Le SPM est-il différent après une grossesse ?

Lorsqu’un bébé vient au monde, bien des choses changent au cours des premiers mois : votre corps commence à produire du lait pour nourrir votre enfant, vos hormones fluctuent, l’euphorie qui suit l’accouchement s’estompe et la fatigue se met de la partie. Ces changements surviennent au 4e trimestre, qui correspond aux 12 premières semaines suivant la naissance du bébé.

SPM

Cheryl Vincelette
Audrey Sckoropad
@AVogel_ca


03 octobre 2022

Les hormones changent

En général, si vous ne faites qu'allaiter, vous n'aurez probablement pas vos règles pendant un certain temps (jusqu'à six mois ou plus). Pour produire du lait maternel, le cerveau fait grimper les niveaux d'une hormone appelée prolactine. Cela signifie généralement que l'ovulation ne se produira pas (les ovaires ne libéreront pas d'ovules). Ce n'est cependant pas une règle absolue : certaines femmes retrouvent leurs règles très tôt, même lorsqu'elles allaitent. En revanche, les personnes qui n'allaitent pas peuvent avoir leurs règles dès quatre à huit semaines après l'accouchement.

Avez-vous remarqué qu'après l'accouchement, le syndrome prémenstruel (SPM) reproduit – sur le plan hormonal – les premiers stades de la grossesse? De nombreuses femmes ont les seins douloureux, sont d'humeur irritable et éprouvent des nausées la semaine précédant leurs règles. Lorsque le cycle menstruel revient après leur premier bébé, certaines constatent un changement de schéma (différences dans les symptômes du SPM, les crampes, leur durée ou leur intensité, les sautes d'humeur ou tout cela à la fois), puis peuvent connaître un autre virage menstruel à 180 degrés après leur deuxième ou troisième enfant. D'autres, cependant, n'observent aucun changement.

L'utérus change

Certaines femmes ont des règles plus abondantes, plus longues ou plus douloureuses après avoir eu un bébé. Ces changements peuvent être liés à l'élargissement de la cavité utérine, qui entraîne une perte plus importante de l'endomètre (la muqueuse tapissant l'utérus). D'autres, en revanche, constatent que leurs règles sont moins pénibles, tout comme leur SPM. Cela pourrait être lié à l'expansion de l'utérus et du col de l'utérus pendant la grossesse et aux hormones libérées pendant cette période, lesquelles aident à détendre les muscles utérins. Certaines personnes peuvent même remarquer que l'intensité des crampes ressenties n'est plus la même. Cela s'explique par le fait que l'utérus se développe pendant la grossesse et se contracte après la naissance (quoiqu'il puisse ne pas redevenir aussi petit qu'avant). Lorsque cela se produit, la muqueuse utérine, c'est-à-dire le tissu qui se détache normalement lors des menstruations, doit se reconstituer.

Avez-vous l'impression que vos hormones partent en vrille après la grossesse?

Toute la vie change

La maison en pagaille, les enfants qui hurlent, la préparation des repas, la charge mentale, répondre aux besoins de chacun, le travail, j'en passe et des meilleures! Aussi précieux que soient nos enfants et aussi reconnaissants que nous puissions être d'habiter dans une maison pleine de vie et de créer des souvenirs, cela peut faire beaucoup. En particulier durant cette phase du mois. Il n'est pas évident de jongler avec tout en même temps, au moment même où vous subissez des changements hormonaux. Sans oublier la patience, ou plutôt le manque de patience... La mèche est courte et les colères fréquentes – et je ne parle pas ici des crises de nos petits mousses. Lorsqu'on a des enfants, le SPM a parfois pour effet de nous faire régresser au point de réveiller le bébé en nous.

Un retour à la normale?

Après l'accouchement, il est peu probable que le SPM et les menstruations reprendront la même routine et le même rythme qu'avant, mais vous finirez par déceler une tendance et pourrez y voir plus clair. Cependant, si des saignements plus abondants ou une douleur accrue rendent vos règles plus difficiles à gérer, consultez votre médecin ou un professionnel de la santé. Des problèmes sous-jacents tels que les fibromes, les kystes, l'endométriose ou les polypes peuvent causer de l'inconfort, d'où l'importance de demander l'avis et le soutien d'un professionnel.

Soulager le SPM après la grossesse

Les coussins chauffants et les bains chauds font des merveilles contre le SPM. À la fin de la journée, lorsque tout le monde est au lit, profitez-en pour plonger dans votre baignoire. Versez quelques gouttes d'huile essentielle de lavande dans un diffuseur, faites dissoudre une bombe de bain apaisante dans votre eau et libérez-vous de la tension et de l'inconfort accumulés. Même si vous êtes pressée d'aller au lit, un bain de 10 minutes peut être exactement ce dont vous avez besoin pour apaiser certains des désagréments du SPM. D'autres solutions méritent également d'être envisagées, comme l'acupuncture et les massages.

Plantes médicinales

Je suis fascinée par la multitude de façons dont les plantes peuvent rééquilibrer et nourrir le corps, et à mon avis Vitex agnus-castus excelle en la matière! Cette plante étonnante, aussi connue sous le nom de gattilier, est utilisée depuis des siècles pour ses effets réparateurs. On a le plus souvent recours au gattilier pour normaliser le cycle menstruel et accroître la fertilité. Les fruits de cette plante médicinale stimulent et équilibrent les hormones, favorisant ainsi l'ovulation et la régularité des cycles menstruels. Le gattilier agit sur l'hypothalamus et l'hypophyse, deux glandes situées dans le cerveau, en augmentant la production de l'hormone lutéinisante (LH) et en inhibant légèrement la libération de l'hormone folliculostimulante (FSH). Il s'ensuit une modification du ratio d'œstrogène et de progestérone au profit de cette dernière .

Sources :

https://health.clevelandclinic.org/do-your-periods-change-after-pregnancy/
https://www.ncbi.nlm.nih.gov/pmc/articles/PMC3118460/
https://www.babygaga.com/15-ways-periods-are-just-the-worst-after-giving-birth/
https://www.healthline.com/health/endotough/pms-hacks
https://pubmed.ncbi.nlm.nih.gov/11159568/

A.Vogel Vitex Agnus cactus SPM - Régulateur hormonal 50 mL

Utilisé en phytothérapie comme régulateur du système hormonal pour aider à régulariser le cycle menstruel et pour aider à soulager les symptômes prémenstruels. Supporte le système hormonal pour aider à régulariser le cycle menstruel et pour aider à soulager les symptômes prémenstruels

  • Idéal à l’adolescence et en périménopause
  • Sans sucre, lactose ni gluten
  • Végétalien et non testé sur les animaux

93% des femmes ont signalé une amélioration significative de leurs symptômes du SPM en utilisant Vitex: sautes d'humeur, anxiété, rages alimentaires, rétention d’eau, enflure et douleurs aux seins

En savoir plus