5 déclencheurs de maux de tête à la périménopause

Ménopause et Périménopause | Santé des femmes

Cortney Good
Desiree Abecassis
@AVogel_ca


08 juillet 2020

Périménopause et maux de tête : quel est le lien?

Les changements hormonaux qui surviennent à la périménopause, en particulier la baisse de l'œstrogène, sont probablement la principale cause des maux de tête durant cette période.

Ce déclin des taux d'œstrogène est également associé à une diminution de la sérotonine (un neurotransmetteur) dans le cerveau, ce qui peut nuire au fonctionnement d'un nerf crânien du nom de trijumeau. Une telle cascade d'événements peut avoir pour effet de déclencher des maux de tête ou des migraines. Donc, si une femme éprouve davantage de céphalées durant la périménopause, il ne faut peut-être pas chercher trop longtemps : les fluctuations hormonales pourraient fort bien être les principales coupables.

5 déclencheurs fréquents de maux de tête durant la périménopause

La chute des taux d'hormones peut provoquer divers symptômes comme des sueurs nocturnes, des bouffées de chaleur, des menstruations plus abondantes et des sautes d'humeur, ouvrant la porte à d'autres problèmes de santé qui peuvent alors déclencher des maux de tête.

  1. Déshydratation. Le maintien de l'équilibre hydroélectrolytique est essentiel au fonctionnement optimal de l'organisme. Chaque jour, nous perdons une certaine quantité de liquide par la transpiration et la miction. Il est facile de compenser cette perte en buvant ou en mangeant certains aliments riches en fluides. Si le corps perd rapidement de l'eau, toutefois, il y a un risque de déshydratation.
    Une céphalée peut alors s'ensuivre. Le manque de fluides fait en sorte que le cerveau se contracte ou se resserre temporairement; du même coup, il se détache du crâne, ce qui cause un inconfort et déclenche un mal de tête de déshydratation. Une fois réhydraté, le cerveau reprend sa taille et sa position habituelles, et le mal de tête se dissipe.
  2. Bouffées de chaleur. Il s'agit d'une sensation ou une vague soudaine de chaleur qui traverse le corps. Au moment où cela se produit, le rythme cardiaque augmente – ce qui accentue l'impression de chaleur. La fluctuation des taux d'œstrogène peut affecter les vaisseaux sanguins; les changements brusques au niveau de la dilatation des vaisseaux peuvent alors donner lieu à des bouffées de chaleur. De nombreuses femmes se plaignent de maux de tête après avoir subi une bouffée de chaleur. Cela se produit parce que les vaisseaux sanguins s'ouvrent soudainement à cause de la chaleur, ce qui provoque des spasmes.
  3. Anxiété et stress. La plupart des gens éprouvent des céphalées de tension lorsqu'ils sont stressés ou inquiets de quelque chose. La périménopause peut provoquer des symptômes qui engendrent de l'anxiété et du stress. Chez les femmes en périménopause, ce type de mal de tête est une réponse physique à la tension émotionnelle qu'elles vivent à ce moment de leur vie.
  4. Mauvaise posture. Votre façon de vous asseoir au bureau, de tenir votre téléphone, de taper sur votre clavier d'ordinateur – tout cela et bien d'autres activités quotidiennes, si elles ne sont pas exécutées correctement, peut donner lieu à des maux de tête. La tension ou la raideur musculaire est une cause fréquente de céphalées. Une mauvaise posture oblige les muscles à se contracter afin de s'adapter à la pression qu'ils subissent.
  5. Régime alimentaire. Plusieurs études pointent du doigt certains aliments et boissons comme déclencheurs de maux de tête. Les boissons alcooliques, les viandes transformées et les fromages vieillis sont au nombre des responsables souvent cités. Le sevrage ou la diminution de la consommation de caféine, le jeûne de même que certaines carences nutritionnelles peuvent aussi entraîner des maux de tête, tout comme un régime hypocalorique.

Comment prévenir les maux de tête durant la périménopause?

Réjouissez-vous, car il existe plusieurs moyens de gérer les maux de tête associés à la périménopause. En apportant les changements suivants à ses habitudes de vie et d'alimentation, et en ayant recours à des remèdes appropriés, les femmes peuvent réussir à atténuer ou à prévenir ces malaises qui empoisonnent leur existence.

  • Journal des habitudes de vie. Tenir un journal est un excellent moyen d'identifier les déclencheurs de vos maux de tête. Notez ce que vous avez mangé dans les heures précédant l'apparition d'un mal de tête; cela pourrait vous aider à établir un portrait de vos habitudes alimentaires. Si vous voyez une tendance se dessiner, il serait sage d'éviter l'aliment suspect. Vous pourrez alors vérifier si le fait de bannir cet aliment précis de votre menu change quelque chose à la fréquence et à l'intensité de vos maux de tête.
  • Exercice. La pratique régulière de l'activité physique peut également aider à prévenir les maux de tête. Essayez de faire au moins 30 minutes d'exercice chaque jour, ou au moins 3 ou 4 fois par semaine. Une séance de cardiovélo, une longue promenade ou une période de natation sont des options très bénéfiques sur le plan physique.
  • Thérapie comportementale. La rétroaction biologique (biofeedback) et les techniques de relaxation sont deux types de thérapies comportementales dont l'utilité est reconnue pour aider certaines femmes à gérer leurs maux de tête, même lorsqu'ils sont intenses. Par différentes techniques et méthodes, on arrive à contrôler la manière dont l'organisme réagit à l'anxiété, à la tension musculaire et même à la douleur.
  • Suppléments. Certains suppléments alimentaires s'avèrent d'une certaine efficacité pour limiter la fréquence des maux de tête. La vitamine B2, la vitamine D, la coenzyme Q10 et le magnésium sont les favoris à ce chapitre9.
  • Remèdes à base de plantes.
    Isoflavones de soya. Menosupport Complex d'A.Vogel est un précieux allié pour les femmes qui éprouvent des maux de tête à la périménopause. Ce remède contient des isoflavones de soya, qui procurent des œstrogènes d'origine végétale. Ces derniers aident les femmes à s'adapter à la baisse d'œstrogènes durant la périménopause. Ce déclin hormonal pouvant être à l'origine de maux de tête, un apport supplémentaire aura un effet positif. Le magnésium présent dans la formule peut également atténuer les céphalées de tension en favorisant le relâchement du stress et la relaxation.
    Teinture de paille d'avoine. Avenaforce d'A.Vogel est un remarquable remède naturel que les femmes peuvent utiliser à long terme pour soulager leurs symptômes de ménopause, en particulier ceux qui sont liés à l'anxiété. Il aide à combattre les méfaits du stress et à nourrir les systèmes nerveux mis à mal. Avenaforce joue un rôle de soutien fort bienvenu durant cette période cruciale dans la vie d'une femme.
    Teinture de passiflore d'A.Vogel. La passiflore est une plante qui a fait l'objet d'études quant à ses propriétés pour atténuer les symptômes de ménopause tels que bouffées de chaleur, sueurs nocturnes, insomnie, dépression, sautes d'humeur et maux de tête.

Conclusion

Le fait d'éviter les 5 déclencheurs ci-dessus pourrait apporter un soulagement aux femmes qui éprouvent des maux de tête à la périménopause – et même éviter leur apparition, purement et simplement. Il est rassurant de savoir que des remèdes naturels et des changements aux habitudes de vie peuvent aider grandement à gérer ces désagréables symptômes.

Références
https://primewomen.com/health/wellness/what-is-perimenopause-guide/
https://www.uptodate.com/contents/estrogen-associated-migraine
https://www.medicalnewstoday.com/articles/318660#Symptoms-at-each-stage
https://www.verywellhealth.com/understanding-dehydration-as-a-headache-trigger-1719534
https://www.medicalnewstoday.com/articles/327481#other-signs-and-symptoms-of-menopause
https://www.healthline.com/health/headache/anxiety-headaches
https://www.inquirer.com/philly/blogs/sportsdoc/Could-my-poor-posture-be-causing-my-headaches.html
https://www.healthline.com/nutrition/migraine-diet#section8
https://www.healthline.com/health/menopause-headaches#treatment
https://www.healthline.com/health/natural-remedies-for-perimenopause#soy
https://www.consciouslifestylemag.com/natural-remedies-and-herbs-for-menopause/
https://www.fwhc.org/menopause/menopause-years.htm
https://www.ncbi.nlm.nih.gov/pmc/articles/PMC3203277/