Vos règles sont-elles plus douloureuses durant la périménopause?

Vos monstruations sont-elles devenues plus douloureuses récemment?

Ménopause et Périménopause | SPM | Santé des femmes


Mackie Vadacchino
@AVogel_ca


27 juin 2019

Les menstruations sont-elles plus douloureuses pendant la périménopause?

C'est une question que l'on nous pose souvent. Quand vos règles commencent à changer, d'autres modifications peuvent également se produire. Beaucoup de femmes commencent à se demander si certaines choses sont normales, si elles sont censées se produire, ou si quelque chose ne va pas.

Les menstruations changent pendant la périménopause

La périménopause est l'étape transitoire, avant la ménopause, lorsque vos menstruations commencent à changer. À ce stade, vos règles peuvent commencer à se rapprocher, durer plus longtemps ou être plus abondantes, ou encore elles peuvent faire tout l'opposé : devenir irrégulières, s'espacer, ou devenir plus légères. Il se pourrait même que vous n'ayez des règles que tous les trois mois environ.
Bien que toutes ces variations soient normales, elles peuvent influer sur ce que vous ressentez et également vous causer beaucoup d'inconfort dans la région pelvienne.

Est-il normal que les douleurs menstruelles augmentent?

Si vos menstruations commencent à se rapprocher ou durent plus longtemps, vous risquez de souffrir d'une carence en fer. De faibles taux de fer peuvent causer un certain nombre de problèmes de santé, c'est pourquoi c'est quelque chose qu'il faut surveiller si vous avez eu plusieurs fois des règles qui ont duré un peu plus longtemps que d'habitude ou ont été un peu plus abondantes.

Quand vous commencez à sauter des menstruations, c'est parce que votre niveau d'œstrogène ne parvient pas à être suffisamment élevé chaque mois pour les déclencher. Toutefois, il se produit toujours un épaississement de la muqueuse utérine, et quand vous avez finalement vos règles, votre utérus commence à se débarrasser de cette muqueuse, ce qui peut causer des spasmes, des crampes et de la douleur.

D'autres symptômes peuvent aussi entrer en jeu. Une fois que vos niveaux d'œstrogène commencent à baisser, il se peut que vous commenciez à sauter des menstruations. Des niveaux d'œstrogène bas peuvent également augmenter la perception de la douleur, et faire en sorte que vous souffriez plus que la normale.
Ce qui peut également arriver, c'est qu'en même temps que les œstrogènes commencent à changer, le montant de magnésium que vous absorbez fait de même, surtout si déjà vous n'en retirez pas suffisamment de votre alimentation. Des niveaux de magnésium bas contribuent aux crampes d'estomac auxquelles s'ajoutent les crampes utérines quand vous avez vos règles.

Qu'est-ce qui peut bien aussi causer de la douleur?

Autre chose qui peut causer beaucoup de douleur dans la région pelvienne (la région autour du ventre et du nombril) : les fibromes. Bien qu'ils soient fréquents, beaucoup de femmes en ont de minuscules dans l'utérus qui ne leur causent jamais de problèmes et passent inaperçus. À mesure que vos hormones commencent à changer, ces micro-fibromes peuvent grossir et causer beaucoup de douleur et d'inconfort. Les polypes sont un autre type d'excroissances qui peuvent se développer dans l'utérus.

Et puis, il y a les maladies inflammatoires pelviennes, dans lesquelles un organe ou plus de la région pelvienne, comme l'utérus, peut devenir enflammé et causer une gêne persistante.

Vous pouvez également avoir un prolapsus, lorsque les organes pelviens – principalement la vessie, l'utérus et l'intestin – changent de position. Les muscles de la ceinture pelvienne, qui, essentiellement, maintiennent le tout en place, tendent à se relâcher avec l'âge, et lorsqu'ils commencent à s'affaisser, ils peuvent se déplacer, causant souvent beaucoup de douleur et d'inconfort.
Certaines femmes décrivent une sensation de lourdeur ou une pression constante dans cette région, en particulier lorsqu'elles s'assoient ou font un peu d'exercice.

L'autre chose qui peut arriver, comme je l'ai dit auparavant, est que vous commenciez à sauter des menstruations, et que l'accumulation de tissu utérin entraîne des problèmes particuliers quand vous avez vos règles.

Il n'y a pas de fumée sans feu

L'autre chose qui peut se produire est que vous pouvez ressentir des douleurs de règles sans en avoir. Vous avez peut-être constaté que vous n'aviez plus vos menstruations depuis trois, quatre, cinq ou six mois, mais chaque mois, au moment où vous auriez dû les avoir, vous avez des crampes et parfois des symptômes de syndrome prémenstruel comme une sensibilité des seins, des envies incontrôlables de sucre ou des ballonnements.

Ce qui arrive dans ce cas-ci, c'est que vous ne produisez pas assez d'œstrogène pour déclencher un saignement. Or pour certaines femmes, ce type de « cycle mensuel fantôme » peut durer un bon bout de temps avant que tout rentre dans l'ordre.

Comme vous pouvez le voir, un certain nombre de facteurs peuvent contribuer à la gêne pelvienne pendant la périménopause.

Comment soulager les douleurs menstruelles pendant la périménopause

Les bonnes nouvelles : plusieurs choses peuvent vous aider!

  • La chaleur. De nombreuses femmes trouvent que le fait de s'allonger avec une bouillotte d'eau chaude sur la région pelvienne peut soulager la douleur et l'inconfort.
  • Les choses à éviter. Il est important de réduire la consommation de boissons contenant de la caféine et d'aliments à teneur élevée en sucre et en sel, car ils peuvent aggraver ces symptômes.
  • Allez faire une marche. L'exercice peut souvent aider. L'un des meilleurs exercices pour la région pelvienne et pour la digestion est la marche, qui contribue à masser les organes internes, le tube digestif, l'utérus, l'intestin et la vessie. Et très souvent, parce que vous faites un peu d'exercice, vous augmentez le flux sanguin vers cette région, ce qui peut faire une différence notable. Une promenade relaxante de 10 à 15 minutes pendant la journée peut souvent faire beaucoup de bien.
  • Dormez sur le côté. Quand les symptômes surviennent la nuit, beaucoup de femmes trouvent que se coucher sur le côté en position fœtale les détend et relaxe les muscles.
  • Le gatillier. Si vous avez des crampes et des règles abondantes, prolongées et anormalement fréquentes, pour autant que vous ne preniez pas de contraceptif ou ne suiviez pas de traitement hormonal, vous pouvez envisager de prendre du gattilier (Agnus castus). Cette plante est connue pour réguler efficacement les menstruations et peut aussi soulager l'inconfort. La seule chose à garder à l'esprit est que ce remède prend environ deux à trois mois à faire effet, et ne constitue donc pas une solution miracle.
  • Prenez du magnésium. Une autre option est le magnésium. De faibles taux de magnésium, comme je l'ai mentionné auparavant, peuvent perturber la fonction musculaire et vous donner des crampes. La simple prise de magnésium peut souvent faire des merveilles pour ce type de douleurs et de crampes menstruelles; alors si vous rencontrez régulièrement ces problèmes, cela vaut la peine d'en ajouter à votre alimentation.
  • Buvez beaucoup d'eau. L'eau est essentielle, la déshydratation ne pouvant qu'empirer les choses.
  • Faites travailler vos intestins. Dernier point, mais non le moindre : la constipation. Pour mieux comprendre ce symptôme, il convient de jeter un coup d'œil à l'ensemble de la région pelvienne. Le tube digestif, l'utérus, la vessie et l'intestin logent tous ici, si bien que si vous êtes constipée ou très ballonnée, la pression s'exercera sur tous ces organes, entraînant beaucoup d'inconfort. Le problème de la périménopause est que, à mesure que vos niveaux d'œstrogène baissent, votre digestion peut également être touchée, vous rendant plus susceptible de souffrir de constipation, de ballonnements et de lourdeurs. Si cela semble être votre cas, il vous faudra résoudre rapidement le problème.
    Comment? Commencez par une tonne d'eau. Vous pouvez également prendre un laxatif léger à court terme le temps que les choses se replacent. Et n'oubliez pas de manger beaucoup de fruits et de légumes frais et un petit peu de bonne fibres pour que tout fonctionne bien.

Quand consulter votre médecin

Bien sûr, les douleurs pelviennes peuvent être causées par beaucoup d'autres choses. Si la douleur persiste, que vous avez suivi ces conseils et qu'ils n'ont rien donné, ou encore si la douleur empire ou a atteint un point tel que vous devez prendre des analgésiques tous les jours, il est important de demander conseil à un médecin.

Allez voir votre médecin et faites-vous examiner pour vous assurer qu'il n'y a rien d'autre.
Nous espérons que ces conseils vous aideront à résoudre vos problèmes. Si certaines d'entre vous ont ressenti plus de douleurs menstruelles pendant la périménopause et ont trouvé quelque chose qui les a réellement aidées, faites-le nous savoir : nous aimerions également connaître vos conseils!