A.Vogel Blog
 

Blogue A.Vogel – Sain et Naturel

Pour cultiver sa santé!

Les sept pires ennemis pour la santé des articulations

par Dominique Vanier, B.Sc.H., M.Env.Sc., le 29 juin 2017, Muscles et articulations
santé des articulations

Passé le cap de la soixantaine, peut-être l’avez-vous remarqué, la mobilité commence souvent à faire défaut. Les articulations deviennent douloureuses, les os commencent à perdre de leur densité en minéraux, et les muscles ont moins de tonus.

Ne vous étonnez donc pas si vous avez parfois l’impression de manquer de « ressort »…

La santé des articulations a son importance, car ce sont elles qui nous permettent de marcher, courir, sauter, pratiquer des sports et exercer nos activités quotidiennes avec aisance. Leur structure et leur bon fonctionnement sont toutefois menacés par notre mode de vie sédentaire ainsi que par le régime alimentaire typiquement nord-américain, qui entraînent une dégénérescence articulaire précoce.

Dégradation des articulations

Lorsque le cartilage d’une articulation se dégrade, les os finissent par frotter les uns contre les autres, entraînant de la douleur, de l’enflure et une diminution de l’amplitude des mouvements. Cette maladie dégénérative, appelée arthrose, affecte 10 pour cent de la population adulte canadienne et pratiquement toutes les personnes de plus de 80 ans.

La prévention et la protection de la santé articulaire jouent un rôle clé pour éviter les problèmes arthritiques et dégénératifs des articulations. Si l’âge et le sexe sont des facteurs de risque inévitables dans le développement de l’arthrose, plusieurs autres prédicteurs ont fait l’objet d’études et peuvent être modifiés pour retarder ou même empêcher l’apparition de la maladie.

Voici sept facteurs susceptibles de menacer la santé des articulations, ainsi que quelques conseils pour les déjouer et avoir un peu plus d’allant au jour le jour :

  1. Prise de poids. Un indice de masse corporelle (IMC) élevé est un important facteur de risque dans le développement de l’arthrose. Une méta-analyse de 2333 études sur l’arthrose a révélé que les participants souffrant d’embonpoint ou d’obésité étaient près de trois fois plus sujets à la gonarthrose (arthrose du genou). La perte de poids peut donc s’avérer bénéfique en réduisant le stress mécanique indûment subi par les articulations vulnérables.
  2. Mauvaise alimentation. Une étude menée auprès de 37 sujets atteints d’arthrose a démontré qu’un régime alimentaire à base d’aliments végétaux et entiers atténuait substantiellement certains symptômes de la maladie. La consommation d’aliments riches en antioxydants, comme les fruits et les légumes, peut contribuer à réduire les dommages aux tissus articulaires résultant de l’inflammation.
  3. Station assise ou debout de façon prolongée. Le fait de passer de longues heures assis ou debout dans une journée peut accroître la douleur et la raideur dans les articulations. La pratique régulière d’exercices de faible intensité améliorera leur mobilité et aidera à maintenir la force musculaire, ce qui aura un double effet bénéfique sur la santé articulaire.
  4. Activités à risque. Les activités qui imposent une torsion ou une pression peuvent être néfastes pour les articulations. Il est préférable de se tourner vers des activités à faible impact, en utilisant au besoin un équipement de protection, par exemple des genouillères ou une canne.
  5. Traumatismes. Les blessures articulaires, comme une déchirure du ménisque ou d’un ligament du genou, peuvent prédisposer au développement précoce de l’arthrite. En fait, selon l’Académie américaine des chirurgiens orthopédiques, une lésion articulaire peut multiplier par sept la probabilité d’arthrite!
  6. Sourde oreille aux signes et symptômes. En ignorant les signaux d’alarme que le corps vous envoie, par exemple une douleur accrue, le craquement des articulations ou la perte de mobilité, vous risquez d’hypothéquer votre santé articulaire à long terme. D’où l’importance de consulter un professionnel de la santé qui pourra vous aider à soulager vos symptômes et s’assurer qu’une maladie plus sérieuse n’est pas en cause. Entre-temps, si vous recherchez une méthode plus naturelle pour atténuer la douleur, vous pourriez essayer Douleurs articulaires et Absolüt Arnica.
  7. Dépassement des limites. Bien qu’il soit normal d’éprouver une certaine sensibilité dans les muscles après une activité physique, méfiez-vous de ceux qui clament que « sans douleur, il n’y a point d’honneur ». Pour l’amour de votre santé articulaire, ne vous en demandez pas trop et apprenez à connaître vos limites!

Références:
http://www.msdmanuals.com/professional/musculoskeletal-and-connective-tissue-disorders/joint-disorders/osteoarthritis-oa
https://www.ncbi.nlm.nih.gov/pmc/articles/PMC4666016/
https://www.ncbi.nlm.nih.gov/pubmed/19751691
https://www.ncbi.nlm.nih.gov/pmc/articles/PMC4359818/

Read more:
infertilité
Pas si simple de faire des bébés – l’infertilité au masculin

On l’entend souvent, l’homme a beau jeu quand il est question de faire des bébés. Rien de compliqué; une petite...

Close