6 raisons pour expliquer une extinction de voix

Vous connaissez la vieille expression « le chat lui a mangé la langue »? C’est ce qu’on dit lorsqu’on devient soudain incapable d’émettre un son.

Rhume et grippe


Owen Wiseman
@AVogel_ca


10 mars 2020

Que se passe-t-il exactement lorsqu'on « perd » la voix?

L'appareil respiratoire est une mécanique d'une superbe complexité, où différents éléments agissent en synergie pour nous permettre de respirer et de parler.

Ensemble, le nez, la bouche et les poumons génèrent la force nécessaire pour acheminer l'air au-delà des cordes vocales, lesquelles sont situées dans la trachée et plus spécifiquement dans le larynx.

Les cordes vocales sont deux bandes de tissu musculaire lisse, dont la taille et la forme déterminent la voix de chaque personne. Elles ont tendance à être plus allongées et relâchées chez les hommes, ce qui donne un son plus profond à cause des vibrations produites lorsque l'air passe au-dessus des bandes musculaires.

L'extinction de voix, aussi appelée aphonie, peut survenir si les cordes vocales ont subi des dommages directs, pour diverses raisons, ou que les impulsions nerveuses traversant les muscles vocaux sont altérées.

Quelles sont les causes possibles d'une extinction de voix?

  1. Tabagisme. On sait que la cigarette contient une foule d'irritants qui sont aspirés par les voies respiratoires, causant de l'inflammation au passage. La fumée assèche les muqueuses et l'inflammation des cordes vocales peut éventuellement entraîner la formation de tissu cicatriciel. La voix risque ainsi de se dégrader de façon permanente, pour devenir rauque et râpeuse. Les multiples carcinogènes que renferme la cigarette peuvent également mener au cancer de la gorge; dans certains cas, si la tumeur grossit au point de bloquer les voies aériennes, une stomie sera nécessaire pour permettre à la personne de respirer.
  2. Laryngite. Il s'agit simplement d'une enflure du larynx qui provoque une extinction de voix. La laryngite n'est qu'un symptôme d'un autre problème et se résorbe habituellement d'elle-même avec le repos. Elle peut toutefois être associée à une infection bactérienne ou virale et, dans ce cas, nécessitera une consultation médicale.
  3. Sollicitation excessive de la voix. Bien sûr, on pense immédiatement aux chanteurs, mais d'autres personnes sont également à risque, notamment les enseignants, les entraîneurs et les travailleurs d'usine. La surutilisation de la voix peut provoquer la formation de polypes (des bosses semblables à des cloques), qui selon certains chercheurs résulteraient d'un saignement localisé sur la corde vocale.
  4. Problèmes de thyroïde. Le grossissement de la thyroïde, par exemple lorsqu'un goitre se développe, a pour effet de comprimer la trachée et de déplacer les cordes vocales. Il peut alors s'ensuivre un changement de la voix et même une aphonie si le goitre est très volumineux.
  5. Reflux gastro-œsophagien. Lorsque l'acide gastrique (acide chlorhydrique) remonte dans l'œsophage, il risque de brûler et d'endommager ses tissus, lesquels ne sont pas pourvus de l'épaisse muqueuse qui protège l'estomac. Le larynx peut alors être sérieusement endommagé, car l'acide érode les cordes vocales. Sachez toutefois qu'en pareil cas, il pourrait s'écouler beaucoup de temps avant que vous ne remarquiez un quelconque changement de votre voix.
  6. Médicaments. Les médicaments agissent différemment d'une catégorie à l'autre; certains peuvent provoquer une sensation d'enrouement ou d'éraillement. À titre d'exemple, les antihistaminiques et les diurétiques risquent d'assécher les muqueuses car ils favorisent l'élimination des fluides corporels. Les antipsychotiques, quant à eux, peuvent induire une dystonie laryngée : les spasmes des muscles vocaux font en sorte que la voix devient chevrotante ou haletante. Le larynx pourra devenir irrité ou enroué à cause de l'effort supplémentaire exigé pour parler clairement.

Que peut-on faire pour demeurer toujours en voix?

  • S'abstenir de fumer est déjà un bon point de départ, mais il importe aussi de prendre soin de vos cordes vocales.
  • En maintenant un bon niveau d'hydratation, vous facilitez la production d'un fin mucus qui enrobera les muscles vocaux surmenés. Souvenez-vous que l'eau est encore ce qu'il y a de mieux; les liquides comme le thé noir ou le café ont plutôt pour effet de déshydrater le tissu musculaire.
  • Solution saline. Si la menace d'une infection des voies respiratoires supérieures (IVRS) se profile à l'horizon, sachez que la classique solution saline (eau plus sel) a été mise à l'épreuve lors d'une étude menée auprès de 387 volontaires par ailleurs en santé. Le gargarisme à l'eau salée a permis de réduire substantiellement le nombre d'épisodes d'IVRS! Et il n'en faut pas beaucoup : à peine une demi-cuillerée de sel dans une tasse d'eau peut suffire à procurer un soulagement.
  • Donnez un peu de répit à votre voix. Si vous persistez à leur en demander trop, vos cordes vocales risquent de subir des lésions à cause du stress mécanique trop important – comme n'importe quel autre muscle.

Comment apaiser l'inflammation dans ma gorge?

Pour soulager les symptômes associés à la gorge, nous prônons l'utilisation de Echinaforce Spray Mal de gorge. Ce produit de format voyage peut vous accompagner dans tous vos déplacements, dans les transports en commun, dans les endroits bondés et plus particulièrement à bord des avions.

Son embout allongé permet d'envoyer un puissant jet dans l'arrière-gorge afin de créer une barrière protectrice contre les pathogènes et les allergènes.

Les principaux ingrédients médicinaux sont l'échinacée (Echinacea purpurea) et la sauge (Salvia officinalis).

Notre préparation d'échinacée a fait la preuve de ses propriétés antivirales et antibactériennes, sans oublier ses qualités anti-inflammatoires qui sont concentrées dans les racines de la plante. La sauge figure quant à elle parmi les plantes exerçant la plus forte action antimicrobienne, en plus d'avoir des effets anti-inflammatoires.

Une étude comparative randomisée, à double insu, a été menée en 2006 sur Echinaforce Spray Mal de gorge et sur un vaporisateur médicamenté appelé Collunosol, à base de chlorhexidine et de lidocaïne. Les chercheurs ont suivi 133 personnes souffrant d'une forme aiguë de pharyngite ou d'amygdalite; le vaporisateur à base de plantes s'est avéré aussi efficace que le produit pharmaceutique!

Alors, un bon conseil : si vous passez une journée à vous époumoner ou si vous sentez que votre gorge gratouille, assurez-vous d'avoir votre Echinaforce Spray Mal de gorge à portée de main.

Références:
https://www.aafp.org/afp/2017/1201/p720.html
https://jamanetwork.com/journals/jama/article-abstract/241510
https://www.ncbi.nlm.nih.gov/pmc/articles/PMC2925639/
https://www.ncbi.nlm.nih.gov/pmc/articles/PMC3351972/
https://www.nhs.uk/conditions/laryngitis/
https://pubmed.ncbi.nlm.nih.gov/16242593/