre en mettant terme à leur prise.
  8. Les cheveux gras. À certaines périodes du cycle et à cause du tourbillon hormonal, la production de sébum se décuple et les cheveux sont plus gras qu’à l’habitude. À titre comparatif, visitez une classe de 1ère secondaire pour voir de quoi ont l’air leur crinière. À l’adolescence et la préadolescence, les cheveux graissent.  Le phénomène s’estompe avec le retour à l’équilibre (pour les ado, cet équilibre prend plus de temps à atteindre).
  9. La libido augmente. Oui, oui! Le corps suit une logique reproductive qui nous pousse à copuler en période de fécondité.  Consolation après le passage du SPM!

Si vous ne prévoyez pas de grossesse, le Vitex  pourrait aider à atténuer certains symptômes, particulièrement ceux reliés au SPM et aux poussées d’acné hormonale. C’est déséquilibre hormonal qui engendre les symptômes et le Vitex est reconnu depuis longtemps comme plante qui équilibre les hormones impliquées dans la reproduction.  Par contre, il faut en prendre durant tout le cycle et sur plusieurs mois pour bénéficier de son plein effet.

Tout ce lot de bouleversements fait peur à première vue, mais généralement la transition est relativement douce.  Il ne faut pas visualiser notre prochaine année comme une furie en chaleur avec de la barbe, des boutons, les cheveux gras et un caractère de cochon.  Mais si une ou deux des manifestations surgissent, ne soyez pas étonnée.

Références:
http://www.mayoclinic.org/healthy-lifestyle/birth-control/in-depth/birth-control-pill/art-20045136
http://www.webmd.com/sex/birth-control/stopping-pill-10-ways-body-changes#1
http://www.passeportsante.net/fr/Communaute/Blogue/Fiche.aspx?doc=la-pilule-camisole-chimique

Read more:
pieds plats
Les impacts insoupçonnés des pieds plats

Faites-vous partie de ces millions de Canadiens qui souffrent de douleurs dans le bas du dos ou aux genoux? Si...

Close