Quelle est la différence entre la périménopause et la ménopause?

Lorsqu’on parle de périménopause et de ménopause, s’agit-il de la même chose?

Ménopause et Périménopause | Santé des femmes

Cortney Good
Desiree Abecassis
@AVogel_ca


13 août 2019

Et pour répondre en un mot à la question de départ : non, les deux termes ne sont pas interchangeables!

La ménopause comporte 3 phases distinctes :

1. La périménopause
2. La ménopause
3. La postménopause
La périménopause, la ménopause et la postménopause font toutes partie du vaste processus qui s'enclenche lorsque la période de reproduction de la femme tire à sa fin. La périménopause est la première étape de ce processus, qui peut durer environ 8 à 10 ans avant la ménopause comme telle, c'est-à-dire l'arrêt définitif des menstruations. La ménopause se termine par la phase de postménopause.

Qu'est-ce que la périménopause?

La périménopause, qui est l'étape de transition précédant la ménopause, peut commencer jusqu'à 8 à 10 ans avant la ménopause. La production d'œstrogène par les ovaires amorce son déclin à la fin de la trentaine ou dans la quarantaine. Cette étape se prolonge jusqu'à ce que les ovaires cessent de libérer des ovules. Durant la dernière année de la périménopause, les niveaux d'œstrogène diminuent graduellement; certaines peuvent alors remarquer de légers changements physiques, notamment une irrégularité de leurs règles.

Au cours de cette dernière année, les règles peuvent devenir légères ou au contraire très abondantes pendant une période plus ou moins longue. Certaines femmes sautent littéralement leurs menstruations et peuvent alors passer jusqu'à 60 jours sans aucun saignement. Ces fluctuations des pertes menstruelles sont associées à l'état de la paroi utérine. Chez les femmes ayant des règles abondantes, cette paroi devient souvent plus épaisse avant d'être évacuée, comparativement aux femmes qui ont moins de pertes. Les modifications des taux de progestérone peuvent également être en cause.

Lorsque les menstruations deviennent erratiques, les femmes peuvent penser qu'elles sont en ménopause et qu'elles ne peuvent plus concevoir d'enfant. Ce n'est toutefois pas le cas; il est effectivement possible pour une femme de tomber enceinte pendant sa périménopause.
L'étape de la périménopause n'est révolue que lorsque la femme n'a pas eu de menstruations pendant au moins 12 mois consécutifs.

En quoi a ménopause diffère-t-elle de la périménopause?

La femme entame sa ménopause lorsqu'elle n'a plus ses règles. Normalement, il faut une absence de pertes sanguines pendant une année complète pour confirmer la ménopause. Cette étape survient en général vers la fin de la quarantaine ou le début de la cinquantaine, l'âge moyen de la ménopause étant 51 ans. Dans les cas où la femme a subi une ablation chirurgicale des ovaires, la ménopause peut survenir de façon prématurée.

Modifications hormonales durant la périménopause

Durant la périménopause, les taux d'œstrogène et de progestérone peuvent varier, suscitant des réactions en cascade dans l'organisme. Ces changements hormonaux sont dus au fait que les ovaires ne produisent plus le même volume ou le même taux d'hormones que durant les plus jeunes années de la femme.
Les ovaires produisent de l'œstrogène, de la progestérone et de la testostérone. L'œstrogène et la progestérone sont responsables du cycle menstruel et des menstruations elles-mêmes. L'œstrogène affecte également d'autres aspects de la santé, notamment au niveau du cœur, de l'utilisation du calcium et même de la cholestérolémie. À mesure qu'une femme se rapproche de la ménopause, elle peut s'attendre à ce que les taux de ces hormones chutent radicalement et que les symptômes se manifestent avec plus d'intensité.

Symptômes de ménopause

Pendant qu'elle navigue à travers les différentes étapes de sa ménopause, il est fort probable que la femme éprouvera toute une gamme de symptômes, à un moment ou à un autre. Voici quelques-uns des symptômes qui guettent les femmes durant la périménopause et la ménopause en raison de la baisse des taux d'œstrogène :

  • Insomnie
  • Bouffées de chaleur
  • Sueurs nocturnes
  • Sautes d'humeur, dépression et irritabilité
  • Trous de mémoire
  • Modifications de la libido
  • Changements cutanés
  • Perte de masse osseuse
  • Douleurs musculaires et articulaires
  • Troubles cardiovasculaires
  • Règles irrégulières
  • Sécheresse vaginale ou inconfort durant les rapports sexuels
  • Amincissement des cheveux ou apparition de poils sur le visage

Gestion et traitement de la ménopause

Il vaut toujours mieux utiliser une approche naturelle pour gérer la périménopause et la ménopause. Il faut aussi savoir que ce ne sont pas toutes les femmes qui vivront des fluctuations hormonales pénibles; certaines pourraient n'avoir besoin d'aucun traitement.
Les solutions les plus courantes pour atténuer les symptômes de la ménopause sont les suivantes :

  • Hormonothérapie substitutive (HTS), qui souvent ne va pas sans entraîner des effets indésirables
  • Lubrifiant vaginal
  • Pratique régulière de l'exercice
  • Augmentation de l'apport en calcium et vitamine D
  • Prise de suppléments pour faciliter la traversée de cette période difficile

Menosupport Complex d'A.Vogel est excellent pour l'équilibre hormonal et Menoforce est très efficace pour réduire les bouffées de chaleur durant le jour et les sueurs durant la nuit.
D'autres mesures peuvent également être prises, par exemple adapter le régime alimentaire pour pallier les changements qui se produisent dans l'organisme. Les isoflavones du soya de même que la sauge sont des remèdes naturels qui peuvent se révéler d'un grand secours pour soulager les symptômes de ménopause.
Par ailleurs, il est toujours bon d'éviter les éléments susceptibles d'exacerber les symptômes, comme les aliments épicés, les boissons brûlantes et les températures chaude.

Qu'est-ce qui caractérise la période appelée postménopause?

On parle ici des années qui suivent la ménopause. Au cours de cette phase, les symptômes de ménopause (par exemple les bouffées de chaleur) peuvent s'atténuer pour de nombreuses femmes. Par suite de la diminution de leurs taux d'œstrogène, les femmes en postménopause courent un risque accru de multiples problèmes de santé, notamment les maladies cardiovasculaires et l'ostéoporose.

Faire appel aux plantes pour affronter les fluctuations hormonales

L'adoption d'une alimentation à base de plantes est une option de choix pour les femmes qui recherchent un moyen plus naturel de traverser ces phases de leur vie.
Les aliments d'origine végétale et le soya contiennent des composés appelés phytoœstrogènes. Ces substances ressemblent à l'œstrogène présent naturellement dans l'organisme et ont la capacité de régir les niveaux de cette hormone. Les trois types de phytoœstrogènes les plus répandus sont les isoflavones, les lignanes et les coumestans. Ne vous donnez pas la peine de retenir ces trois mots par cœur. En effet, on compte par dizaines les aliments qui renferment ces composés ainsi que de la progestérone naturelle – voilà une forme d'hormonothérapie substitutive à la fois plus sûre et plus naturelle.

Le gatillier, quand les hormones jouent des tours

La plante gatillier (Vitex agnus-castus), au cours de la dernière décennie, a suscité beaucoup d'intérêt en tant que remède naturel capable d'atténuer les symptômes de ménopause. Vous vous demandez si cette plante, aussi appelée gattilier, n'est utile que contre le SPM et si elle possède une véritable efficacité lors de la périménopause? Sachez que le gattilier a fait ses preuves pour gérer les difficultés hormonales associées aux cycles menstruels en période de périménopause.
La prise d'une dose de 160 à 240 milligrammes par jour peut faire une différence au niveau de la sévérité ou de l'intensité des symptômes. Une étude publiée par la revue Gynecological Endocrinology a confirmé l'innocuité de cette plante et sa grande utilité pour combattre les bouffées de chaleur, atténuer les sautes d'humeur et même aider à résoudre les problèmes d'insomnie.

En conclusion

La ménopause est sans doute la phase hormonale féminine qui fait le plus jaser. Par chance, les femmes en ménopause ont à leur disposition de multiples solutions pour faire face à tous ces hauts et ces bas. Il est toujours préférable de choisir une méthode naturelle et dépourvue d'effets secondaires. Les femmes qui ont essayé les produits A.Vogel spécialement conçus pour la ménopause ont obtenu des résultats formidables; on peut lire leurs commentaires élogieux ici. Si une femme n'est pas tout à fait certaine du stade de la ménopause où elle se trouve, l'idéal pour elle est de contacter son médecin traitant. Il sera alors possible de procéder à une analyse pour mesurer ses taux d'hormones et connaître sa véritable situation. C'est la meilleure façon d'en avoir le cœur net!

Références:
1. WebMD. Signs You're in Perimenopause.
2. The Journal of Clinical Endocrinology & Metabolism, Volume 51, Issue 6, 1 December 1980, Pages 1359–1364, https://doi.org/10.1210/jcem-51-6-1359
3. WebMD. Menopause Basics.
4. The Firshein Center for Integrative Medicine. Natural alternatives to hormone replacement therapy.
5. Vitex agnus-castus (Chaste-Tree/Berry) in the treatment of menopause-related complaints. J Altern Complement Med. 2009 Aug;15(8):853-62. doi: 10.1089/acm.2008.0447.
6. Phyto-Female Complex for the relief of hot flushes, night sweats and quality of sleep: randomized, controlled, double-blind pilot study. Gynecology Endocrinology. 2007 Feb; 23(2): 117-22

 

Gagnez un voyage pour visiter nos jardins en Suisse!