9 causes de sueurs nocturnes chez les hommes

Santé des hommes


Owen Wiseman
@AVogel_ca


08 juin 2021

Les sueurs nocturnes, qu'est-ce que c'est au juste?

Il s'agit d'épisodes récurrents au cours desquels le corps transpire au point d'imbiber n'importe quel tissu. Si c'est un problème pour vous, le fait d'en parler à votre médecin de famille aidera à en déterminer l'origine; aujourd'hui, nous explorons plutôt divers facteurs pouvant être en cause.

Qu'est-ce qui peut provoquer les sueurs nocturnes?

  1. Stress/anxiété. Songez à l'émotion qui vous envahit quand on vous annonce que la date limite d'un projet – déjà serrée – vient d'être devancée, ou que votre enfant s'est blessé à l'école. Vous savez, ce fourmillement dans vos doigts et vos orteils, puis cette vague brûlante qui monte à l'intérieur de vous pour finalement déferler sur toute la surface de votre corps? Le soir venu, ce n'est pas parce que c'est l'heure d'aller au lit que votre esprit se met automatiquement au repos. Après avoir bordé les enfants, les parents en profitent souvent pour passer mentalement en revue les tâches accomplies et les rayer de la liste. De manière plus scientifique, ces sueurs qui semblent sorties de nulle part portent le nom de transpiration émotionnelle, car elles sont dues à la connexion directe entre l'état mental/émotionnel et la réaction physiologique.
  2. Médicaments. À peu près tous les médicaments comportent des effets secondaires puisqu'ils agissent sur différents récepteurs et processus chimiques dans l'organisme. On parle ici notamment des antidépresseurs, des médicaments utilisés pour le diabète, du Viagra ou même de certains analgésiques courants vendus sans ordonnance. Chacun de ces produits possède un mécanisme d'action unique qui, à sa manière, stimule la transpiration.
  3. Apnée du sommeil. Une étude très approfondie sur l'apnée du sommeil a été menée auprès d'un groupe connu comme étant la « cohorte islandaise » et composé de 822 patients atteints d'apnée obstructive du sommeil (AOS) et non traités. Les chercheurs ont observé que 30,6 % des hommes atteints d'AOS disaient avoir fréquemment des sueurs nocturnes, comparativement à 9,3 % de leurs homologues en santé. L'utilisation d'un appareil de ventilation à pression expiratoire positive a eu pour effet de faire diminuer la fréquence des sueurs nocturnes chez les sujets souffrant d'AOS. L'étude OKPRN a elle aussi conclu que les sueurs nocturnes étaient fortement associées aux troubles du sommeil.
  4. Taux de testostérone. Nous savons que les hormones agissent sur différentes parties du corps et du cerveau, et que leur influence s'exerce à bien des niveaux – le désir sexuel, la faim et l'humeur, entre autres. Lorsque les taux de testostérone sont en baisse, l'hypothalamus (le « thermostat du cerveau ») peut conclure que votre système de chauffage est éteint et tenter de corriger la situation, provoquant alors des sueurs nocturnes.
  5. Alcool. Siroter un excellent pinot noir ou découvrir une toute nouvelle bière artisanale peut être un formidable plaisir de la vie. Ce qui est moins agréable, c'est lorsque le prix à payer est un réveil brutal en pleine nuit et en nage... L'alcool risque en effet d'accélérer votre rythme cardiaque et de dilater vos vaisseaux sanguins, deux changements physiologiques pouvant se traduire par une transpiration excessive. Les sueurs nocturnes et les frissons sont aussi des symptômes notoires du sevrage de l'alcool et de sa manifestation extrême, le delirium tremens.
  6. Faible glycémie. La baisse du taux de sucre sanguin, qu'on appelle aussi hypoglycémie, peut stimuler la libération d'adrénaline. Il s'agit de la même hormone qui est sécrétée lors de la réaction de lutte ou de fuite. L'adrénaline stimule la transpiration; il est typique de tomber en état d'hypoglycémie durant la nuit puisque nous passons plusieurs heures sans manger.
  7. Hyperhidrose. Voilà un mot savant pour désigner la transpiration excessive; il s'agit d'une affection médicale qui touche environ 3 % de la population canadienne selon l'Association canadienne de dermatologie. La transpiration est un moyen pour le corps de normaliser sa température; toutefois, les personnes souffrant d'hyperhidrose peuvent se mettre à transpirer sans raison apparente. Le problème se manifeste avec une intensité qui varie d'une légère sensation de moiteur aux sueurs abondantes qui laissent la personne totalement trempée. Mais en général, la transpiration est localisée à un ou plusieurs endroits comme les pieds, les mains ou même la tête. Ce qu'il est important de savoir, c'est qu'il existe des solutions et que ce problème peut être traité.
  8. Troubles de la glande thyroïde. L'intolérance à la chaleur et la transpiration qui en résulte sont des symptômes caractéristiques de l'hyperthyroïdie. Les hormones thyroïdiennes jouent un rôle crucial dans le métabolisme du corps; le moindre déséquilibre peut entraîner des symptômes très marqués.
  9. Habitudes alimentaires. Combien d'entre nous avons déjà éprouvé une intense chaleur, au point de suer à grosses gouttes, après s'est régalés d'un repas très épicé ou avoir arrosé généreusement leur plat de sauce piquante? Fait intéressant à noter, il existe une affection connue sous le nom de syndrome de Frey, caractérisé par des dommages au nerf auriculotemporal provoquant la transpiration au niveau du visage. Si vous allez au lit immédiatement après avoir mangé et que vous vous réveillez soudain, le visage perlé de sueur, peut-être que votre menu y est pour quelque chose!

Comment obtenir un certain soulagement?

Différentes études se sont penchées sur l'utilisation de l'extrait de feuilles de sauge (Salvia officinalis) contre l'hyperhidrose ou la transpiration excessive. À titre d'exemple, on a observé une réduction notable de la transpiration sur le plan clinique chez un groupe à qui on avait administré quotidiennement 400 mg d'un extrait de sauge. Dans certains pays comme la Pologne, on a recours à cette plante pour traiter l'hyperhidrose; des produits comme MenoForce contiennent l'équivalent de 280 mg d'extrait de feuilles de sauge. Le produit s'est distingué par des résultats fort probants lors de deux études cliniques menées auprès de femmes pour vérifier son utilité contre les symptômes de ménopause comme les bouffées de chaleur et les sueurs nocturnes.

Il existe aussi d'autres moyens pour contrer ces symptômes, aussi simples que:

  • de modifier les habitudes de vie en consommant moins d'aliments épicés et d'alcool avant le coucher,
  • de réduire la quantité ou le poids des couvertures sur le lit et
  • de baisser le thermostat pour la nuit. La baisse de la température ambiante offre en outre l'avantage d'encourager la production de mélatonine, ce qui augmente vos chances d'atteindre un sommeil profond.

Sur ce, passez une bonne et fraîche nuit!

Cet article ne constitue pas un avis médical et a uniquement pour but de renseigner. Il ne saurait se substituer à un avis médical, un diagnostic ou un traitement de la part d'un professionnel de la santé.

Références:
https://dermatology.ca/public-patients/skin/hyperhidrosis/
https://www.ema.europa.eu/en/medicines/herbal/salviae-officinalis-folium
https://www.ncbi.nlm.nih.gov/books/NBK482134/
https://www.ncbi.nlm.nih.gov/pmc/articles/PMC1578640/
https://www.ncbi.nlm.nih.gov/pmc/articles/PMC3657640/
https://pubmed.ncbi.nlm.nih.gov/14567481/
https://pubmed.ncbi.nlm.nih.gov/23136329/
https://pubmed.ncbi.nlm.nih.gov/23428634/

 

A.Vogel MenoForce

A.Vogel MenoForce Hot Flashes - Night Sweats

30 comps

$ 24.99

ajouter au panier

Utilisé en phytothérapie pour aider à soulager les symptômes de la ménopause dont les …
Plus d'info