Sueurs nocturnes

L’insomnie, un trouble fréquent lors de la ménopause

Ménopause et périménopause | Santé des femmes

Annette
Annette Willaredt


24 juin 2022

Selon certaines études, environ deux tiers des femmes souffrent pendant la ménopause de bouffées de chaleur qui s'accompagnent de transpiration excessive. Un tel épisode se déroule toujours selon le même schéma : le cœur bat plus vite et, soudain, une vague de chaleur partant du cou monte à la tête et se répand dans tout le corps. Peu après, la femme se met à transpirer. Ensuite, elle commence à frissonner légèrement – et l'épisode est terminé.

La fréquence des épisodes varie

La fréquence de ces épisodes varie très fortement d'une femme à l'autre. Certaines n'ont qu'un épisode de transpiration par jour, mais nombreuses sont celles qui en subissent 30 et plus.

Cela devient particulièrement pénible pendant la nuit considérant que les femmes se réveillent presque à chaque fois. Beaucoup d'entre elles sont alors incapables de se rendormir; sans compter qu'elles doivent se changer, voire remplacer les draps. Cela perturbe considérablement le sommeil, surtout certaines phases du sommeil importantes pour la récupération.

La qualité de vie des femmes concernées diminue de manière significative car elles ne sont plus bien reposées et en mesure de performer aussi bien pendant la journée. Ces femmes sont de plus en plus nerveuses et irritables au fil du temps étant donné que cet état persiste souvent pendant une longue période.

Plus les épisodes de transpiration excessive apparaissent tôt, plus ils durent longtemps

Chez la plupart des femmes, les bouffées de chaleur et les épisodes de transpiration excessive associés apparaissent pour la première fois dès le début de la ménopause. Nombreuses sont celles qui en ressentent même avant la dernière menstruation. Habituellement, la fréquence et la sévérité de ces épisodes diminuent progressivement avec le temps, mais il existe aussi des exceptions.
Toutefois, la période pendant laquelle une femme doit s'attendre à transpirer de manière excessive sans cause extérieure est très différente d'une personne à l'autre. Certaines femmes n'en souffrent que pendant quelques semaines, d'autres pendant des années.

Une nouvelle étude publiée aux États-Unis prouve que, dans certains cas, les épisodes de transpiration excessive peuvent même être observés sur une période de dix ans. De façon générale, les chercheurs ont observé que plus les bouffées de chaleur apparaissent tôt au cours de la ménopause, plus longtemps la femme concernée devra les supporter.

Les hormones sont la cause

Les experts attribuent la responsabilité des bouffées de chaleur et des épisodes de transpiration excessive au taux d'œstrogènes qui varie fortement au début de la ménopause et qui diminue ensuite de plus en plus.
Toutefois la question de savoir, pourquoi un tiers des femmes ne sont pas touchées, n'est toujours pas résolue – bien que chez elles aussi, le taux d'œstrogènes dans le sang change nettement. En revanche, on sait ce qui se passe dans le corps: la modification du taux d'hormones irrite le centre de la température situé dans le cerveau. Le corps interprète ces signaux de manière erronée, il «pense» qu'il est soudainement en surchauffe. Pour y remédier, le corps libère de l'adrénaline, l'hormone du stress : le cœur bat plus vite, les vaisseaux sanguins de la peau se dilatent et on transpire. Cela permet au corps de baisser de nouveau sa température.
Lors d'une bouffée de chaleur, il se passe donc exactement la même chose qu'en cas de surchauffe de l'organisme – sauf que, dans ce cas-ci, la surchauffe n'a jamais eu lieu.

La phytothérapie offre des remèdes qui agissent contre les bouffées de chaleur.

Les isoflavones présentes dans le soja ont des effets pseudo-œstrogéniques et peuvent aider à modérer les effets de la baisse d'œstrogène, notamment les bouffées de chaleur, la dégénérescence osseuse, les migraines d'origine menstruelle, les sautes d'humeur ainsi que d'autres symptômes de ménopause.  MenoSupport Complex, est un produit combinant magnésium, hibiscus et soja.

On connaît la sauge (Salvia officinalis) surtout pour ses qualités aromatiques en cuisine; or, elle est également riche en huiles essentielles ayant des vertus médicinales. Par ses propriétés œstrogéniques, éprouvées cliniquement, la sauge a pour effet réduire la fréquence et l'intensité des bouffées de chaleur et des sueurs nocturnes; elle aide aussi à rétablir l'équilibre hormonal après seulement quelques semaines d'utilisation. A.Vogel MenoForce offre des comprimés d'extrait de sauge, spécialement dosés. En fait, chaque comprimé contient 3400 mg de teinture de sauge fraîche (Salvia officinalis) de culture biologique. Un seul comprimé par jour aide à contrôler les bouffées de chaleur chez les femmes durant la ménopause et même lors de la périménopause.

L'exercice physique atténue les symptômes

Tout ce qui renforce la circulation et fait travailler les vaisseaux sanguins peut aider les femmes. Pourquoi ? Parce que le régulateur de température situé dans le cerveau n'est alors plus aussi facilement déstabilisé, les épisodes de transpiration excessive sont par la suite moins fréquents et moins violents ou disparaissent parfois complètement. La pratique régulière d'exercice physique est un élément important dans ce cas-ci. Il faut toutefois transpirer beaucoup pendant l'activité physique. Les sports d'endurance tels que la marche, le vélo ou le jogging sont recommandés. Mais celles qui n'ont pas fait beaucoup d'exercice jusque-là doivent y aller doucement et ne pas se sursolliciter.
Les applications Kneipp, comme la marche dans l'eau, constituent aussi un bon entraînement pour les vaisseaux sanguins. Pour ce faire, on remplit une baignoire d'eau froide. Elle doit atteindre la hauteur d'une main en dessous du genou. On patauge alors environ une minute dans l'eau comme la cigogne en sortant un pied entièrement de l'eau à chaque pas, tandis que la pointe du pied est orientée vers le bas. Il est impératif d'arrêter immédiatement en cas de forte sensation de froid. Ensuite, simplement faire écouler l'eau des jambes en les frottant du haut vers le bas avec la main et réchauffer les pieds en faisant quelques pas. Celles qui le désirent, peuvent aussi enfiler des chaussettes en laine. Des séances de sauna, suivies d'une immersion dans un bain d'eau froide ou de douches alternées, ont un effet similaire sur l'organisme.

L'alimentation

Pour ce qui est de l'alimentation, il est recommandé aux femmes de miser sur la cuisine méditerranéenne. Beaucoup de fruits et de légumes frais, des herbes fraîches, de bonnes huiles végétales et deux plats de poisson doivent figurer au menu de la semaine. Il est recommandé de réduire la consommation de viande rouge, de graisse animale, de produits à base de farine blanche et de sucreries.

Le surpoids est également un facteur qui favorise aussi les bouffées de chaleur et les épisodes de transpiration excessive. Il est possible de le réduire en combinant une activité physique régulière avec cette approche alimentaire. De plus, il est important de boire beaucoup, idéalement de l'eau minérale. En revanche, on devrait renoncer autant que possible à boire de l'alcool, du café et du thé, car ils agissent tous les trois sur le taux d'œstrogènes et peuvent déclencher directement un épisode de transpiration excessive.

Tirer profit de la force de la Nature

L'infusion d'alchémille a un effet équilibrant sur tout le système hormonal. Pour cela, il suffit d'ajouter deux à trois cuillères à thé de feuilles dans 250 ml d'eau chaude. Laisser infuser pendant dix à quinze minutes et filtrer. Boire de trois à quatre tasses par jour.

Le trèfle des prés contient des substances appelées isoflavones. La structure chimique de ces substances végétales secondaires ressemble à celle des œstrogènes, c'est pourquoi elles ont aussi un effet stabilisant sur le taux d'hormones. Quelques études suggèrent que la prise de préparations contenant du trèfle des prés a un effet positif surtout en cas de bouffées de chaleur.
On trouve également des œstrogènes végétaux dans les pépins de grenade. Certes, des études n'ont permis de constater qu'un faible effet de l'huile de pépins de grenade sur les bouffées de chaleur et les épisodes de transpiration excessive. Mais la plupart des femmes qui y ont participé ont rapporté qu'elles ont mieux dormi.

La Nature nous offre la sauge spécialement pour lutter contre la forte transpiration. L'infusion a un effet non seulement antitranspirant, mais aussi apaisant. Verser 250 ml d'eau chaude sur deux cuillères à thé de feuilles de sauge séchées et laisser le mélange infuser pendant dix minutes maximum, puis filtrer.
Boire deux fois par jour une tasse de tisane fraîchement préparée, servie sans sucre et à température ambiante. L'infusion de sauge a un effet direct sur la régulation de la température dans le cerveau. Boire une tasse avant d'aller se coucher est particulièrement efficace contre les sueurs nocturnes. Comme alternative, on peut aussi prendre des préparations à la sauge ou mâcher une feuille de sauge fraîche.

MenoSupport Complex 40+

MenoSupport Complex 40+

60 comps

$ 24.99

ajouter au panier

Pour soulager les symptômes des différentes étapes de la ménopause : périménopause, …
Plus d'info

A.Vogel Relax Comprimés

20mL

$ 16.99

ajouter au panier

Remède homéopathique pour aider à soulager l‘agitation et/ou la nervosité (calmant) et comme …
Plus d'info

A.Vogel MenoForce

A.Vogel MenoForce Hot Flashes - Night Sweats

30 comps

$ 24.99

ajouter au panier

Aide à soulager les symptômes associés à la ménopause tels que : les bouffées de chaleur, les …
Plus d'info