A.Vogel Blog

Language/Langue

Vertiges et acouphènes

accueil / votre santé / circulation /  vertiges et acouphènes

Traitement de l’acouphène

Le traitement de l’acouphène variera évidemment selon la cause du problème.

0

Le traitement de l’acouphène n’est pas toujours une sinécure, car il est parfois difficile de savoir clairement d’où provient le bruit en question.

Helen Cosgrove, conseillère spécialisée dans les problèmes d’acouphène, nous parle ici des options thérapeutiques qui s’offrent aux personnes incommodées par un acouphène.

Introduction au traitement de l’acouphène

L’acouphène peut s’avérer difficile à traiter. Si on réussit à détecter la cause du problème, c’est en agissant à la source qu’on pourra atténuer le mieux les symptômes. Toutefois, dans bien des cas, il est impossible de mettre le doigt sur une cause précise – l’acouphène apparaît sans crier gare et peut disparaître tout aussi soudainement après plusieurs mois, voire des années.

Traitement de l’acouphène en présence d’une cause sous-jacente

Lorsque l’acouphène est le symptôme d’un autre problème de santé, on pourra souvent éliminer les symptômes en s’attaquant directement au problème initial. Quelques exemples :

  • Une infection de l’oreille moyenne peut être traitée par des antibiotiques.
  • Un surplus ou un bouchon de cérumen peut être traité au moyen de gouttes auriculaires ou par drainage.
  • Les troubles de l’oreille interne provoquant un acouphène, par exemple la maladie de Ménière, peuvent se résorber avec la prise d’un certain type d’antihistaminique.
  • Si l’acouphène est un effet secondaire d’un médicament, la solution logique consistera à trouver un autre produit pour soulager les symptômes.

Traitement de l’acouphène en l’absence de cause sous-jacente

S’il est impossible de connaître l’origine de l’acouphène, il est plus difficile de le traiter et à plus forte raison de le guérir. Votre médecin vous suggérera peut-être différents traitements ou outils pour vous aider à gérer la situation. Il s’agira essentiellement de détourner votre attention des bruits que vous entendez :

  • Un générateur sonore placé près de votre lit et émettant des sons de la nature (bruits de vagues, chants d’oiseaux, etc.), ou encore un bruit blanc, peut vous aider à vous endormir si vous avez des problèmes de sommeil en raison d’un acouphène.
  • Des masqueurs (de petits générateurs de bruit portés dans l’oreille à la manière d’une prothèse auditive) peuvent neutraliser l’acouphène en produisant des sons qui vous distrairont du bruit interne que vous entendez normalement.
  • Si vos symptômes sont plus sévères ou persistants, vous trouverez peut-être un meilleur soulagement par des traitements comme la thérapie cognitivo-comportementale (TCC), une approche centrée sur la modification des pensées et des perceptions par rapport à une situation donnée, ou la thérapie d’habituation à l’acouphène (aussi connue sous le nom de tinnitus retraining therapy ou TRT). Ces traitements aident à neutraliser les sons générés par l’acouphène de la même manière que le ferait un bruit de fond, par exemple le son d’un climatiseur.
  • Votre médecin de famille pourra vous en dire plus sur ces différents traitements.
  • Vous pouvez également prendre vous-même quelques mesures additionnelles, entre autres en évitant certains aliments.

Traitements complémentaires contre l’acouphène

De nombreux traitements complémentaires ou parallèles ont émergé avec les années afin d’atténuer les problèmes d’acouphène :

  • Acupuncture – cette forme de médecine chinoise traditionnelle consiste à insérer de fines aiguilles à des endroits spécifiques du corps
  • Aromathérapie – méthode de relaxation par l’utilisation d’huiles essentielles en massage sur la peau
  • Réflexologie – thérapie basée sur des pressions exercées au niveau de certaines régions des pieds
  • Ostéopathie – manœuvres et massages corporels en vue de corriger des déséquilibres du squelette ou de la posture
  • Suppléments – comme le zinc, les vitamines du complexe B et le magnésium
  • Vinaigre de cidre de pommes dilué dans l’eau ou le miel – remède traditionnel recommandé par les naturopathes
  • Plantes médicinales – il a été démontré que le Ginkgo biloba, entre autres, a un effet bénéfique pour la réduction des acouphènes, en particulier les acouphènes pulsatiles

Qu’en pensez-vous?

Avez-vous trouvé cette information utile? J’aimerais lire vos commentaires. Merci! Sonia Chartier

0 produit(s) dans le panier