Mucus nasal et croûtes de nez… pas touche!

La donnée a de quoi surprendre : le corps humain peut produire jusqu’à un litre et demi de mucus par jour.

Rhume et grippe

Cortney Good
Desiree Abecassis
@AVogel_ca


24 janvier 2020

Qu'est-ce que le mucus?

Le mucus est une substance claire, incolore et collante qui est présente dans le nez, les sinus, la bouche, la gorge et les poumons. La plupart du temps, les mucosités nasales ne sont pas dérangeantes et se dégagent d'elles-mêmes en descendant par l'arrière-gorge. C'est quand elles commencent à épaissir, qu'elles sèchent et forment des croûtes de nez (ou crottes de nez, plus familièrement!), qu'elles se mettent à couler ou qu'elles bloquent les voies nasales que les sécrétions deviennent une source de désagréments. Ces manifestations sont habituellement le signe d'une infection causée par un virus du rhume ou de la grippe, ou d'allergies provoquant une sinusite.

Rôle des sécrétions nasales

Le mucus préserve l'humidité de la paroi des voies respiratoires et protège celle-ci des corps étrangers, de la poussière, des allergènes et des bactéries. Les sécrétions nasales agissent en fait comme un filtre. Elles purifient l'air que nous respirons en emprisonnant les particules et substances indésirables avant même qu'elles aient la chance de pénétrer dans nos poumons et d'y provoquer de l'irritation ou des dommages.
Le mucus circule librement le long des voies nasales et s'égoutte par la cavité nasale. Des poils très fins (cils vibratiles) et des cellules ciliées à l'intérieur du nez en facilitent l'écoulement. Les poils de nez constituent eux aussi une forme de filtre; ils retiennent les particules de poussière ainsi que les germes qui sont inhalés avant même qu'ils pénètrent plus profondément dans les voies nasales.

Voilà pourquoi couper les poils de nez est une fausse bonne idée, car cela permet à une plus grande quantité d'allergènes et de bactéries de s'infiltrer par le nez, entraînant ainsi des infections à répétition.

Croûtes de nez et sécheresse nasale: irritation à prévoir!

La sécheresse nasale est souvent causée par des facteurs environnementaux ou des maladies; elle est aussi un effet secondaire de certains médicaments. Lorsque les muqueuses des voies nasales s'assèchent, elles peuvent devenir très irritées et fournir un terrain favorable au développement de symptômes tels que démangeaisons, sensation de brûlure, fissurations douloureuses, formation de croûtes et saignements.
Causes de sécheresse nasale :

  • Inhalation d'air très froid ou très sec (provenant des systèmes de chauffage)
  • Inhalation d'air sec dans des endroits climatisés
  • Maladies telles que le syndrome de Sjӧgren
  • Allergies et écoulement nasal
  • Consommation excessive de médicaments comme les antihistaminiques et certains décongestionnants nasaux
  • Utilisation excessive de certains vaporisateurs nasaux contenant des décongestionnants à action topique ou de la cortisone
  • Changements hormonaux (par exemple à la ménopause)

Les croûtes de nez peuvent être le résultat de voies nasales exagérément sèches. Lorsque les sécrétions nasales ne sont pas suffisamment visqueuses pour être balayées dans la cavité nasale, en raison d'un des facteurs mentionnés plus haut, elles finissent par sécher dans le nez, habituellement à proximité des orifices. Le mucus durcit alors pour éventuellement former des croûtes de nez auxquelles on donne également le nom évocateur de « crottes de nez ».

Un moyen de se débarrasser de ces croûtes de nez peu élégantes consiste à se moucher doucement. Il ne faut surtout pas les retirer avec les doigts; des études ont en effet démontré que cette méthode risque d'introduire davantage de bactéries nuisibles dans le nez et de provoquer des infections plus graves.

Les personnes souffrant de sécheresse nasale sont plus sujettes au rhume et à la grippe, au rhume des foins ou à la sinusite.

Comme les mucosités nasales constituent la première ligne de défense pour barrer la route aux bactéries et aux allergènes, une production insuffisante peut augmenter de beaucoup le risque que ces substances nocives se fraient un chemin jusqu'au reste des voies respiratoires.

À la rescousse des nez secs

Heureusement, il est plus facile de traiter un nez sec qu'un nez bouché. Il suffit d'adopter quelques habitudes toutes simples pour empêcher la muqueuse nasale de se dessécher et ainsi faire disparaître la plupart des symptômes.
Essayez ce qui suit:

  • Utilisez un humidificateur pour conserver un certain taux d'humidité dans l'air ambiant
  • Lorsque vous travaillez dans un environnement climatisé, essayez de maintenir la température stable (ni trop froide, ni trop chaude)
  • En cas d'obstruction nasale, optez pour des remèdes naturels pour liquéfier les mucosités au lieu d'utiliser des décongestionnants qui peuvent avoir un effet desséchant
  • N'abusez pas des antihistaminiques
  • Ne retirez pas les croûtes de nez avec vos doigts
  • Utilisez un appareil à vapeur pour dégager le nez et les sinus
  • L'alcool et la fumée peuvent avoir des effets desséchants; évitez-les autant que possible
  • Utilisez un vaporisateur nasal naturellement hydratant et émollient, comme le vaporisateur nasal Soulagement nez sec d'A.Vogel

Utilité des vaporisateurs nasaux

En cas de sécheresse des voies nasales, bien des gens se tournent vers les vaporisateurs nasaux. Le problème avec les vaporisateurs classiques qui sont disponibles sous ordonnance ou en vente libre dans la plupart des pharmacies, c'est que plusieurs finissent par rendre les voies nasales encore plus sèches, tandis que d'autres entraînent de l'accoutumance et peuvent provoquer une congestion rebond.

Certains contiennent des agents de conservation chimiques qui peuvent entraîner plus de dommages et même amincir les voies nasales. Il existe tellement de produits sur le marché qu'on finit par ne plus savoir où donner de la tête – et du nez. Et comme un mauvais choix dans ce rayon peut causer plus de tort que de bien, on a intérêt à ne pas y aller au pif et à bien s'informer sur les ingrédients qu'on s'apprête à inhaler.

Les vaporisateurs à base d'eau saline, comme Soulagement nez sec, sont sûrs et peuvent améliorer substantiellement la circulation des sécrétions. Ils aident aussi à se débarrasser des substances irritantes et des bactéries.
Soulagement nez sec d'A.Vogel contient de l'acide hyaluronique, une substance parfaite pour soulager les voies nasales sèches et irritées. Son action lubrifiante durable permet de garder le nez bien hydraté et apaisé pendant de longues périodes. Le vaporisateur agit en amollissant les croûtes de nez incrustées et en aidant à liquéfier les mucosités dans la cavité nasale pour faciliter leur écoulement dans l'arrière-gorge, puis leur expectoration.
L'acide hyaluronique est une substance qu'on trouve dans la matrice extracellulaire des tissus conjontifs. Ses propriétés pour le conditionnement et le soulagement des muqueuses sont bien connues. Il exerce son action en réparant et en renforçant les cellules épithéliales dans les membranes muqueuses, de sorte qu'elles puissent fonctionner de manière optimale et produire une quantité suffisante de sécrétions pour les voies respiratoires. Des études ont même montré que l'acide hyaluronique favorise la récupération des patients ayant subi des chirurgies du nez ou des sinus.

Le vaporisateur, qui assure une lubrification durable, contient aussi de la camomille, une plante reconnue pour faciliter la guérison des muqueuses nasales ainsi que le soulagement de l'inflammation, le cas échéant.

Soulagement nez sec, à base d'eau saline et d'acide hyaluronique, ne fait pas qu'atténuer les symptômes de sécheresse nasale. Il aide également à prévenir le rhume et la grippe en stimulant la production et la circulation de saines mucosités, de même qu'en formant une barrière pour protéger la paroi nasale. Les allergènes et les bactéries seront ainsi emprisonnés dès la première inhalation et rejetés.

L'utilisation du vaporisateur Soulagement nez sec, en combinaison avec d'autres mesures de prévention (humidificateurs, etc.) empêchera dès le départ ces détestables croûtes de nez de se former et de squatter votre museau.
À vous maintenant de profiter de la saison hivernale!
Références :
https://health.clevelandclinic.org/mucus-and-phlegm-what-to-do-if-you-have-too-much/
https://www.ncbi.nlm.nih.gov/pmc/articles/PMC3199822/
https://www.health.harvard.edu/diseases-and-conditions/what_to_do_about_sinusitis
https://www.ncbi.nlm.nih.gov/pmc/articles/PMC4575661/
https://www.jstor.org/stable/10.1086/506401?seq=1
https://www.sjogrens.org/files/brochures/DryNoseSinuses.pdf
https://www.ncbi.nlm.nih.gov/pmc/articles/PMC4575661/