Comment garder la tête froide ET élever des enfants durant la périménopause

Ménopause et Périménopause | Stress et sommeil

Cortney Good
Desiree Abecassis
@AVogel_ca


13 mai 2020

Les effets de la périménopause sur le corps, l'humeur et les émotions de la femme

La périménopause est habituellement déclenchée lorsque les menstruations deviennent irrégulières; elle prend fin après une année sans aucun saignement menstruel. Pendant la périménopause, l'œstrogène et la progestérone (hormones féminines) connaissent des fluctuations imprévisibles, à la hausse et à la baisse, jusqu'à ce qu'elles deviennent à nouveau stables une fois la ménopause déclarée. Les manifestations physiques les plus fréquentes sont les suivantes:

  • Bouffées de chaleur
  • Troubles du sommeil
  • Menstruations irrégulières
  • Crampes douloureuses et pertes abondantes
  • Sécheresse vaginale
  • Prise de poids
  • Diminution de la fertilité
  • Modifications de la fonction sexuelle et de la libido
  • Sensibilité des seins
  • Maux de tête
  • Peau sèche
  • Perte de cheveux
  • Incontinence urinaire

Les fluctuations hormonales peuvent également avoir des effets préjudiciables sur la santé mentale et émotionnelle, provoquant des symptômes tels que : sautes d'humeur, irritabilité, colère, dépression, problèmes de mémoire et de concentration, trouble panique et réactions émotionnelles démesurées.

Les difficultés d'élever des enfants à la périménopause

Composer avec tous les symptômes physiques de la périménopause peut déjà être épuisant en soi. Si on ajoute à cela la présence d'un jeune en pleine puberté, on obtient la recette parfaite d'un cocktail explosif. La plupart des mères amorceront leur périménopause alors que leurs enfants sont au stade de l'adolescence. Certaines femmes qui décident d'avoir des enfants à un âge plus tardif pourraient également trouver difficile de s'occuper d'un bambin très actif.

La périménopause peut faire en sorte qu'une mère se sente perpétuellement fatiguée, soupe au lait et irritable, sans même s'en rendre compte. D'où des réactions parfois inattendues, comme réprimander les enfants sans raison valable, ou encore s'écrouler en larmes parce que ceux-ci argumentent au lieu d'obéir. Les enfants plus jeunes ne comprendront peut-être pas ce qui se passe et finiront par avoir peur de leur maman naguère si affectueuse.

Les ados, quant à eux, représentent un défi d'un tout autre ordre. Au moment où ils ont les hormones dans le tapis et essaient tant bien que mal de s'adapter à un corps en pleine transformation, à des poussées d'acné et aux pressions de leur entourage, leurs mères sont aux prises avec des hormones en chute libre. Entre ces deux planètes qui suivent une trajectoire totalement opposée, la collision est pratiquement inévitable.

Élever des enfants durant la périménopause n'est pas nécessairement facile pour une mère. Celle-ci aura grandement besoin d'un environnement favorable et idéalement du soutien d'un autre adulte.

Il lui faudra aussi développer un peu d'indulgence envers elle-même et ne pas s'oublier. Plus elle prendra soin d'elle durant cette période, plus la transition se fera en harmonie et plus elle aura d'énergie pour aider son ado à faire face à sa propre tempête hormonale. Le fait que mère et enfant doivent naviguer en même temps dans des eaux troubles peut même fournir l'occasion de partager leurs expériences respectives et de renforcer leur relation.

Conseils pour aider les mères à prendre soin d'elles-mêmes pendant la périménopause

De nos jours, la famille et le travail prennent beaucoup de place dans la vie des mères, qui relèguent souvent leur santé et leur bien-être personnel au second, voire au dernier plan. À l'arrivée de la périménopause, il est important pour elles de prendre conscience de ce qui se passe dans leur corps et de s'occuper un peu plus d'elles-mêmes. Heureusement, il existe pour cela des gestes tout simples et des remèdes naturels pour s'aider (et aider du même coup les proches) à mieux traverser la périménopause.
Habitudes de vie :

  • Bouger et faire quotidiennement de l'exercice – marcher, nager, ou encore se détendre par des séances de yoga ou des cours de tai-chi. L'exercice est un moyen naturel d'éliminer le stress et de stimuler les « hormones du bonheur » (endorphines) produites par l'organisme.
  • Prendre du temps pour soi. Réserver une période de la journée, ne serait-ce que 30 minutes, pour pratiquer une activité agréable qu'on ne trouve jamais le temps de faire.
  • Discuter en famille des changements d'humeur liés à la périménopause et demander du soutien. Parler ouvertement des problèmes dans un environnement bienveillant aura un effet positif.
  • Modifier les habitudes alimentaires, de manière à éviter les aliments transformés et sucrés qui peuvent accentuer l'inflammation et aggraver la douleur et les crampes.
  • Consommer des aliments riches en vitamines B (légumes-feuilles vert foncé, légumineuses, noix) pour soutenir le système nerveux.
  • Contacter des amies qui sont aussi en périménopause ou qui ont atteint la ménopause, pour partager expériences, points communs, bons trucs et anecdotes.

Prendre des suppléments qui favorisent l'équilibre hormonal, atténuent les sautes d'humeur et aident à traiter l'insomnie:

  • Menosupport Complex d'A.Vogel constitue une formidable solution pour régulariser et équilibrer les hormones féminines. Les isoflavones utilisées dans la préparation sont un groupe de phytonutriments qui exercent une activité œstrogénique; on les désigne souvent comme étant des phytoestrogènes. Ces œstrogènes d'origine végétale ont la capacité de se fixer aux récepteurs d'œstrogène, ce qui aide à stabiliser les niveaux d'hormones.
    Des études ont montré un effet positif sur les bouffées de chaleur, la santé vaginale et le taux de lipides sanguins. Les phytoestrogènes sont présents dans plus 300 types de plantes différentes, mais le type de plus couramment utilisé pour le traitement des symptômes de périménopause et de ménopause provient de dérivés du soya.
    Le magnésium, un des minéraux figurant parmi les ingrédients de Menosupport Complex, est impliqué dans la plupart des processus physiologiques du corps. Une carence en magnésium peut être à l'origine de symptômes comme la fatigue, l'anxiété, l'insomnie, le syndrome des jambes sans repos, le brouillard mental, l'humeur maussade, les fringales et même la fragilisation des cheveux et des ongles. Les symptômes d'une carence en magnésium sont à ce point semblables à ceux de la périménopause que la prise d'un supplément pendant cette période de transition peut atténuer la plupart d'entre eux. Des études indiquent même que le magnésium est efficace pour le traitement des bouffées de chaleur.
    La dose de magnésium recommandée se situe entre 200 et 270 mg; les effets secondaires sont rares. Une consommation accrue d'aliments riches en magnésium comme les légumes-feuilles verts, les avocats et le chocolat noir peut également s'avérer fort bénéfique.
  • Passiflore d'A.Vogel aide à améliorer l'humeur et à atténuer l'insomnie.
    La passiflore est une plante médicinale connue pour son action relaxante dans les cas d'hyperactivité physique; elle agit en outre contre l'insomnie, la dépression et l'anxiété. Elle pousse dans les régions tropicales d'Amérique du Sud, d'Asie et d'Australie. Lors d'une étude menée auprès de femmes qui prenaient de la passiflore pour soulager leurs symptômes de périménopause, on a observé des améliorations notables dans les trois premières semaines de traitement. Les chercheurs ont noté en particulier une diminution de la colère, de la dépression, de l'anxiété et de l'insomnie, ainsi qu'une meilleure qualité de sommeil. Les effets antidépresseurs de la passiflore s'expliquent par sa capacité à accroître les niveaux de sérotonine, hormone qui, lorsqu'elle se trouve en quantité insuffisante, contribue grandement aux états dépressifs.
    La prise de passiflore comporte de nombreux bienfaits pour les mères en périménopause. La plante peut aider à calmer la nervosité, l'agitation, la colère et la dépression. Comme la passiflore favorise une bonne nuit de sommeil, les femmes qui en prennent se sentiront plus reposées et auront davantage d'énergie pour passer à travers la journée. Elles seront plus résilientes face aux stress. Les effets apaisants de la passiflore pourront également se faire sentir pour éviter les débordements émotionnels, en particulier dans les situations de haute tension qui risquent de survenir tôt ou tard lorsqu'on élève des enfants.

La traversée de la périménopause peut sembler périlleuse, mais cette période cruciale dans la vie d'une femme peut se dérouler de façon beaucoup plus harmonieuse et agréable si on fait l'effort de prendre soin de soi, si on demande à nos proches de nous soutenir et si on profite des vertus des suppléments naturels.
Références :
https://emedicine.medscape.com/article/295382-overview
https://www.ncbi.nlm.nih.gov/pmc/articles/PMC4834516/
https://www.health.harvard.edu/womens-health/dealing-with-the-symptoms-of-menopause
https://www.nia.nih.gov/health/hot-flashes-what-can-i-do
https://www.ncbi.nlm.nih.gov/pmc/articles/PMC6780855/
https://www.avogel.co.uk/health/menopause/videos/why-you-need-magnesium-during-menopause/
https://www.ncbi.nlm.nih.gov/pmc/articles/PMC3085555/
https://www.ncbi.nlm.nih.gov/pmc/articles/PMC3203277/
https://e-jmm.org/DOIx.php?id=10.6118/jmm.2017.23.3.156