Pour en finir avec la sinusite chronique

Rhume et grippe


Owen Wiseman
@AVogel_ca


08 décembre 2020

Qu'est-ce que la sinusite chronique?

Le nez est un incroyable produit de l'évolution, qui permet au corps humain de filtrer et d'humidifier l'air. Il comporte quelques cavités sinusales différentes, en paires, dont les sinus frontaux et maxillaires. Ces cavités sont sujettes à l'inflammation; en fait, la sinusite est beaucoup plus répandue qu'on pourrait le croire. Elle affecte les gens de tous âges sans discrimination et est l'un des motifs les plus fréquents de la prescription d'antibiotiques.

À quel type de symptômes doit-on s'attendre?

La sinusite peut provoquer un écoulement purulent, de couleur verte ou jaune; elle peut aussi réduire le sens de l'odorat puisque les mucosités recouvrent les récepteurs permettant de percevoir les arômes. À force de s'accumuler, les bactéries finissent par exercer une pression sur les parois des cavités sinusales. Cette pression déclenche alors un signal et peut se mettre à irradier jusque dans la tête et la mâchoire.

La douleur engendrée par la pression peut devenir carrément invalidante et mettre à l'épreuve même les plus endurcis. Sans parler du risque d'obstruction totale des voies nasales en raison de l'abondance des sécrétions. Risquent alors de s'ensuivre des troubles du sommeil ainsi qu'une respiration buccale pouvant éventuellement mener à l'halitose (mauvaise haleine) et à une moins bonne filtration des pathogènes. Il est à noter que pour officialiser un diagnostic de sinusite chronique, les symptômes doivent être présents depuis au moins 12 semaines.

Quelles sont les causes de sinusite?

Divers pathogènes peuvent être responsables de la sinusite chronique, notamment les membres des familles des streptocoques et des pneumocoques. Certaines espèces de bactéries adorent les milieux sombres et humides comme peuvent l'être les voies nasales. Celles-ci leur fournissent un environnement de choix pour proliférer.

Une recherche effectuée à l'Université de Buffalo en 1999 a signalé la présence d'un champignon dans les sécrétions de plus de 96 % des personnes souffrant de sinusite chronique; après l'administration d'antifongiques, plus de 70 % des patients ont rapporté une amélioration de leur état. Une méta-analyse menée en 2012 a toutefois conclu que les effets indésirables du traitement antifongique outrepassaient ses bénéfices.

De plus, en réaction à l'irritation ou à l'inflammation, les cavités nasales produisent des mucosités pour enrober les tissus et ainsi les apaiser. Ces sécrétions permettent également de protéger les tissus, car les vaisseaux sanguins gonflés se rapprochent de la surface et facilitent l'infiltration de pathogènes. Il faut dire aussi que les substances irritantes comme la fumée de cigarette ou même l'excès de poussière sont des facteurs de risques qui peuvent échauffer le nez, ce qui incite le corps à produire encore plus de mucus.

Il serait sage de consulter votre médecin afin de passer des tests qui permettront d'écarter d'autres causes possibles. Des changements structurels, par exemple des polypes nasaux ou une déviation de la cloison nasale, peuvent nuire à la circulation adéquate de l'air. Des analyses aideront aussi à détecter des affections plus graves, incluant la fibrose kystique ou des déficits immunitaires qui peuvent se manifester notamment par une sinusite.

Sinusite chronique : une condamnation à perpétuité?

Quand on vit avec cette infecgtione chronique au jour le jour, on a vraiment l'impression qu'elle ne nous lâchera jamais. Il est toutefois est possible de l'atténuer, à condition de prendre les bons moyens. Vous pourriez être tenté par les décongestionnants, mais leur utilité pour la sinusite chronique est fort peu documentée.

Fait intéressant à noter, en raison du manque de données sur les bienfaits des décongestionnants pour le traitement de la sinusite, la FDA a ordonné aux fabricants de produits décongestionnants en vente libre de retirer toute référence à la sinusite sur leurs emballages. De plus, ces produits peuvent contenir de l'oxymétazoline, une substance qui agit extrêmement vite en induisant la vasoconstriction dans les voies nasales de même qu'en réduisant la production de mucus et l'enflure. En raison d'un grand nombre d'effets secondaires systémiques, leur utilisation n'est pas recommandée pour une période de plus de 72 heures.

Certains vaporisateurs salins contiennent du chlorure de benzalkonium, un agent de conservation, dont la présence est liée à une affection connue sous le nom de rhinite médicamenteuse. Il a aussi été démontré que le chlorure de benzalkonium affecte grandement la clairance mucociliaire, c'est-à-dire la capacité des voies nasales à expulser les mucosités emprisonnant les pathogènes.

La sinusite chronique est-elle une maladie auto-immune?

Comme nous venons de le voir, les causes de la sinusite chronique sont nombreuses; effectivement, elle peut constituer une manifestation d'affections auto-immunes comme la fibrose kystique.

Y a-t-il moyen de prévenir l'un ou l'autre des symptômes?

Les personnes affligées d'une sinusite chronique ont tout intérêt à réduire leur exposition aux déclencheurs susceptibles d'irriter les voies nasales, notamment les allergènes. Bon nombre de Canadiens peuvent souffrir d'allergies sans le savoir et courent ainsi le risque de développer des symptômes. Si vous soupçonnez la présence d'allergies, n'hésitez pas à consulter votre médecin pour vérifier la pertinence de passer des tests.

Songez également à ajouter des plantes dans votre environnement intérieur. Cela aidera à accroître le taux d'humidité et à réduire légèrement la quantité de composés organiques volatils ainsi que les particules en suspension dans la maison.

On l'aura compris, la sinusite chronique peut être étroitement liée à des bactéries ou des virus. Certains produits naturels dont les propriétés antibactériennes, anti-inflammatoires et antivirales ont été cliniquement prouvées peuvent s'avérer très intéressants. Echinaforce est une préparation à base de plantes biologiques fraîches Echinacea purpurea. Plus d'une vingtaine d'essais cliniques ont démontré son activité virale étendue contre différentes espèces dont le rhinovirus, les virus de l'influenza A et B, le virus respiratoire syncytial et le virus de l'herpès simplex. On a en outre observé que la plante avait des propriétés antivirales contre des espèces telles que Staphylococcus et H. influenzae.

J'ai besoin de soulager mes symptômes!

Même s'il importe avant tout de traiter la cause sous-jacente de la sinusite chronique, les produits qui apportent un soulagement, comme Sinna, ne sont pas à négliger. Un essai clinique mené en 2003 fait état d'un soulagement des symptômes chez 67 % des 81 participants affectés par la sinusite.

Vous aimeriez en savoir plus? N'hésitez pas à vous inscrire au programme « votre conseiller Rhume et Grippe » afin de recevoir de l'information générale directement dans votre boîte de courriel pendant 7 jours!

Références:
https://www.jacionline.org/article/S0091-6749(05)03754-1/fulltext
https://www.ncbi.nlm.nih.gov/books/NBK441934/

https://www.ncbi.nlm.nih.gov/pmc/articles/PMC3906505/

https://www.ncbi.nlm.nih.gov/pmc/articles/PMC4402865/

https://www.ncbi.nlm.nih.gov/pmc/articles/PMC5423572/

https://www.ncbi.nlm.nih.gov/pmc/articles/PMC5480428/

https://pubmed.ncbi.nlm.nih.gov/10566570

https://www.semanticscholar.org/paper/Acute-and-chronic-sinusitis-%3A-treatment-with-a-of-a-Suter-Bommer/3fcbc479f8e08da2b3800592de8b4b5e40d773a4