A.Vogel Blog
 

Blogue A.Vogel – Sain et Naturel

Pour cultiver sa santé!

Les allergies aux noix sont-elles plus répandues qu’il y a 20 ans?

par Dominique Vanier, B.Sc.H., M.Env.Sc., le 24 February 2016, Allergies@fr
allergies aux noix

Si vous avez l’impression qu’il a aujourd’hui plus d’allergies aux arachides qu’avant, vous voyez juste.

Il semble y avoir dans chaque classe au moins un élève ayant gagné à la loterie des allergies. De fait, les cas d’allergies aux arachides ont plus que triplé entre 1997 et 2008 aux États-Unis; plus de 400 000 enfants en souffrent à l’heure actuelle.

De nombreux environnements, à l’échelle du foyer familial ou d’une école élémentaire tout entière, sont désormais des lieux « exempts de noix »…

La montée des allergies aux arachides et aux noix peut s’expliquer par une théorie bien connue en immunologie, l’hypothèse hygiénique. Selon cette hypothèse, une sous-exposition aux micro-organismes, tôt dans l’enfance, jumelée à des environnements de plus en plus propres et aseptisés, empêcherait le développement des mécanismes immunorégulateurs responsables de l’efficacité du système immunitaire.

En d’autres termes, notre obsession de la propreté et l’absence de contact avec la saleté pourraient contribuer à une incidence accrue des allergies. À partir de là, on ne s’étonnera pas qu’il y ait une corrélation entre le statut socio-économique supérieur et l’augmentation des cas d’allergies aux arachides chez les enfants.

Malheureusement, il n’existe aucun remède à une allergie aux arachides ou aux noix – il s’agit d’une réaction inévitable des personnes allergiques. Ces allergies peuvent être légères et se manifester par des symptômes comme des démangeaisons ou de l’urticaire, mais elles peuvent aussi s’avérer très sévères et entraîner un choc anaphylactique. Une telle réaction risque d’être fatale en l’absence d’administration immédiate d’épinéphrine (au moyen d’un auto-injecteur EpiPen) et d’une intervention médicale d’urgence.

Il n’y a pas toutefois matière à désespérer – plusieurs recherches de pointe ont donné lieu à des percées en vue de sensibiliser le système immunitaire aux protéines qui déclenchent les réactions allergiques aux noix. L’immunothérapie sublinguale (ITSL), qui consiste en une exposition graduelle à l’élément allergène sous une surveillance médicale très stricte, peut diminuer l’intensité de l’allergie avec le temps. Une étude clinique aléatoire a permis d’observer une désensibilisation aux arachides chez 70 % des participants.

Prévention

Il est aussi tout à fait possible de prévenir une allergie aux arachides ou aux noix. Nous savons maintenant que les femmes enceintes non allergiques qui consomment des arachides et des noix pendant leur grossesse diminuent de façon notable le risque que leur enfant développe une allergie aux noix par la suite.

Tout n’est pas perdu pour les personnes qui ont le malheur d’être allergiques; il existe plusieurs interventions pour minimiser l’exposition aux allergènes et, selon la sévérité de l’allergie, en atténuer les symptômes :

  • Éviter les aliments déclencheurs. Santé Canada exige que la présence d’allergènes alimentaires prioritaires, entre autres les arachides, soit mentionnée sur l’étiquette des produits qui en contiennent. S’abstenir de consommer des aliments contenant des arachides ou des noix est le meilleur moyen d’éviter une réaction allergique.
  • S’informer. Les arachides et les noix entrent dans la composition de centaines d’aliments, du chili aux friandises en passant par les vinaigrettes. Il existe même des sources non alimentaires d’arachides, notamment des médicaments, des cosmétiques et des écrans solaires. Si un ingrédient vous est inconnu, il est préférable d’éviter l’aliment ou le produit jusqu’à ce que vous ayez fait des vérifications plus approfondies.
  • Emportez vos propres aliments et collations. À l’école ou au travail, évitez l’exposition à de possibles allergènes alimentaires en optant pour des plats cuisinés à la maison.
  • Soulagez vos symptômes. Les personnes ayant de légères allergies aux noix (qui ne mettent pas la vie en péril) pourront bénéficier d’un certain répit grâce à Soulagement Allergies ou à Sinna, qui aident à normaliser les niveaux d’histamine et à réduire la congestion des sinus.
  • Partagez votre expérience. Lorsqu’une personne est allergique aux noix, il est important que ses collègues de travail ou ses camarades de classe soient au courant de la présence et de la sévérité de son allergie. En partageant vos antécédents de santé, vous pouvez minimiser votre exposition aux substances allergènes dans les endroits que vous fréquentez.

En cas de doute quant à la présence d’une allergie aux arachides ou aux noix (chez vous-même ou chez votre enfant), il faut absolument consulter votre médecin et passer un test d’allergie.

Références :
http://www.ncbi.nlm.nih.gov/pmc/articles/PMC4178161/
http://acaai.org/allergies/types/food-allergies/types-food-allergy/tree-nut-allergy
http://www.webmd.com/allergies/news/20100514/peanut-allergies-in-kids-on-the-rise
http://www.ncbi.nlm.nih.gov/pmc/articles/PMC2841828/
http://www.medicinenet.com/peanut_allergy/article.htm
http://www.ncbi.nlm.nih.gov/pmc/articles/PMC4178161/
https://archpedi.jamanetwork.com/article.aspx?articleid=1793699
http://acaai.org/news/socioeconomic-status-linked-childhood-peanut-allergy
http://foodallergycanada.ca/about-allergies/food-allergens/peanuts/

Read more:
ronflements
Comment mettre fin aux ronflements?

Quand vous dormez, vos ronflements retentissent dans toute la maison et les murs en tremblent? Bref, une fois la nuit...

Close